de faux jumeaux à la sauce 5G

de faux jumeaux à la sauce 5G

Nous avons pu passer une petite heure avec les Samsung Galaxy A53 et A33, pensés pour le milieu de gamme. Ils sont tous deux équipés du même SoC 5G, l’Exynos 1280. Voici notre avis à chaud.

Prise en main des Samsung Galaxy A53 et A33 : de faux jumeaux à la sauce 5G
Les Galaxy A53 et A33. // Source : Frandroid – Arnaud Gelineau

Chez Samsung, on a d’un côté la gamme S, incarnation du premium chez le géant coréen, et la gamme Galaxy A, qui représente la face plus accessible de la marque. La firme vient tout juste de dévoiler les deux derniers nés de cette gamme populaire : ils s’appellent Samsung Galaxy A33 et A53. Comme son nom l’indique, le A53 est un peu mieux équipé que son collègue. On a pu les voir un peu avant leur annonce et les prendre en main rapidement, voici ce qu’on en a pensé.

Une gamme simplifiée

Premier point important à signaler : cette année, pas de complication entre les modèles 4 ou 5G, il n’y a qu’une seule version pour chaque modèle, et elles sont en 5G, avec compatibilité dual-SIM (en sachant qu’on ne peut utiliser qu’une seule SIM si on met une carte SD, extensible jusqu’à 1 To). Les deux téléphones reposent sur la même puce 5G, une puce conçue par Samsung intitulée Exynos 1280. Ce SoC à huit cœurs rassemble deux Cortex A78 pour les tâches difficiles en 2,40 GHz et six cœurs 55 en Cortex. Pour la partie graphique, il repose sur un GPU Mali-G68. Les deux téléphones alignent 6 Go de RAM, avec une version 8 Go de RAM et 256 Go de stockage pour le A53 disponible. Le modem embarque du Wi-Fi 5, du Bluetooth 5.1 et du NFC.

Prise en main des Samsung Galaxy A53 et A33 : de faux jumeaux à la sauce 5G
À gauche, le Samsung Galaxy A33, à droite le Galaxy 53. // Source : Frandroid – Arnaud Gelineau

À priori, avec la même configuration, les deux téléphones devraient fonctionner de la même manière. En main, l’expérience est un peu différente. Disons que le A33 ramouille quelque peu, avec des difficultés à afficher certain menus du tac au tac, quelques micros-Frouzes ici ou là, tandis que le A53 nous a paru beaucoup plus à l’aise et réactive. Cela reste peut-être à confirmer lors des tests, mais la montée en gamme entre les deux paraît nette.

Le fait que le A33 rame dès notre price en main vient légèrement amenuiser un de ses gros arguments: Samsung promet en effet quatre ans de mises à jour majeures et cinq ans de mises à jour de sécurité sur ces deuxin aux term Ils démarrent tous deux avec Android 12, soit One UI 4.1 dès la sortie de la boîte. À première vue, on a retrouvé toutes les fonctionnalités qu’on lui connait lors de notre price en main, sauf DEX.

Le jeu des 7 différences

Si on s’intéresse un moment à l’enveloppe des deux appareils, à première vue, bien peu d’éléments permettent de les distinguer. Je vous mets au défi de dire lequel est lequel de dos, puisque les deux reprennent en somme le design désormais classique des Galaxy A, avec un bloc photo intégré directement au châssis du téléphone. Ils affichent aussi les mmes coloris : blanc, noir, bleu et pêche (un rose pastel).

La ressemblance continue au niveau du niveau de protection des deux téléphones. Ils sont tous deux certifiés IP 67 et leur écran est protégé par du Gorilla Glass 5. Signalons que lors de notre courte prize en main, l’A33 portait déjà une rayure sur son écran, l’usage d’une protection nec’éc sera donc pas inutile.

