Samsung arme son milieu de gamme avec ses nouveaux Galaxy A33 et A53

Samsung arme son milieu de gamme avec ses nouveaux Galaxy A33 et A53

5

La période des smartphones premium est maintenant passée et Samsung peut se concentrer sur un marché porteur : le milieu de gamme. C’est donc le moment d’annoncer les nouveaux Galaxy A33 et Galaxy A53, ses meilleures armes sur le segment.

Depuis qu’elle a revu son segment milieu de gamme en 2019, Samsung a su se faire une place sur un terrain très disputé. Tous les modèles de cette gamme A ne rencontrent pas le même succès et les regards se portent généralement sur les variantes A5X et A3X. Ça tombe bien puisque ce sont exactement ces versions que Samsung décide de lancer aujourd’hui : les A33 et A53 viennent succéder aux A32 et A52 et la philosophie adoptée cette année est différente des précé.

Une gamme qui se relance

Encouraging the Galaxy A in 2019 Ainsi, certains A adoptaient le poinçon, d’autres une dalle Super Amoled (chose rare à l’époque sur un smartphone à moins de 400 €) ou encore des nouveautés jamais retrouvées sur d’autres modèles du sud-coréen photo comme les modules motorisés du Samsung Galaxy A80. Changement de cap avec ces nouveaux A33 et A53. Dorénavant, la gamme Galaxy A entend, avant toute considération technique, répondre aux usages au quotidien.

C’est ainsi que les deux nouveaux smartphones partagent une fiche technique quasiment similaire. Samsung offre une norme IP67 aux deux smartphones et continue d’octroyer une protection en Corning Gorilla Glass 5 à l’avant. Leur volet photo n’est pas identique, mais les A33 et A53 partagent une stabilisation optique sur leur module principal (grand-angle). Les similarités ne s’arrêtent pas là. Ils intègrent tous deux une batterie de 5000 mAh et une charge rapide à 25 W. À l’instar de ses fleurons et des récentes tablettes Galaxy Tab S8, l’entreprise sud-coreenne fait le choix de ne pas intégrer un bloc de charge dans les boîtes de ses nouveaux milieux de gamme. Samsung semble donc être sur la pleine voie du retrait de ce qu’elle estime superflu, considérant que tout un chacun possède dejà un bloc de charge chez lui. Enfin, la firme ne compte ni sur MediaTek, ni sur Qualcomm pour animer ses smartphones. Le choix s’est porté sur une puce Exynos 1280, nouveau SoC maison, annoncé fin 2021 et dont c’est la première apparition.

L'îlot photo fait partie intégrante de la face arrière.  Une esthétique proche de ce qu'offre l'Oppo Find X5 Pro, par exemple.

L’îlot photo fait partie intégrante de la face arrière. Une esthétique proche de ce qu’offre l’Oppo Find X5 Pro, par exemple.

La principale différence technique entre les deux variantes réside principalement sur leur partie photo. En effet, le Samsung Galaxy A53 intègre un module principal de 64 mégapixels couplé à un ultra grand-angle de 12 Mpx. Un capteur de profondeur et un module macro (5 Mpx chacun) les complètent. Sur l’A33, le module principal est de 40 Mpx (probablement l’Isocell GH1). Son ultra grand-angle passe à 8 Mpx, le capteur macro reste à 5 Mpx et celui de profondeur est réduit à 2 Mpx. À l’avant, l’A53 propose un module 32 Mpx et l’A33 opte pour 13 Mpx. Autre point différenciant, le taux de rafraîchissement de l’afficheur. Il est de 90 Hz sur l’A33 et de 120 Hz sur l’A53.

Deux modèles aux finitions agréables, inspirés par les S

En matière de design, les A33 et A53 sont assez proches des Galaxy S22. Les deux modèles sont plats à l’avant et à l’arrière et leurs tranches rappellent cells des derniers fleurons — arrondies, mais pas trop, offrant une price en main agréable. Pour différencier les deux modèles, on note que l’A33 dispose de bordures mates tandis que l’A53 opte pour la brillance. Les dimensions sont semblables, même si les tails d’écran ne sont pas les mêmes. Le Galaxy A33 propose une deal de 6,4 pouces quand le Galaxy A53 dispose of 6.5 pouces. Le premier intègre une encoche en form de goutte d’eau, et le second un poinçon. Mais au premier regard, les deux appareils sont difficiles à distinguer.

Le Samsung Galaxy A53 à gauche, l'A33 à droite.

Le Samsung Galaxy A53 à gauche, l’A33 à droite.

Pour ses nouveaux venus, Samsung s’amuse sur les coloris. Ces Galaxy A adopte des couleurs pastel en plus des traditionnels blanc et noir. Des versions bleues et pêche seront proposées, et avouons qu’elles nous ont tapé dans l’œil. La price en main se révèle égallement très bonne. Nous regrettons seulement le placement des boutons sur l’A33, bien plus haut sur sa tranche sue sur l’A53, ce qui n’en facilite pas la pression.

Les finitions des tranches ne sont pas les mêmes, tout comme l'est le placement des boutons.

Les finitions des tranches ne sont pas les mêmes, tout comme l’est le placement des boutons.

Ces deux Galaxy A empruntent quelques fonctionnalités photo au Galaxy S. La première est l’effaceur d’objets qui permet de supprimer des éléments indésirables sur des clichés. La seconde est l’apparition des “modes” pour les photos portraits. Outre la modification du flow, vous pourrez changer l’arrière-plan et opter pour un éclairage studio, monochrome ou encore point couleur qui garde votre sujet principal en couleur et convertit le second plan en noir et blanc.

Des promesses pour le futur

À l’occasion de la sortie de ses S22, Samsung avait annoncé que ses terminaux les plus perfectionnés profiteraient de quatre années de mises à jour d’OS majeurs. La marque avait alors ajouté que certains Galaxy A auraient droit au même traitement : ce sera le cas des Galaxy A53 et A33. Ils sortent ainsi sous Android 12 et pourront accueillir Android 16. Pour les mises à jour de sécurité, la firme promet cinq ans de suivi.

L’A53 sera le premier à fouler les rayons de nos magasins. Les précommandes ouvrent ce 17 mars et dureront jusqu’au 31 mars. Pour chaque achat d’un A53, Samsung offre par ailleurs une paire d’écouteurs Buds Live, ainsi que 50 € à dépenser sur le Google Play Store. Niveau tarif, ce modèle est facturé 459 € en 6/128 Go et 519 € en 8/256 Go. La version A33 sera proposée dans les semaines à venir à 379 €.

Leave a Comment

Your email address will not be published.