Tour de Valence - Remco Evenepoel en démonstration sur la 1ère étape

Tour de Valence – Remco Evenepoel en démonstration sur la 1ère étape

Il était attendu, et il a répondu présent ! Pour sa première course de la la saison, Remco Evenepoel (Quick-Step Alpha Vinyl) s’est imposé avec la manière ce mercredi sur la 1ère étape du Tour de la Communaute de Valence en sortant seul dans la bosse finale. Le Belge a laissé sur place tous ses adversaires et l’a emporté avec 16” d’avance sur Alexandr Vlasov (Bora-Hansgrohe). Carlos Rodriguez (INEOS Grenadiers) a pris la 3e place en réglant au sprint un petit groupe comprenant notamment Alejandro Valverde et Enric Mas (Movistar), mais à 31” d’Evenepoel. Ce dernier s’empare logiquement du maillot jaune et prend déjà une option pour la victoire finale, même si tout devrait se jouer lors de l’étape reine vendredi.

Vidéo – Remco Evenepoel évoque ses ambitions pour la saison 2022

5 hommes en tête, mais le peloton ne laisse pas filer

L’étape est anime par une échappée de cinq coureurs : David Gonzalez (Caja Rural-Seguros RGA), Jesus Ezquerra (Burgos-BH), Joan Bou (Euskaltel-Euskadi), Ivan Moreno (Kern Pharma) et Benjamin King (Human Powered Health). Malheureusement pour eux, ils ne vont jamais vraiment pouvoir y croire et sont repris à environ 30 kilomètres de l’arrivée sous l’impulsion de la Movestar. Le rythme est très élevé et juste après le sprint intermédiaire, où Matej Mohoric (Bahrain-Victorious) prend des bonifications, une chute survient impliquant notamment Marc Soler (UAE Team Emirates) et Nans Peters (AG2R Citroën). Le Français est ouvert à l’arcade et met beaucoup de temps à se relever.

Evenepoel intouchable

Pendant ce temps-la, la Movestar emmène toujours le peloton alors qu’on est dans l’avant-dernière côte du jour. L’equipe Astana Qazaqstan Team accélère ensuite l’allure, relayée par la Quick-Step Alpha Vinyl peu avant le sommet. La formation belge emmène jusqu’au pied de l’ascension finale avant que la Bahrain-Victorious ne prenne les choses en main dès les premiers lacets de la difficulté. La sélection se fait par l’arrière et il ne reste plus qu’une vingtaine de coureurs dans le peloton de tête à 7 kilomètres de l’arrivée.

À 6 kilomètres du but, la Movestar reprend les commandes par l’intermédiaire de Gregor Muhlberger. Quand l’Autrichien s’écarte, Enric Mas attaque, mais il est contré par Giulio Ciccone (Trek-Segafredo). Jakob Fuglsang (Israel-Premier Tech) réagit et revient sur l’Italien, mais Carlos Rodriguez (INEOS Grenadiers) ramène tout le monde. C’est le moment choisi par Remco Evenepoel (Quick-Step Alpha Vinyl) pour placer une accélération fulgurante à 500 mètres du sommet, et le Belge s’envole seul ! Alexandr Vlasov (Bora-Hansgrohe) tente bien de réagir, mais il ne parvient pas à revenir sur l’homme de tête. Devant, Evenepoel ne se pose pas de questions et file jusqu’à l’arrivée. il s’impose finalement avec 16” d’avance sur Vlasovqui a réussi à conserver la 2e place, Rodriguez terminant 3e à 31” en réglant au sprint un groupe comprenant Valverde, Mas, Fuglsang, Luis Leon Sanchez (Bahrain-Victorious) et Antwan Tolhoek (Trek-Segafredo).

.

Leave a Comment

Your email address will not be published.