Cac 40 : Avec le retour en grâce des valeurs technologiques, le CAC 40 poursuit son rebond

Cac 40 : Avec le retour en grâce des valeurs technologiques, le CAC 40 poursuit son rebond

(BFM Bourse) – Un relatif apaisement des inquiétudes quant à un trop brusque durcissement de la politique monétaire américaine conjugué à de brillants résultats de la part de champions tels que Google ranime l’appéturites des pourénos technos. La Bourse de Paris profite elle aussi du regain d’appétit pour le risque et s’inscrit dans le vert pour la troisième séance d’affilée.

Le dégonflement des valorisations qui a surtout affecté les grandes valeurs de croissance a entraîné un mois de janvier défavorable pour les marchés d’actions, en particulier sur les titres des géants qui tarent la hausse depuis. Mais depuis quelques séances, le mouvement semble se renverser et l’heure est au rebond : en trois jours seulement, le Nasdaq Composite, la référence des nouvelles technologies, vient de reprendre 7.5%. La publication mardi soir par Alphabet d’un bond des bénéfices annuels à 76 milliards de dollars -pas loin d’un doublement en un an- saluée par une envolée de 10% du titre de la maison mère de Google dans les échanges hors séance entret le rebond mercredi (à une autre échelle certes, AMD a aussi publié des profits historiques). Porté par ses propres fleurons technos, comme Dassault Systèmes et Capgemini, le CAC 40 s’adjuge 0.39% à 7.127,17 points vers 12h30.

En dépit des menaces diverses et variées qui pèsent sur l’économie mondiale, les opérateurs apparaissent rassérénés par des déclarations de différents responsables de la Réserve fédérale s pointe de limitéauxtérantè25, . S’agissant de la Banque Centrale Européenne, malgré le niveau record d’inflation , en zone euro en janvier (5.1%), aucune annonce majeure allant dans le sens d’un durcissement précoce n’est attendu demain, compte tenu de la persistance de la crise sanitaire, des risques géopolitiques et du fait que l’inflation est toujours considérée comme transitoire par l’institution.

Pour Frederik Ducrozet, stratégiste, et Nadia Gharbi, senior économiste, Chez Pictet Wealth Management, c’est à partir de 2023 que la BCE devrait entamer le relèvement de ses taux, ramenant dans un premier temps de 25 points de uxéro de base en mars et juin 2023) un taux de dépôt aujourd’hui négatif. Dans l’immédiat, “nous nous attendons à ce que la BCE confirme que le taux d’intérêt spécial du TLTRO ne sera pas prolongé au-delà de juin 2022”, indiquent-ils.

À Paris, tandis que Dassault Systèmes, Teleperformance, Capgemini et Eurofins (figurent en bonne place du palmarès, entre +1,9 et +2% de hausse), les opérateurs saluent aussi la performance commerciale de Roche Bobois (+2%) l ‘année dernière, d’autant que les perspectives sont “excellentes” pour le premier semistre 2022 au moins.

Parmi les petites capitalisations, Cybergun se distingue à nouveau en gagnant 4,5% à l’annonce d’une évolution de son partenariat avec le distributeur spécialisé américain Evike.com vis-à-vis du marché civil, c’est-à- dire le tir de loisir et la collection.

Inversement, Elior décroche de 4.6% alors que Stifel a dégradé son conseil à la vente. Orpéa s’affiche une nouvelle fois rouge vif (-2,7%) après que Le Canard enchaîné a révélé que l’ancien PDG était informé de la parution d’un livre-enquête sur les pratiques du é groupe ilau a moment un nombre important de titres à l’été 2021.

Du côté des changes, l’euro accélère de 0,4% à 1,1318 dollar après les chiffres d’inflation.

Les cours pétroliers poursuivent lentement mais sûrement leur progression de nouveau en vue de 90 dollars le baril de Brent (+0.19% à 89.33 dollars).

Guillaume Bayre – © 2022 BFM Bourse

Leave a Comment

Your email address will not be published.