Secteur des semi-conducteurs : de la puce à la mégatendance, il n'y a qu'un saut... - 02/02/2022 à 14:30

Secteur des semi-conducteurs : de la puce à la mégatendance, il n’y a qu’un saut… – 02/02/2022 à 14:30

"L'actuelle pénurie d'approvisionnement en semi-conducteurs met en évidence leur omniprésence dans de nombreux aspects de notre vie quotidienne et, de façon plus problématique, leur rôle-clé dans les grands montier chande vers le vers é transition ." (crédit photo: BlackRock)

“L’actuelle pénurie d’approvisionnement en semi-conducteurs met en évidence leur omniprésence dans de nombreux aspects de notre vie quotidienne et, de façon plus problématique, leur rôle-clé dans les grands chantier une versé vers é transition). monde.” (crédit photo: BlackRock)

L’actuelle pénurie d’approvisionnement en semi-conducteurs met en évidence leur omniprésence dans de nombreux aspects de notre vie quotidienne et leur rôle-clé dans la transition vers une économie Net Zero à travers le monde. Cela veut dire quoi pour les investisseurs ?

Votre vie ne tient pas qu’à une puce mais c’est tout comme : depuis votre brosse à dents électrique à votre smartphone, en passant par votre véhicule ou votre prochaine source de production d’énergie propreout : elles sont’ part il conviendrait d’appeler l’ère de la « Semi-écosphère ».

Qui aurait pu penser que ces puces microscopiques prendraient une place aussi importante dans nos vies ? Que les puces et semi-conducteurs seraient primordiaux pour les transitions technologiques, environnementales, et de communication en cours ? L’actuelle pénurie d’approvisionnement en semi-conducteurs met en évidence leur omniprésence dans de nombreux aspects de notre vie quotidienne et, de façon plus problématique, leur rôle-clé dans les grands montier chande vers le vers é transition .

Les semi-conducteurs sont à la pointe de l’innovation et constituent le socle de l’économie numérique moderne

A l’instar d’autres mégatendances qui ont structuré le monde d’aujourd’hui (l’électricité, l’automobile, internet…), les semi-conducteurs constituent ce que nous identifions comme une “lame de fond” car ils ont le potentiel de bouleverser l’économie mondiale, les industries et la société tout en modifiant profondément notre mode de vie de manière quasi-irréversible.
Ils jouent un rôle-clé dans certains des changes structures majeurs : le développement de l’IA (intelligence artificielle), les technologies du cloud, la conduite autonome et les véhicules électriques, l’IoT 5G (Internet of Things = l’Internet of Things = l’ objets), les cellules solaires, la blockchain et les paiements numériques.

A lire aussi : Qu’est-ce qu’un ETF thématique ?

La pénurie mondiale de puces prend les dimensions d’un véritable « chipageddon » : les expéditions de smartphones ralentissent et leurs prix augmentent, les plus grands constructeurs automobiles du monde ont dû réduire leur production fautes de semi-conducts. Même les produits de consommation courante, du grille-pain à la machine à laver, pâtissent de la pénurie de semi-conducteurs.

Les origines de l’actuelle pénurie : l’offre extrêmement contrainte en matière de semi-conducteurs

En 2019, l’administration Trump a imposé des sanctions à un certain nombre d’importateurs de semi-conducteurs chinois, créant de fait une pénurie de puces outre-Atlantique. La demande en puces s’est ensuite encore renforcée avec le COVID-19 dès 2020: le travail à distance pendant le confinement a fait exploser les ventes d’ordinateurs et d’appareils cloud personnel, entraînant des investissements importants des entreprises dans entreprises stockage de données, le tout augmentant la demande de puces… Au fur et à mesure des déconfinements et réouvertures des économies, les ventes de biens de consommation, y compris dans le domaine automobile, ont repris, touté cela’ surcé fondé dans la numérisation et la 5G notamment, qui accroît elle aussi la demande long terme en matière de semi-conducteurs.

La problématique-clé réside dans l’offre extrêmement contrainte en matière de semi-conducteurs. Le développement de telles technologies s’appuie sur une industrie à forte intensité capitalistique, très consommatrice de brevets et d’innovations. Les phases de recherches et de tests avant leur mise en production sont longues et coûteuses. De fait, un certain nombre d’analystes anticipent que l’actuelle pénurie de puces perdurera jusqu’en 2023.

