Test Iiyama G-Master GB3467WQSU : le 1er moniteur 34 pouces 165 Hz à 0,4 ms

Test Iiyama G-Master GB3467WQSU : le 1er moniteur 34 pouces 165 Hz à 0,4 ms

L'Iiyama GB3467WQSU-B1 est disccret et seul le pied laisse entrevoir le côté joueur du moniteur.

L’Iiyama GB3467WQSU-B1 est disccret et seul le pied laisse entrevoir le côté joueur du moniteur.

L’Iiyama G-Master GB3467WQSU opte pour un design très classique avec des plastiques noirs mats bien finis. Seul le pied en Y dénote un peu des autres écrans de la marque nippone et laisse entrevoir le versant gaming de cet écran.

Le pied imposant.

Le pied en Y est assez large (55 cm pour une profondeur de 28 cm). Heureusement, ses branches sont assez fines et libèrent pas mal d’espace sur le bureau.

Le réglage de la hauteur et de l'inclinaison.

Le réglage de la hauteur et de l’inclinaison.

Ce moniteur offre un réglage de la hauteur sur 13 cm et de l’inclinaison entre -3° et +20°. Si le GB3467WQSU-B1 pivote bien pour passer en orientation portrait, il n’est utilisé que pour le transport du moniteur. En effet, le pied n’est pas assez haut pour laisser la dalle panoramique pivoter avant qu’elle bute sur le bureau. Il est possible de le placer en mode portait, mais il est alors incliné vers l’arrière et cette position n’a franchement que peu d’intérêt, surtout avec un moniteur incurvé.

L'arrière du moniteur.

L’arrière du châssis est entièrement en plastique noir mat granuleux de bonne qualité. La connectique est orientée vers le bas. L’écran est compatible avec les fixations VESA 100 x 100 mm une fois le pied démonté. On retrouve un passage de câbles assez basique à la base du bras permettant de regrouper tous les fils.

La connect.

La connectique se compose de deux entrées HDMI, deux entrées DisplayPort, d’une sortie casque et quatre ports USB 3.0. L’écran embarque égallement deux enceints de 5 W, loin d’être exceptionnelles, mais qui dépannent tout même pour les sons système et pour visionner de courtes vidéos.

Le contrôle de l'OSD se fait à l'aide d'un joystick et de boutons dédiés pour le changement de source et le réglage du volume.

Le contrôle de l’OSD se fait à l’aide d’un joystick et de boutons dédiés pour le changement de source et le réglage du volume.

Iiyama a la bonne idée d’utiliser un joystick cliquable à quatre directions qui est le moyen le plus efficace de naviguer dans les menus. L’OSD autorise le réglage de la luminosité, du contraste, du gamma, de la température des couleurs, de l’overdrive, du FreeSync… mais la navigation est parfois brouillonne. Le moniteur dispose égallement de touches dédiées au changement de source et de réglage du volume qui s’avère pratique au quotidien.

L'Iiyama G-Master GB3467WQSU-B1 sur notre bureau de référence.

L’Iiyama G-Master GB3467WQSU-B1 sur notre bureau de référence.

Sur notre bureau de 140 x 60 cm, l’Iiyama GB3467WQSU-B1 occupe bien l’espace. La profondeur du pied de 27,5 cm occupe une bonne partie du bureau, mais son côté aéré laisse suffisamment d’espace pour installer le clavier et la souris. La définition Ultra Wide Quad HD de 3440 x 1440 px est toujours aussi agréable à utiliser, que ce soit pour les tâches bureautiques avec un espace de travail confortable ou dans les jeux où cart définition pour les ne mones graphs. Il faut tout de même prévoir une carte assez puissante pour exploiter correctement cette définition à une fréquence de 165 Hz.



Iiyama a fait un bel effort sur la calibration d’usine puisque le moniteur affiche une image très fidèle dès la sortie du carton. Avec un Delta E moyen de 2,3, les couleurs peuvent être considérées comme fidèles à celles envoyées par la source, alors que les niveaux de gris sont parfaitement reproduits grâce à un gamma moyen mesuré à 2,2 et une courbesurfaite ‘ensemble du spectre. Seule la température moyenne mesurée à 7400 K est au-dessus de la valeur de référence (6500 K) tout en affichant une parfaite stability. Heureusement, il est possible de choisir manuellement le réglage de température sur “chaud” et de récupérer une température des couleurs moyenne mesurée à 6340 K, bien plus proche des 6500 K de référence. Nous avons aussi baissé la luminosité à 23 pour obtenir un blanc proche des 150 cd/m². Ces deux seules modifications améliorent encore la qualité d’image, puisqu’avec un Delta E moyen de 1,7, les couleurs sont encore un peu plus fidèles, notamment le bleu et le rouge qui passent sous le seuil de des 3 — valeur en de laquelle l’œil ne distingue plus les dérives colorimétriques. Seul le vert reste au-dessus de cette valeur, toutes les autres couleurs sont parfaites. La calibration à la sonde permet d’améliorer très légèrement le rendu, mais on peut facilement s’en passer.

