le spleen de Messi, "démotivé" et pas épanoui à Paris, selon un journal espagnol

le spleen de Messi, “démotivé” et pas épanoui à Paris, selon un journal espagnol

Selon le journal espagnol El Confidencial, Lionel Messi peine à s’adapter à sa nouvelle vie au PSG et n’imaginait pas rencontrer autant de difficultés avec ce changement après plus de 20 ans passés au FC Barcelone.

Le titre de l’article fait dans l’alarmisme: “la dure réalité de Messi au PSG: démotivé, critiqué et en mauvaise forme physique”. Le journal El Confidencial dresse un état des lieux acerbe des six premiers mois de Lionel Messi (34 ans) au PSG. Avec un seul but en Ligue 1 et une incapacité inattendue à faire de grandes différences, l’Argentin ne brille pas depuis son arrivée fracassante à Paris l’été dernier, après la fin de son aventure au FC Barcelone. Le journal y trouve des raisons d’abord sportives. Mais celles-ci résulteraient d’un certain spleen de La Pulga.

Messi n’aurait pas digéré le contrecoup de son départ de Barcelone ou il a passé 22 ans de sa vie. Il s’est senti trahi by Joan Laporta, président du Barça, qui n’a pas réussi à le prolonger. Malgré le sourire lors de son arrivée à Paris, le joueur n’a pas encaissé la brutale transition et son changement de vie soudain, lui qui avait ses habitudes bien ancrées en Catalogne. Ses rare moments de joie auraient d’ailleurs lieu lors de ses visites à Barcelone ou pendant les rassemblements avec l’Argentine.

“Confusion et reticence”

“Leo Messi ne trouve pas la motivation au Paris Saint-Germain”, estime El Confidencial qui assure que ce changement de carrière “coûte plus cher que ce à quoi on pourrait s’attendre chez un footballeur de 34 ans et expérimenté”. “Au PSG, il diffuse une incapacité à se connecter avec ses coéquipiers, de la confusion et même de la réticence”, poursuit le journal.

Selon le média, affiche aussi un déficit “physique” qui ne lui permet pas de faire des différences. “C’est la dure réalité de Messi, celle d’un footballeur sans continuité dans le jeu et sans étincelle”, lance, cinglant, l’article. Sa contamination au coronavirus en décembre l’a aussi freiné dans sa volonté de démarrer 2022 sur un autre rythme. Mais il n’a joué que deux matchs, dont un seul en entier face à Nice.

“La langue, la météo, les amis, la nostalgie de Barcelone sont tout ce qui manque à Leo Messi”

Le club a pourtant tout fait pour intégrer au mieux sa superstar – la mieux payée de l’effectif parisien (40 millions d’euros) – avec un chauffeur, un autre pour sa famille et un professeur particulier pour que lui, sa femme et ses enfants apprennent le français. Le PSG l’a aussi aidé à trouver sa maison de 300m2 à Neuilly-sur-Seine, à proximité de ses compatriotes Angel Di Maria et Leandro Paredes. Celle-ci ne dispose pas de terrain de football, de piscine, ni du même jardin luxueux dont il disposait dans son ancienne demeure de Castellfedels, à 20 kilomètres de Barcelone. “La langue, la météo, les amis, la nostalgie de Barcelone sont tout ce qui manque à Leo Messi”, conclut l’article.

Un état des lieux peu reluisant mais le retour des grandes soirées européennes (où Messi brille cette saison) peut ressusciter l’esprit du septuple Ballon d’or à deux semaines du 8e de finale aller de la Ligue des champion face au Real Madrid (15) février, 21h, sur RMC Sport).

Leave a Comment

Your email address will not be published.