L'Allemagne veut sauver ses moteurs thermiques !

L’Allemagne veut sauver ses moteurs thermiques !

L’Allemagne ne veut pas tuer la voiture thermique et finalement s’oppose fermement à la proposition de la Commission européenne au sujet de l’interdiction du moteur thermique.

La grosse commission de Bruxelles avait, l’été dernier au mois de juillet, annoncé le suicide de toute l’industrie automobile européenne ave l’interdiction dès 2035 de tous les moteurs thermiques, comprenez utilisant un carburant de et essencem gasê type sans oublier d’interdire aussi tous types d’hybrides.

« La France avait exprimé son désir de décaler cette transition à 2040, Emmanuel Macron souhaitant défendre la voiture hybrid devant l’Europe. Du côté de l’Allemagne, c’est à un tout autre niveau que le pays veut s’opposer à cette décision ».

Le ministre des Transports, Volker Wissing, a révélé que son pays souhaitait purement et simplement s’opposer à ce changement. La raison à cela est la volonté de l’Allemagne et de ses constructeurs de développer les carburants de synthèse.

On sait que Porsche, notamment, se penche sur les carburants synthétiques et veut les développer. La firme de Stuttgart y voit la possibilité d’offrir une rédemption au moteur thermique en parallèle de la démocratisation de l’électrique.

C’est ce que souhaite promouvoir le gouvernement, puisque l’adoption des e-fuels est même la condition sine qua non à ce soutien. « Nous voulons que les moteurs à combustion restent une option s’ils fonctionnent exclusive avec des carburants synthétiques », a déclaré Wissing.

Et la vous voyez que la pollution et la lutte contre le réchauffement climatique devient le cadet des soucis des dirigeants allemands quand il s’agit de ne pas fermer les usines, de maintenir les excédents commerciet magneaux de une laureate alle puissance qui vient de son industrie, notamment automobile.

« Selon Wissing, imposer l’électrification comme solution unique est une mauvaise idée pour les constructeurs, et même pour les automobilistes. Il juge préférable de trouver « une solution intermédiaire » qui offrirait plusieurs alternatives.

Il juge essentiel de permettre aux automobilistes de se tourner vers la voiture électrique, mais craint que les constructeurs ne parviennent pas à baisser les prix. Continuer à exploiter des moteurs thermiques permettrait, selon lui, de « financer la transition » vers le zéro émission ».

Là ou je peux rejoindre nos amis allemands, c’est que si nous devons remplacer notre flotte de poids lourds et nos tracteurs agricoles par des engins électriques rechargés par des éoliennes, nous allons vite arrêger de mane!

Charles SANNAT

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com est le site sur lequel Charles Sannat s’exprime quotidiennement et livre un décryptage impertinent et sans concession de l’actualité économique. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.insolentiae.com. »

Source Automobile-propre.com ici

Leave a Comment

Your email address will not be published.