Gran Turismo 7 : toujours injouable, le jeu navigue entre la frustration et la colère de son public

Gran Turismo 7 : toujours injouable, le jeu navigue entre la frustration et la colère de son public

News jeu Gran Turismo 7 : toujours injouable, le jeu navigue entre la frustration et la colère de son public

Mais que se passe-t-il chez Polyphony Digital ? Alors que le lancement du jeu s’est déroulé avec succès, rien ne semble plus aller pour Gran Turismo 7 depuis hier matin. Un incident qui pourrait bien coûter cher à Sony.

EDIT : De nouveau jouable !

Il est 16 h 12, Gran Turismo 7 est de nouveau jouable sur PlayStation 5 et PlayStation 4 depuis quelques minutes. Une news dédiée sera publiée dans quelques minutes pour préciser les changes apportés par cette maintenance.

Gran Turismo, sans tourisme

Depuis sa sortie le 4 mars dernier, Gran Turismo 7 accueille une mise à jour par semaine afin de parfaire son expérience en corrigeant des bugs çà et la et en optimisant certains mécanismes. C’est dans ce but que Polphony Digital a lancé hier matin le patch 1.07dont vous pouvez d’ailleurs retrouver le descriptif à cette adresse. Une maintenance des serveurs fut égallement appliquée de beau matin à cette occasion, originellement de deux heures, rendant le jeu inaccessible puisque celui-ci exige une connexion obligatoire.

Seulement voilà, ce qui devait être une simple suspension occasionnelle s’est transformé techniqueée en sorte de chaos. Depuis hier, huit heures du matin, les serveurs de Gran Turismo 7 n’ont toujours pas été rétablis et jeu est tout bonnement injouable dans le monde entier.

Pourquoi, exactement ? Les développeurs ont publié un message dans la journée pour s’expliquer… un tantinet.

En raison d’un problème détecté dans la mise à jour 1.07, nous allons prolonger le temps de maintenance du serveur. Nous informerons tout le monde dès que possible lorsque cela sera terminé. Nous vous prions de nous excuse pour ce désagrément et vous demandsons de faire preuve de patience pendant que nous nous efforçons de résoudre le souci.

La simulation toujours au garage

Gran Turismo 7 : toujours injouable, le jeu navigue entre la frustration et la colère de son public

Alors que le public n’en finit plus d’exprimer son mécontentement, les développeurs japonais ont visiblement tenté d’apporter une solution, aujourd’hui même. Celle-ci se traduit par un autre patch, naturellement appelé 1.08qu’il est d’ores et déjà possible de télécharger et d’installer sur sa console. Le hic, c’est qu’absolument rien n’a changé : les serveurs sont toujours fermés et il est toujours impossible d’accéder au contenu de la automobile situation.

Sur les réseaux sociaux, la grogne commence sévèrement à se faire sentir. Un numbre massif de joueurs, qui peut facilement se compter en millions, ne peut alors tout simplement pas jouer à un titre qu’ils ont parfois acheté plein pot : €69,99 for PS4, €79,99 for PS5 et même €99,99 for pour l’édition 25e Anniversaire.

Et encore, cela n’est qu’une partie de la polémique puisqu’un véritable bad-buzz commence à croître à propos d’un sujet fâcheux : les microtransactions.

Des microtransactions forcées qui font scandale

Car dans le descriptif du patch 1.07 donné hier, il est effectivement spécifié que les récompenses de certaines épreuves solo ont été ajustées. S’il est impossible de vérifier en quoi exactement, le jeu étant inaccessible à cause de la maintenance prolongée, certains joueurs ont toutefois pu accéder un bref instant au contenu du soft, passant visiblement à travers les mailles du filet et donnant des retours inquiétants.

Polyphony digital aurait ainsi baissé de façon drastique la somme de crédits de certaines épreuves, jusqu’à deux fois moins qu’auparavant. Le hic, c’est que la rémunération précédente était déjà anormalment basse par rapport à celle de Gran Turismo Sport, et ce dans une optique toute logique : inciter les joueurs à sortir la carte bleue et effectuer des microtransactions.

Gran Turismo 7 : toujours injouable, le jeu navigue entre la frustration et la colère de son publicGran Turismo 7 : toujours injouable, le jeu navigue entre la frustration et la colère de son public

En baissant encore les récompenses des épreuves solos, il deviendrait allors presque impossible – ou tout du moins, extrêmement long – d’acheter certains véhiculesprincipe fondamental sur lequel repose pourtant tout Gran Turismo 7. Pour ainsi dire, des bolides que l’on pouvait acheter directement pour 2,99€ dans l’épisode Sport coûtent désormais la somme inconcevable de 40€ environ. Et pour une voiture de légende au prix de 12 millions de crédits dans le jeu, il faut désormais être prêt à lâcher… €120.

Une économie totalement biaisée si cela se vérifie effectivement une fois le retour des serveurs et qui pourrait bien rendre la situation invivable pour les joueurs assidus (et Dieu sait qu’il y en a). Nous vous tiendrons bien évidemment au courant de la situation.


A propos de Gran Turismo 7

Profil de Max_Cagnard, Jeuxvideo.com

Par Max_CagnardJournaliste jeuxvideo.com

MPTwitter

Leave a Comment

Your email address will not be published.