Un véritable «semi-écosystème»…

D’un modèle commercial de conception et fabrication intégrées (où chaque entreprise conçoit, fabrique et vend ses propres produits avec un processus verticalement intégré de bout en bout comme Intel ou Texas Instruments), l’industrie des semi-conducteurs a vast unvoelué vers écosystème intégré. La complexité des produits est telle qu’il est trop peu rentable pour une seule entreprise de gérer tous les processus. Cela a entraîné une spécialisation régionale au niveau mondial. Les tâches sont le plus souvent traitées par des entreprises distinctes, hautement spécialisées dans une fonction principale et leur domaine d’expertise : conception (Qualcomm, Nvidia), équipement (ASML…), fabrication/assemblage (comme TSMC. à Taïwan) Sur le plan géographique, ces opérations sont réparties dans le monde entier: les Etats-Unis sont spécialisés dans la conception et l’équipement, tandis que l’Asie accueille les entreprises de fabrication, ainsi que les produits de tests .

… pour un produit hautement stratégique

Les semi-conducteurs sont devenus le 4e produit le plus échangé au monde, après le pétrole brut et les voitures,) et occupent une position fondamentale dans l’économie de demain.

Forts de ce constat, de nombreux gouvernements relancent désormais leurs programs de recherche et développement, mais aussi de production de semi-conducteurs sur le territoire national. Le président américain J. Biden an ainsi présenté cette année la loi CHIPS for America qui prévoit un investissement fédéral de 50 milliards d’euros pour la recherche, la conception et la fabrication de semi-conducteurs dans le pays. Pendant ce temps, la Chine vise à devenir autosuffisante dans la production de puces, un objectif très ambitieux. Et même l’UE, historiquement un acteur marginal, cherche à encourager la production locale de semi-conducteurs. L’attention portée par les décideurs politiques au secteur montre à quel point il est devenu stratégique et les entreprises spécialisées sur ce segment peuvent désormais compter sur le soutien des gouvernegements etsc des allè. L’industrie des semi-conducteurs, sur base de ces tendances structurelles qui la sous-tendent, affiche donc plusieurs signes importants d’un secteur d’avenir.

Des fonds focalisés sur les semi-conducteurs existent, dont des ETF (dits « trackers ») de la gamme iShares de BlackRock, pour permettre aux investisseurs convaincus par le potentiel de cette industrie de renforcer le profil sectoriel de leur portefeuille.
Un exemple est le iShares MSCI Global Semiconductors UCITS ETF *, le premier ETF offrant une exposition mondiale à l’industrie des semi-conducteurs y inclus la chaîne d’approvisionnement mondialement intégrée de ce secteur. Il suit la performance de titres composant l’indice MSCI ACWI Investable Market Index (IMI) qui sont classés dans la catégorie des semiconducteurs et des équipements de semi-conducteurs selon la Norme mondiale de classification des secteurs (GICS), et permet ainsi ‘investisseur de s’exposer au sein du secteur des semi-conducteurs à plus de 200 sociétés, 8 pays et 3 continents différents**.

Retrouvez tous les ETF de la gamme iShares sur Boursorama

*L’attention des investisseurs est attirée sur le fait que cet OPCVM présente au regard des attentes de L’Autorité des marchés financiers une communication disproportionnée sur la price en compte des critères extra-financiers.dans sa gest
**Composition du portefeuille au 12/31/2021


Risque de perte en capital. La valeur des investissements et les revenus qu’ils génèrent peuvent aussi bien baisser qu’augmenter et ne sont pas garantis. Les investisseurs peuvent ne pas récupérer le montant initialement investi. Les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des résultats actuels ou futurs et ne doivent pas être le seul facteur à prendre en considération lors de la sélection d’un produit ou d’une stratégie. Avant tout investissement, il est indispensable de consulter la documentation juridique du fonds (Document Clé pour l’Investisseur (DICI) et prospectus) et de s’assurer d’avoir pris connaissance des risques spécifiques du produit.

Risques spécifiques du fonds iShares MSCI Global Semiconductors : risque actions, risque sectoriel, risque pays (dont risques pays émergents), risque devise, risque de contrepartie, risque de liquidité.

Informations importantes : ce document est destiné à être distribué uniquement aux clients professionnels (tels que définis par les règles Mifid) et ne doit pas être utilisé par d’autres personnes. Publié par BlackRock (Netherlands) BV, autorisée et réglementée par l’Autorité néerlandaise des marchés financiers. Siège social Amstelplein 1, 1096 HA, Amsterdam, Tél : 020 – 549 5200, Tél : 31-20-549-5200. Registre du commerce n° 17068311 Pour votre protection, les appels téléphoniques sont généralement enregistrés.

.

Leave a Comment

Your email address will not be published.