Equidia

Quinté+: Epsom d’Herfraie peut remettre les pendules à l’heure dans le Quinté+ du jeudi 3 février à Vincennes

R1C1 – Prix de Langeais – 2850 m – Départ à 13h50

Les forces en presence

Quatorze trotteurs de talent, âgés de 7 à 10 ans, seront au départ du Prix de Langeais, une course B qui servira de support au Quinté+ de jeudi. Disputée sur les 2.850 mètres de la grande piste, cette épreuve devrait sourire à Jean-Michel Baudouin, qui présente Epsom d’Herfraie (6), Dreamer de Chenu (7) et Décoloration (14).

Impressionnant à trois reprises en fin d’année dernière, Epsom d’Herfraie (6) ne doit surtout pas être jugé sur son dernier échec. Doté d’un fond inépuisable, ce fils de Rieussec trouve une belle occasion de signer le dix-huitième succès de sa carrière. Son compagnon de boxes, Dreamer de Chenu (7), n’est autre que le lauréat du Prix de Brest. Malgré un meeting hivernal chargé, ce hongre de 9 ans semble toujours sur la montante. S’il bénéficie d’un parcours limpide, sa place est sur le podium. Fairplay d’Urzy (11) n’a plus à faire ses preuves dans cette catégorie. Performant lorsqu’il court bien frais, il s’annonce dangereux. Flamme Vive (2) a passé un cap cet hiver et s’entend parfaitement avec Franck Nivard. Même si elle affronte un lot plus huppé qu’à l’accoutumée, une place semble à sa portée. Troisième élève de Jean-Michel Baudouin, Décoloration (14) jouit d’un engagement idéal au plafond des gains. Jugée sur ses deux succès du mois de décembre, cette jument dure à l’effort peut mener la vie dure à ses rivaux. Delfino (13), insaisissable mais doté d’un gros « moteur », El Santo Haufor (3), bien placé en tête, et For You Madrik (9), remarqué en dernier lieu, sont autant de candidatures à respecter.

Le prono d’Equidia (par Hervé Engel)

Les partants en détail et l’avis des pros

1 – Erasme Williams

Malchanceux sur ce parcours le 1er janvier, ce protégé de Philippe Daugeard nous a ensuite gratifiés d’une superbe fin de course à Bordeaux. Plusieurs chevaux lui sont supérieurs en valeur pure, mais il n’est pas hors d’affaire pour une petite place.

L’avis de Philippe Daugeard, entraîneur et driver : “La dernière performance d’Erasme Williams (1) à Bordeaux est bonne, d’autant qu’il n’a pas eu le meilleur des parcours. Il est bien souple le matin et a bien travaillé. C’est un lot de qualité.” , mais il est en form. J’en attends une bonne performance.”

2 – Flamme Vive

Dimanche dernier, dans l’important Prix Helen Johansson (Gr.3), cette fille de Scipion du Goutier a laissé une bonne impression après sa disqualification. Elle a passé un cap cet hiver et retrouve Franck Nivard. Si elle a bien récupéré, sa place est à l’arrivée.

L’avis de Kévin Leblanc, fils de l’entraîneur : “Flamme Vive (2) était un peu trop fraîche dimanche dernier, c’est pourquoi elle a fait la faute. Mieux vaut la juger sur son bon début de meeting. Dans ce Quinté+, il ya des chevaux de qualité au. second échel Elle aura des engagements plus faciles prochainement. La cinquième place nous satisferait.”

3 – El Santo Haufor

La régularité n’est pas son point fort, mais il réalise parfois des coups d’éclat. Dauphin d’Epsom d’Herfraie (6) à deux reprises l’hiver dernier, ce fils de Paris Haufor semble en mesure de prendre une place à l’issue d’un parcours limpide.

L’avis de Christian Bigeon, entraîneur et driver : “El Santo Haufor (3) vient de se montrer fautif à l’entrée de la ligne droite. Sans cela, il aurait pris une place. Il est bien au travail. Même si l’engagement est favorable en tête, il n’aura” pas une tâche facile. Les chevaux du second échelon lui sont supérieurs. Il est plutôt à envisager en fin de combinaison.”

4 – Favori de l’Iton

Irrésistible l’hiver dernier, cet élève d’Hugues Levesque nous laisse sur notre faim ces derniers temps. Il a théoriquement le potentiel pour rivaliser, mais son ultime prestation est très mauvaise. Le retenir ou non est une affaire d’impression.

L’avis de Hughes Levesque, entraîneur : “Favori de l’Iton (4) reste sur des performances moyennes. Il semble mieux le matin et cet engagement est vraiment intéressant. Cette course va nous permettre de voir où il en est vraiment. J’espère qu’il va nous rassurer. “

5 – Dandy de Godrel

Dénué de marge, ce fils de Timoko n’a pas été tranchant depuis le début du meeting. Son seul bon classement (3e) a été obtenu dans un lot inférieur, contre ses aînés. Malgré la qualité de son engagement, il aura vraisemblablement fort à faire.

L’avis de Björn Goop, entraîneur et driver : “Dandy de Godrel (5) revient bien. Dernièrement le lot était de qualité, il ne m’a pas déçu. Dans le Quinté de jeudi les concurrents du second échelon semble supérieur et sa tâche ne sera pas simple peut mais il place.”

6 – Epsom d’Herfraie

Ce véritable rouleau compresseur n’était pas dans son assiette dans le Prix de Brest (Gr.3). Eblouissant lors de ses trois précédentes prestations, il trouve ici un lot dans ses cordes, même s’il n’est pas des mieux engagés. First chance.

