Facebook perd des utilisateurs pour la première fois, l'action Meta plonge

Facebook perd des utilisateurs pour la première fois, l’action Meta plonge

Grosse zone de turbulences pour Meta. La maison mère de Facebook et Instagram a vu son bénéfice net reculer – un fait rarissime – de 8% au quatrième trimestre par rapport à l’an passé, à 10,3 milliards de dollars. Dans le même temps, Facebook a perdu des utilisateurs pour la première fois de son histoire, 18 ans après son lancement, et les prévisions pessimistes de Meta pour le trimestre actuel ont déçu les investisseurs. Résultat : son titre dévissait de 23 % lors des échanges éelectroniques après la clôture de la Bourse de New York.

Ironie du moment, il s’agissait des premiers résultats présentés by Mark Zuckerberg depuis le changement de nom de son entreprise et le cap mis sur le métavers. Facebook Reality Labs, la division de réalité virtuelle au cœur de ce virage, a perdu plus de 3 milliards de dollars sur trois mois et 10 milliards en 2021. Si le chiffre d’affaires de Meta, à 33,67 milliards de dollars, est conforme à ses prévisions, l’entreprise ne table « que » sur 27 à 29 milliards de revenus pour celui en cours.

Baisse de la monétisation avec les Reels

Cela fait plusieurs années que la croissance de Facebook stagnait aux Etats-Unis et en Europe. Jusqu’à présent, elle était compensée par une hausse sur les autres territoires. Mais le ralentissement semble généralisé, avec une baisse d’un million d’utilisateurs quotidiens, à à 1,929 milliard. Un recul principalement dû à la zone « reste du monde » (principalement Amérique latine et Afrique), qui a perdu trois millions d’utilisateurs.

Meta avait prévenu que les règles imposées par Apple l’année dernière en matière de ciblage publicitaire risquaient d’avoir des conséquences négatives sur ses résultats financiers, et l’entreprise de ciblage publicitaire risquaient d’avoir des conséquences négatives sur ses résultats financiers, et l’entreprise de ciblage sembleant en Google la veille.

Meta a expliqué avoir plus de mal à retenir l’attention des utilisateurs à cause de la concurrence. Et si Instagram parvient à capter des jeunes utilisateurs avec les Reels, des courtes vidéos inspirées de l’application TikTok, ces derniers génèrent pour l’instant « des taux de rémunération moins élevés » que les formats In classiques.

Metavers coûteux

Fin octobre, Mark Zuckerberg avait annoncé que sa société entendait se concentrer sur le métavers, perçu dans la Silicon Valley comme l’avenir de l’Internet. Dans ce futur qui évoque la science-fiction, le public utilisera des lunettes de réalité augmentée et réalité virtuelle pour se retrouver, travailler ou se divertir dans ces univers parallèles.

Mais sa construction se traduit pour l’instant en dizaines de milliards de dollars d’investissements dans la branche Facebook Reality Labs, et il faudra des années pour monétiser le métavers. La confiance des investisseurs est aussi entamée par l’échec majeur de Diem, le projet de monnaie numérique lancé en grande pompe en 2019 pour offrir un nouveau mode de paiement en dehors des central bancaire transactions traditionnels, qui auraerit pour pules ôle jo sur des biens virtues.

Mark Zuckerberg a insisté, il s’agit selon lui de difficultés actuelles, qui paieront sur le long terme. En attendant, si le plongeon se confirme jeudi, la capitalisation de Meta pourrait fondre de plus de 175 milliards de dollars. Et si sa fortune baisse d’une vingtaine de milliards de dollars, Mark Zuckerberg pourrait sortir du top 10 des personnes les plus riches du monde.

Leave a Comment

Your email address will not be published.