Quelques conseils à Chelsea pour se rendre à Lille / C1 / 8es / Lille-Chelsea / SOFOOT.com

Quelques conseils à Chelsea pour se rendre à Lille / C1 / 8es / Lille-Chelsea / SOFOOT.com

Directement affecté par les sanctions qui ciblent les proches de Vladimir Poutine – et donc son propriétaire Roman Abramovitch -, Chelsea est en galère de thunes, à tel point que son déplacement à Lille, ce mercredi en Ligue des champions, pose question. Heureusement, on a pensé à eux.


Modifié

Louer un minibus

Thomas Tuchel est un homme qui n’a pas peur d’aller au feu. Interrogé au sortir de la victoire des Blues sur Newcastle, ce dimanche (1-0), sur comment son équipe allait se rendre dans le Nord, l’entraîneur allemand n’exclut pas de mettre la main à la pâte : « Selon les dernières informations que j’ai reçues, on a un avion. Si non, on ira en train, si non, en bus et si non, je conduirai un minibus. » Dans un souci de ne pas payer les prix exorbitants du quartier de Chelsea, direction Sydenham et son établissement de référence qui propose la location de Ford Mondeo au kilométrage illimité pour la modique somme de 143 livres la journée. Une aubaine puisque ce bijou de technologie américaine permet de faire asseoir en son sein près de neuf passagers. Ainsi, en louant trois ou quatre monstres d’acier, Chelsea peut faire voyager une petite trentaine de personnes. Concernant les conditions de réservation, il faudra récupérer les véhicules le matin du match à 8h et les rendre 24 heures plus tard. Du coup, une fois les conférences de presse d’après-match terminées, pas le temps d’aller s’enquiller une pinte au Temple, le bar situé en face du stade Pierre-Mauroy. C’est départ illico vers Londres pour grosso modo 4h de route (attention au décalage horaire!). Avec la qualif’ dans les cartons, si possible, et une belle note à la pompe d’essence.

Coût total de l’opération : Environ 700 livres avec le plein d’essence. Soit 2571 fois moins que le salaire mensuel de Romelu Lukaku.

Point fort: Renforce la cohésion d’équipe et le côté « aventure » propre aux épopées européennes. Quoi de mieux qu’un trajet en caisse pour apprendre à mieux se connaître ?

Point faible: Devoir se taper la version live du titre Dave « Thiago Silva » de Glastonbury en 2019. Tout ça parce que ça met l’intéressé en confiance.

Trouver un vol à moindre coût

À l’instant T, Chelsea a un avion. Mais comme l’a rappelé Tuchel, la situation évolue au jour le jour, et les Blues ne sont pas à l’abri de devoir se trouver un autre vol à la dernière minute. Heureusement, les vols Londres-Lille ne sont pas encore tous full à deux jours du match: départ à 8h40 mercredi matin de Londres Gatwick, arrivée sur les coups de 11h35 à… Marseille pour une escale de 4h30 dans la cité pocéenne, avant un nouveau vol d’1h30 desland pour a latter capitalrir un peu avant 18 heures. Une arrivée trois heures avant le match avec un bain de soleil en prime, difficile de trouver mieux. En plus, le retour prévu à 13 heures le lendemain laisse largement le temps de profiter de la Grand-Place avant de retrouver la City londonienne.

Coût total de l’opération : 161 euros pour l’avion + 39 euros pour la nuit à l’auberge Gastama du Vieux-Lille par tête = 200 euros par personne.

Point fort: Double ration de Mario Kart sur Switch pour Hakim Zyiech et ses potes.

Point faible: Impact environnemental trop important pour un trajet si court. Et pourquoi pas une escale à Wallis-et-Futuna pendant qu’on y est ?

Le Flixbus du mercredi matin

À défaut de pouvoir emprunter le leur, Thomas Tuchel et ses hommes pourraient décider de « Roulez vert » et de voyager à bord des célèbres bus d’une compagnie allemande bien connue. Un seul problème, pas de Londres-Lille au program avant vendredi, mais pas d’inquiétude pour les Blues, une solution exist. Départ de Londres à 23h30 mardi pour atteindre la sublime gare routière de Bercy aux alentours de 9h mercredi. À peine le temps de prendre un petit café et de se dégourdir les jambes, les voilà à nouveau sur la route pour trois heures. Arrivée prévue à Lille en début d’après-midi, idéal pour se taper une sieste avant la traditionnelle balade d’avant-match. Comme à l’aller, le bus permet d’éviter une nuit d’hôtel avec un retour programmé à 4h30 pour retrouver Londres tout juste à temps pour mater Plus belle la vie.

Coût total de l’opération : 80 livres par personne, paquet de bonbons hors de prix acheté sur une aire de repos compris.

Point fort: Possible oubli accidentel de Ross Barkley sur une aire de repos lors d’une pause pipi.

Point faible: Où est-ce que Mendy, Havertz, Lukaku et Rüdiger vont réussir à caser leur mètre quatre-vingt-dix ?

Traverser la Manche à la nage

On n’y pense pas forcément, mais on peut rallier la France depuis le Royaume par la mer. Le 11 novembre 2021, Steve Stievenart – nom de scène “Le Phoque” – a même traversé la Manche en 16h47 dans une eau à 14 degrés. Alors que l’eau est présentement à 8 degrés, on peut autoriser à Timo Werner et sa bande une traversée en 20 heures.

Coût total de l’opération : 5,50 euros, soit le prix des brassards dont aura besoin Jorginho pour ne pas se noyer… sous le pressing de Benjamin André.

Point fort: Avoir les idées fraîches avant un huitième finale retour de Ligue des champions.

Point faible: Les courbatures qui empêcheront l’effectif londonien de répondre au défi physique des Lillois.

Compter sur la générosité de N’Golo Kanté

À force d’entendre qu’il est gentil et qu’il a trois poumons, N’Golo Kanté va le prouver en enchaînant les allers-retours Londres-Lille en portant ses coéquipiers sur son dos. Une réputation, ça s’entretient.

Coût total de l’opération : Devoir se passer de Kanté qui sera hors de form pour la rencontre prévue à 21h ce mercredi.

Point fort: Le moyen de transport le plus sûr. L’important, c’est avant tout la sécurité des joueurs.

Point faible: N’Golo n’a pas à porter toute la pression sur ses épaules, merde !

La machine de Franky Zapata

Et si un autre « Frankie » venait à la rescousse des Blues ? Après la légende Lampard, c’est au tour de Zapata de rendre service. Le Geo Trouvetou de Marseille proposes aux Londoniens d’utiliser ses machines futuristes pour se rendre à Pierre-Mauroy. Après un tout petit kilomètre pour rejoindre la Tamise, Thiago Silva et consorts pourront voler sur l’eau. Un trajet en apparence sympathique, mais qui devrait durer pas loin de sept heures pour rejoindre Pierre-Mauroy. Retour immédiat après la partie, le compteur de la location défile aussi vite que celui d’un taxi parisien.

Coût total de l’opération : 4800 euros per person.

Point fort: Profiter de sensations fortes avant de, peut-être, ne plus pouvoir en vivre sur les pelouses.

Point faible: La trentaine de jet-skis nécessaires pour faire avancer ces machines en plus du risque d’égarer un ou deux joueurs en route.

Par Andrea Chazy et Florian Porta

.

Leave a Comment

Your email address will not be published.