L’avis de Jean-Michel Baudouin, entraîneur : “Le dernier « échec » d’Epsom d’Herfraie (6) comporte des excuses. Son driver a peut-être été trop vite dans le parcours. Il a bien encaissé cette course et affiche beaucoup de souplesse lein. pendules à l’heure.”

7 – Dreamer de Chenu

Cet élève de Jean-Michel Baudouin a suppléé son compagnon de boxes, Epsom d’Herfraie (7), dans le Prix de Brest (Gr.3). Il ne ménage pas sa peine depuis le début du meeting, mais semble encore pleine peau. Dans le coup.

L’avis de Jean-Michel Baudouin, entraîneur : “Dreamer de Chenu (7) s’est imposé avec brio la dernière fois, tout en profitant de circonstances favorables. Il fait toutes ses courses. Rendre la distance n’est pas simple car il est meilleur en courant le long de la corde. Il faudra qu’il se fasse ramener durant le parcours.

8 – Crescendis

Âgée de 10 ans, cette attentiste éprouve désormais toutes les peines du monde à s’illustrer dans le temple du trot. Elle escomptera plusieurs défaillances pour accrocher une place en fin de combinaison. Dans un second choix.

L’avis de Jean-François Senet, entraîneur et driver : “Crescendis (8) a connu un mauvais déroulement de course à Cagnes-sur-Mer, se retrouvant trop vite le nez. C’est une course à oublier. Jeudi, l’opposition est de taille. Je vais la courir battue, le long du rail, et essayer de la faire finir.

9 – For You Madrik

Deuxième du Prix de Sélection (Gr.1) l’hiver dernier, ce représentant de Joël Séché vient de laisser une favorable impression dans le Prix du Forez (Gr.3). Même s’il sera seulement plaqué des antérieurs, il a son mot à dire pour les places.

L’avis de Jean-Luc Bigeon, entraîneur : “For You Madrik (9) vient de tracer une bonne fin de course. Le cheval est revenu à son meilleur niveau, mais il a impérativement besoin d’un parcours caché. Une course rythmée servirait ses intérêts. .”

10 – Flore de Janeiro

Remarquée le 9 décembre dans le Prix Jean Boillereau, cette jument intermittente vient de copieusement jouer de malchance dans le Prix de Lille. Sa form est sûre, mais elle sera seulement déferrée des antérieurs. A revoir le 12 février dans le Prix de Munich.

L’avis de Franck Blandin, entraîneur : “Flore de Janeiro (10) a été éliminée dans le Prix du Luxembourg. Sachez qu’elle an un meilleur engagement le 12 janvier (Prix de Munich). On vaer essayer de suivre le long du rail et de la faire finir. Elle est plutôt à envisager en fin de combinaison.”

11 – Fairplay d’Urzy

Cet élève de Jean-Michel Bazire a repris de la fraîcheur après son échec dans le Grand Prix de Noël (Gr.3) à Cagnes-sur-Mer. Il s’entend bien avec Romain Congard et a prouvé sa compétitivité à ce niveau. Mieux vaut le retenir en bon rang.

L’avis de Jean-Michel Bazire, entraîneur : “Fairplay d’Urzy (11) a mal couru à Cagnes-sur-Mer. Il a travaillé plus fort depuis 15 jours et me donne entière satisfaction. Il court à un mois d’intervalle, ce qui est un inconvénient en plein meeting. Je vais demander à son driver d’essayer de suivre les bons dos durant le dernier kilomètre. Il aura un bon engagement dans 15 jours. La quatrième ou cinquième place me conviendrait.”

12 – Diablo du Noyer

Après avoir échoué en début du meeting dans le Prix de Montignac-Charente, ce représentant de Claude Guedj s’est changé les idées en province. Il retrouve le temple du trot dans un lot très bien composé. Il peut être envisagé en cas de défaillances.

L’avis du reporter: Diablo du Noyer (12) vient de très bien se comporter à plusieurs reprises en province. Il revient à Vincennes à la faveur de cet a favorable engagement. Il semble désormais meilleur sur les pistes plates et l’opposition est très sérieuse. Il lui faudra un parcours favorable pour accrocher une place.

13 – Delfino

Eblouissant l’été dernier à Enghien, ce sujet dur à l’effort nous laisse sur notre faim depuis le début du meeting hivernal. En valeur intrinsèque, il a le niveau d’une telle épreuve. S’il fournit sa meilleure valeur, il ne sortira pas des cinq premiers.

L’avis de Mathieu Mottier, entraîneur et driver : “Delfino (13) vient de battre son record dans une course folle, disputée sur un rythme effréné. Je l’ai déjà eu mieux et il est peut-être moins bon l’hiver. Rendre la distance n’est pas simple. L ‘engagement est bon et il a tout de même sa place dans les cinq premiers.’

14 – Décoloration

Lauréate à deux reprises au mois de décembre, cette fille de Prince d’Espace n’a absolument pas démérité dans le Prix du Forez (6e). Idéalement située au plafond des gains, elle fait face à l’un de ses objectifs de l’hiver. First chance.

L’avis de Jean-Michel Baudouin, entraîneur : Je plaide coupable pour la dernière contre-performance de Décoloration (14). J’ai intensifié ses exercices matinaux pour ne pas faire deux fois la même erreur. Elle est top le matin. Au même poteau qu’Epsom d’Herfraie (6 ) je la pense meilleure. Elle est plus maniable que lui et a plus de classe. L’engagement est magnifique, même s’il ya de la concurrence. Je compte sur elle.”

Les favoris de la presse

stats

Le 3 Minutes Pronos

Leave a Comment

Your email address will not be published.