Prise en main des Samsung Galaxy A53 et A33 : de faux jumeaux à la sauce 5G
Les Galaxy A53 (en brillant) et A33 (en mat). // Source : Frandroid – Arnaud Gelineau

Au niveau dimensions et poids, c’est du très proche aussi, avec une épaisseur de 8,1 mm pour les deux modèles. Mais en se concentrant un peu, on finit par voir les différences : le A53 possède un poinçon pour sa caméra selfie là où le A33 affiche une encoche. Le menton et les bordures du A33 sont aussi beaucoup plus épais. En résulte un design un peu daté pour le A33, la où le A53 s’aligne davantage avec les standards du moment.

Pour terminer sur le design, signalons que les tranches sont plates et non arrondies comme leurs prédécesseurs. Le A53 applique un coloris brillant tandis que le A33 possède un revêtement mat. Les finitions nous ont paru plutôt correctes.

L’écran du A33 enfin au niveau

Des deux téléphones, celui qui progresse le plus par rapport à l’année dernière est clairement le A33. Par rapport au A32 5G, on passe d’un écran 60 Hz HD+ en LCD à une dalle Oled 6,4 pouces en 90 Hz Full HD+. En somme, il vient se caler sur ce que proposait déjà le A32 4G en ajoutant la dimension 5G dans l’équation, mais aussi un deuxième haut-parleur (les deux téléphones tirent certain trait sur la prise jack, ravce quiement les adeptes de cette connectique). Le A33. Le Galaxy A53 ajoute quant à lui les 120 Hz et passe à 6,5 pouces. Précisons que dans les deux cas, il ne s’agit pas de dalle à rafraichissement adaptatif.

Prise en main des Samsung Galaxy A53 et A33 : de faux jumeaux à la sauce 5G
Le Galaxy A53. // Source : Frandroid – Arnaud Gelineau

Avec la luminosité poussée au maximum, l’écran du A53 nous a paru afficher des couleurs un peu plus brillantes que son congénère, mais aussi une luminosité maximale plus élevée. Les deux téléphones ne possèdent en effet pas la même dalle et le A53 s’avère compatible HDR 10+.

Il n’en reste pas moins qu’à plus de 300 euros, de nombreux téléphones proposent aussi bien voir mieux avec un design un peu moins daté. Autour des 200 euros, des Xiaomi Redmi Note 11 par exemple possèdent la même configuration-écran.

L’arrivée du mode portrait

Les Galaxy A53 and A33 proposent chacun quatre capteurs photos, un principal avec stabilization optique de respectivement 64 et 48 megapixels, un ultra grand angle of 12 or 8 megapixels, un macro de 5 megapixels pour les deux, and un capteur de profondeur pour le mode portrait de 5 et 2 mégapixels.

Au passage, ils héritent tous deux d’une vitesse de traitement des photos de nuit 2,1 fois plus rapide que sur les précédentes versions, d’un mode portrait amélioré et d’un mode qui permet d’appliquer de petits effets à ses cliches. Lors du peu de temps que nous avons passé en leur compagnie, les deux téléphones nous ont paru assez proches en performances photo, avec un meilleur piqué pour le A53 et une meilleure gestion des contours pour le mode portrait.

Prise en main des Samsung Galaxy A53 et A33 : de faux jumeaux à la sauce 5G
Le Galaxy A33. // Source : Frandroid – Arnaud Gelineau

Pour terminer ce tour d’horizon, évoquons la présence d’une batterie de 5000 mAh, avec laquelle Samsung promet deux jours d’autonomie, mais les marques sont souvent pour le moins optimistes sur ce point. Samsung oblige, la charge est lente, 25W seulement.

Prix ​​et date de sortie des Galaxy A53 et Galaxy A33

Le Galaxy A53 sera disponible à partir du 1er avril 459 euros en 6 Go de RAM + 128 Go de stockage et 519 euros en 8 Go. Il est disponible en précommande du 17 mars au 31 mars. Pour toute précommande, il est vous est offered des Buds Live et 50 euros de crédit Google Play.

Prise en main des Samsung Galaxy A53 et A33 : de faux jumeaux à la sauce 5G
Not Galaxy A53 et A33 proposent quatre coloris. // Source : Frandroid – Arnaud Gelineau

Le Galaxy A33 sera disponible pour 379 euros, à une date qui reste à déterminer.

Leave a Comment

Your email address will not be published.