Donnie Nelson viré par les Mavs pour avoir dénoncé une agression sexuelle sur son neveu ?

Donnie Nelson viré par les Mavs pour avoir dénoncé une agression sexuelle sur son neveu ?

Tout l’organigramme des Mavericks avait été chamboulé l’été dernier, avec le départ de Rick Carlisle, le coach du club depuis 2008, mais aussi celui de Donnie Nelson, le GM de la franchise depuis 1998.

Le divorce entre Dallas et le fils de Don Nelson avait été attribué à des brouilles internes, notamment liées à l’influence de Haralabos Voulgaris, qui a égallement quitté le club. Mais ESPN rapporte que c’est peut-être beaucoup plus glauque, Donnie Nelson ayant porté plainte contre l’équipe, expliquant avoir été viré par Mark Cuban car il aurait questionné le proprietaire sur les agissements de Jason Lutin, son acc le neveu de Donnie Nelson d’agression sexuelle lors de discussions pour un poste au sein du club.

Mark Cuban assure que la plainte de Donnie Nelson n’est qu’un « mensonge »

Selon la plainte, l’agression aurait eu lieu le 16 février 2020 mais le neveu de Donnie Nelson aurait dans la foulée passé un accord de confidentialité, en échange d’une somme d’argent, pour mettre l’incident sous le tapis.

Ce n’est donc que quelques mois plus tard, alors que Mark Cuban lui proposait une prolongation de contrat de 60 millions de dollars sur dix ans, que Donnie Nelson aurait été mis au courant de l’agression. Il assure avoir demandé des comptes au patron du club, expliquant que son bras droit était un « predateur sexuel » et qu’il mettait « en danger les employés, les joueurs et toute l’organisation des Mavericks » en le conservant à ses cotés.

Dans la foulée, les négociations sur la prolongation de contrat de Donnie Nelson ont en tout cas été interrompues, et Mark Cuban l’a donc viré quelques mois plus tard. Pour l’ancien GM, son licenciement est évidemment lié à ses demands au sujet de Jason Lutin. Dans sa plainte, il explique en outre que le proprietaire des Mavericks lui avait d’ailleurs proposé un accord de 52 millions de dollars pour qu’il n’évoque pas publiquement l’agression de son neveu. Un accord qui ne sera finalement jamais mis en place.

Interrogé, Mark Cuban assure qu’il n’a rien à se reprocher.

« Tout ce qui est dans ce dossier est un mensonge »écrit-il ainsi en réponse. « Nous avons mené plusieurs enquêtes complètes et la seule personne qui n’a pas été à la hauteur des standards mis en place par les Dallas Mavericks était M. Nelson. Il a été licencié en conséquence. Il était parfaitement au courant de l’enquête. Il a refusé d’y participer plement. Je le répète, tout ce qu’il dit est un mensonge ».

Une nouvelle affaire du genre à Dallas…

Jason Lutin nie égallement la moindre agression sexuelle de sa part.

« Ce que cet homme me fait est absolument inqualifiable » explique-t-il. « C’est un mensonge complet et je m’en remets aux Mavs pour commenter, alors qu’ils ont déjà traité cette affaire. Ils ont évidemment beaucoup d’informations pour montrer que rien de tout cela n’est jamais arrivé ».

La justice devra désormais trancher, mais c’est une nouvelle accusation du genre contre Mark Cuban, accusé à plusieurs reprises d’avoir protégé des dirigeants de son club au comportement problématique. En 2018, il avait ainsi dû s’acquitter de 10 millions de dollars suite à l’enquête contre trois cadres de la franchise, dont l’ancien président Terdema Ussery, accusé de propos et de gestes inappropriés, ainsi que de baisers forcés 15 femmes.

Encore l’an passé, le club avait démis son directeur du personnel de ses fonctions suite à une autre accusation d’agression sexuelle.

Leave a Comment

Your email address will not be published.