le très bon coup de Strasbourg, Angers continue de plonger... Ce qu'il faut retenir du multiplex de la 28e journée

le très bon coup de Strasbourg, Angers continue de plonger… Ce qu’il faut retenir du multiplex de la 28e journée

Toujours peu de buts, mais deux bonnes affaires. Le multiplex de ce dimanche 13 mars a manqué de panache, mais pas d’intérêt, notamment pour Strasbourg, décidément en grande form ces dernières semaines et vainqueur d’un match crucial pour l’Europe face à Monaco. Reims (1-0 à Angers) et Lorient (2-0 à Clermont) ont égallement signé de belles opérations à l’extérieur contre des adversaires directs dans la lutte pour le maintien. Les Merlus laissent la place de barragiste à Saint-Etienne.

Enfin, il n’y a pas eu de vainqueur entre Metz et Lens (0-0). Retour sur les matchs d’un morne après-midi de Ligue 1, après les sifflets du Parc des princes pour son équipe du PSG, en dépit de la victoire contre Bordeaux (3-0).

La perf’ : le Strasbourg de Stéphan, c’est géant !

Heureux sont ceux qui ont misé sur une aussi bonne saison du Racing club de Strasbourg. Peu auront sans doute parié sur une place sur le podium pour le club alsacien à dix journées de la fin. Cela a pourtant été le cas, tout du moins avant la victoire de Rennes à Lyon, après le succès des hommes de Julien Stéphan contre Monaco (1-0). Entreprenant et même parfois franchement séduisant, le Racing a fait la différence grâce à la rare étincelle de l’après-midi, le superbe ciseau d’Alexander Djiku (23e) à la réception d’une remise de Ké corner.

Monaco, déjà battu cette semaine en Ligue Europa par Braga (2-0), s’est montré trop peu dangereux pour espérer un aussi bon résultat que la victoire à Marseille le week-end dernier.

La série noire : Angers en chute libre

Et de sept. Pourtant à onze contre dix pendant une heure, le SCO d’Angers a concédé sa septième défaite consécutive en championnat, contre Reims (0-1). Les Rémois ont pourtant évolué sans avant-centre de métier la majorité de la rencontre après l’exclusion d’Anastasios Donis à la 34e minute. Mais grâce à Alexis Flips et une bévue de Danijel Petkovic, la formation d’Oscar Garcia poursuit sa remontée avec un quatrième match de rang sans défaite.

Les Champenois grimpent à la 12e place de Ligue 1, six points devant leur adversaire du jour. Les Angevins ont pourtant eu une foule d’occasions dans une fin de match dingue qui a vu le SCO toucher le poteau et finir aussi à dix après le deuxième carton jaune reçu par Vincent Manceau. Pas de quoi cesser cette spirale infernale, la pire des cinq grands championnats européens. L’équipe du Maine-et-Loire n’a plus que trois points d’avance sur la zone rouge.

Le malheureux : Gastien a bien malgré lui plombé Clermont

Dans l’autre combat du bas du tableau de l’après-midi, Lorient a frappé fort. Les joueurs de Christophe Pélissier quittent la place de barragiste après leur succès à Clermont (0-2). Longtemps aphones, les Merlus ont eu le droit à deux petits coups de pouce du capitaine clermontois Johan Gastien après le repos pour repartir d’Auvergne avec la victoire.

D’une passe en retrait mal sentie, le milieu de terrain a permis au “supersub” lorientais Ibrahima Koné de trouver la faille dix minutes après son entrée en jeu (0-1, 71e). Puis, sa déviation sur envoy corner aé le cuir directement sur l’épaule du fortuné Léo Petrot qui traînait par là pour inscrire son premier but avec le FCL. Gastien est sorti sous les sifflets, et le promu clermontois pointe désormais au 16e rang, avec un matelas de plus en plus mince de deux points sur la 18e place.

Leave a Comment

Your email address will not be published.