Tunic : Le GOTY qu'on n'avait pas vu venir?  Notre test video

Tunic : Le GOTY qu’on n’avait pas vu venir? Notre test video

News jeu Tunic : Le GOTY qu’on n’avait pas vu venir? Notre test video

On l’attendait depuis longtemps – cinq ans pour être exact – et le moins que l’on puisse dire, c’est que Tunic ne nous a pas déçus. Vraiment pas. Avec une direction artistique au top, des combats exigeants et des secrets à gogo, le jeu d’Andrew Shouldice s’est révélé comme un véritable coup de cœur. Pour tout savoir à son sujet, voici notre test en vidéo. Vous pouvez retrouver ce dernier en dessous, en auto-play.

Depuis sa première apparition à l’E3 2017, Tunic nous fait de l’œil. Surtout grâce à sa direction artistique, très soignée, et ses combats exigeants. Le jeu s’annonçait alors comme un Zelda-like coloré particulièrement prenant, mais il est en realité bien plus. Andrew Shouldice, créateur et principal développeur du projet, a été très marqué par le premier Legend of Zelda, sorti en 1986. Plus précisément par sa façon de lâcher le joueur dans un monde étrange et de lui dire.”ébrouille “explore et Tunic repose sur la même formule. Son héros, un renard avec une houpette bien rebondie, se réveille sans prévenir aux abords d’un monde vaste. Lui comme le joueur ne possède aucune explication. Il devient allors petit à petit évident qu’il faut rassembler trois artefacts et libérer une étrange entité retenue prisonnière. Il ne reste donc plus qu’à se mettre au travail. Mais en chemin, il ya des secrets.

Des secrets à gogo

Tunic base ainsi sa formule sur une logique assez radicale. Pendant son aventure, le joueur trouvera les pages d’un véritable manuel papier, document très important. Dans ce dernier, des cartes, des infos sur l’univers, mais surtout des indices cruciaux pour avancer (parfois en rapport avec des mécaniques de jeu présentes depuis le début). À chaque nouvelle pièce du puzzle, il faut donc prendre le temps d’analyser le livret, et c’est vraiment gratifiant de trouver quelque chose de capital et puis d’avancer. Mais, à l’inverse, ceux qui passeront à côté d’une info seront peut-être amenés à tourner en rond pendant quelque temps. Notez que Tunic ne propose pas de systeme d’aide in-game pour épauler le joueur, mais conseille en revanche vivement les echanges d’informations entre amis. C’est principalement de cette manière que nous avons réussi à résoudre les secrets ultimes de Tunic, créant au passage une expérience sociale très excitante, dont nous nous souviendrons longtemps. Un bon point.

Pour tout le monde

Avec Tunic, les fans d’énigmes trouveront ainsi largement leur compte, mais égallement les fans d’action. Le titre embarque des combats assez exigeants, qui demandent de faire gaffe à son endurance, entre autres. Alors même si certaines enigmes vous passent sous le nez, vous prendrez toujours du plaisir, en sachant que Tunic continent aussi des secrets abordables. De plus, le jeu d’Andrew Shouldice embarque égallement des options d’accessibilité pour qu’absolument tout le monde puisse découvrir le jeu. Il sera possible devenir invincible. Bref, Tunic est à la fois généreux, accessible et très réussi. Pour notre cas, c’est reellement un très grand oui.

Profil de Indee, Jeuxvideo.com

Par IndeeJournaliste jeuxvideo.com

MP

Leave a Comment

Your email address will not be published.