Avec un taux de contraste natif de 2860:1, le moniteur affiche des noirs très profonds, bien plus que ceux affichés par un moniteur IPS dont le contraste se limite bien souvent à 1200:1. Ce contraste reste un peu en retrait de celui mesuré sur les meilleurs moniteurs VA du marché, comme le MSI Optix MAG271CR ou le Philips BDM4037UW, dont le taux de contraste dépasse 4000:1, mais il permet tout des’ obten de mêirme quality. La référence dans le domaine reste la technologie Oled, mais elle est encore trop confidentielle sur les moniteurs PC pour pouvoir en faire une référence.

L’écart moyen d’homogénéité du blanc est très bon. Nous l’avons mesuré à seulement 9 % sur l’ensemble de la dalle de 34 pouces. Il n’y ainsi aucune différence de luminosité perceptible à l’œil. Nous n’avons pas constaté de fuites de lumière dans les coins ni aucun clouding (“effet de nuage”) sur notre modèle de test. La technologie VA offre égallement de bon angles de vision, avec très peu de variation lorsque l’utilisateur n’est plus en face de l’écran, ce qui qui arrive rarement sur un modèle incurvé qui est conçu pour être utilisé de face.

L’Iiyama G-Master GB3467WQSU-B1 n’utilise pas la modulation de largeur d’impulsion (PWM, “Pulse Width Modulation“) pour régler la luminosité ; il est donc dénué de scintillement et ne provoque pas de maux de tête à ceux qui sont sensibles à ce phénomène.

Ce moniteur gère le FreeSync (et par extension le G-Sync) entre 48 et 165 Hz et fonctionne donc de manière optimale lorsque la carte graphique envoie entre 48 et 165 images par seconde. Pour profiter pleinement de ce moniteur, il faut une carte graphique puissante, notamment pour pouvoir afficher 165 images par seconde en définition native (3440 x 1440 px) . Une carte graphique comme la GeForce RTX 3080 12 Go ou la Radeon RX 6800 XT semble un minimum. Vous pouvez même opter pour plus performant dans le cas des jeux les plus gourmands. Dans tous les cas, la fluidité est au rendez-vous et l’image ne souffre pas de problèmes de déchirures (tearing( ou de saccades )micro-stuttering).

Nous avons mesuré le temps de rémanence à 4,5 ms avec l’overdrive (“Temps de réponse” en français dans l’OSD) réglé sur “5”. Les différents niveaux proposés n’ont que très peu d’impact à l’écran, voire même aucun. Le Iiyama G-Master GB3467 fait partie des moniteurs VA les plus réactifs du marché. Il fait jeu égal avec les Samsung Odyssey G7 27 pouces et G9 49 pouces équipés d’une dalle VA 240 Hz. Il rivalise presque avec les modèles les plus rapides équipés d’une dalle TN, comme l’Alienware AW2518HF 240 Hz flashé à 3 ms, mais sa dalle VA est largement plus qualitative (angles de vision, contraste). Le retard à l’affichage mesuré à 10.1 ms (à 60 Hz) se traduit par un décalage quasi nul entre l’action effectuée à la souris ou au clavier et sa répercussion à l’écran.

Points forts

  • Definition confortable.

  • Qualité d’image.

  • Faible temps de rémanence.

  • Contraste natif élevé (noir profond).

  • Frequence de 165 Hz.

  • Compatibilité FreeSync.

  • Consommation réduite.

  • 4 ports USB 3.0.

Points faibles

  • Absence de rotation de la dalle.

Conclusion

on a testé on an aimé

Comment fonctionne la notation ?

L’Iiyama G-Master GB3461WQSU-B1 est un excellent moniteur, très polyvalent et qui convient à la fois aux joueurs et aux travailleurs. Les premiers profitent d’une réactivité sans faille (la meilleure sur une dalle VA), d’une fréquence de 165 Hz et de la compatibilité FreeSync, alors que les seconds savourent l’espace de travail disponible sur cette dalle de 34 pouces qualité d’image (couleurs fidèles, contraste élevé) et l’ergonomie soignée. Si l’on ajoute à cela la faible consommation énergétique et les quatre ports USB 3.0, c’est quasiment un sans-faute pour ce moniteur d’Iiyama.

Sous-Notes

  • Ergonomie

  • Couleurs et contraste

  • Reactivite

  • Consommation

Leave a Comment

Your email address will not be published.