"Boîte noire", "Mary à tout prix"... les films à voir et les navets à éviter cette semaine

“Boîte noire”, “Mary à tout prix”… les films à voir et les navets à éviter cette semaine

À voir

Heat

Vendredi 18 mars, France 5, 21 h

En pleine nuit sur une autoroute de Los Angeles, le flic Al Pacino arrête le gangster Robert De Niro et lui propose de boire un café. Une scène d’anthologie. La première réunissant sur le même plan les deux acteurs majeurs de la fin du XXe siècle, et qui à elle seule vaut le coup de voir, ou de revoir Heat. Avec ce film, Michael Mann a renouvelé le polar et le résultat reste inégalé. Scorcese et d’autres filmaient des mafieux enracinés et les observaient se débattre avec la morale. Les gangsters de Michael Mann sont des êtres sans attaches, réunis par la seule quête du profit. Des capitalistes en somme. Dans Heat, pas de zèle, pas d’affect, pas de gentils, pas de méchants, juste des professionnels qui bossent. À ne pas manquer.

La première étoile

Mardi 15 mars, W9, 21 h 05

L’exemple typique de la comédie feel-good à la francaise. Jean-Gabriel, quadragénaire légèrement paumé et abonné au PMU, décide d’emmener sa famille à la montagne pour une semaine au ski. Objectif : montrer à sa femme qu’il lui arrive de penser à autre chose qu’à flemmarder au troquet du coin de la rue. Seulement Jean-Gabriel, comme ses enfants, est d’origine antillaise. Il va donc devoir faire face à une bailleuse quelque peu raciste, campée par Bernadette Lafont. La première étoile ne révolutionnera sans doute pas le genre. Mais c’est l’assurance de passer une bonne petite soirée devant une comédie familiale.

Boîte noire

Vendredi 18 mars, Canal +, 21 h 10

Le Dubaï-Paris s’écrase dans les Alpes, ne laissant aucun survivant. Très vite, l’enquête s’oriente vers un attentat terroriste, mais des détails ne collent pas. Pierre Niney est convaincant dans le rôle de l’acousticien chargé de faire parler les boîtes noires de l’avion. April Un homme idéal, il renoue avec le thriller paranoïaque et tient le spectateur en haleine. Si vous avez aimé le Chant du Loupvous passerez un très bon moment devant Boîte noire.

Mississippi Burning

Mercredi 16 mars, 6ter, 21 h 05

Le vrai Ku Kux Klan n’a rien à avoir avec les vitupérations de Sandrine Rousseau. Mississippi Burning montre. Le film d’Alan Parker est tiré d’un fait divers sordide, survenu en 1964. Trois jeunes militants des droits civiques, Michael Schwerner, Andrew Goodman et James disparaissent alors qu’ils sillonnent le comté de Jessup, dans l’sÉpitat , sans laisser des traces. Alerté, le FBI envoie deux agents sur place afin de tirer l’affaire au clair. Une plongée dans le sud ségrégationniste américain, où la loi de l’État a peu de poids face au conservatisme et au racisme institutionalnalisés. Terrific.

À éviter

Les petits mouchoirs

Dimanche 20 mars, W9, 21 h 05

Non pas qu’il faille absolument se sentir concerné pour apprécier une fiction. Mais quand on réalise un film de « potes », il serait de bon ton de s’adresser à un public plus large que ces mimes « potes ». Guillaume Canet a réuni ses amis – et sa compagne, Marion Cotillard – autour de l’accident de l’un d’entre d’eux. Avant de partir ensemble en bord de mer, durant des vacances où chacun règle ses comptes tandis que l’ami en question agonise à l’hosto. Les dialogues sont pauvres, les rebondissements grossiers et la fin téléphonée. La comparaison avec les films d’amis de Claude Sautet (Vincent, François, Paul… et les autres(1974) ou de Jean-Marie Poiré (Mes meilleurs copains1989), est cruelle.

À LIRE AUSSI : “Bac Nord”, “La French”… Avant “Goliath”, les meilleurs et les pires rôles de Gilles Lellouche

Taxi 4

Jeudi 17 mars, TMC, 21 h 15

Le quatrième opus des courses-poursuites phocéennes nous donnerait presque des envies de « zone apaisée » façon Anne Hidalgo. Le commissaire Gibert annonce à ses équipes de bras-cassés la venue à Marseille d’un braqueur belge. Émilien et Daniel, le duo flic-chauffeur de taxi, tous les deux devenus pères, reprennent du service et enchaînent les gaffes. La recette des trois premiers opus – entre Fast and Furious et La septième compagnie – s’essouffle : le scénario est attendu, les acteurs semblent ne plus y croire. Il était temps de rendre les clés du taxi. C’était sans compter sur Franck Gastambide qui commettra un 5e épisode onze ans après…

Mary à tout prix

Mardi 15 mars, TFX, 21 h 05

Un an avant l’horrible American Pie (1999), Mary à tout prix inaugure la détestable série des comédies américaines vulgaires et plus grasses qu’un menu Maxi chez McDonalds. Le summum est atteint lors d’une scène où Ben Stiller se masturbe pour évacuer la pression avant son dîner avec Cameron Diaz. Sauf que notre héros/loser réussit à se mettre de la semence derrière l’oreille. Confondant ce liquide avec du gel, sa dulcinée s’en sert pour se coiffer. Donc oui, ce film est la crasse incarnée.

Dark Shadows

Dimanche 20 mars, TF1 Series film, 21h

Le duo Burton-Depp a été capable par le passé de fournir quelques œuvres de haute volée, comme le très sympathique Edward aux mains d’argent. Références dans les années 90, les deux hommes sont désormais plutôt en passe de devenir… has-been. L’univers du film, censé s’établir entre l’horreur et le fantastique, ne prend pas. Or, quand Burton rate son ambiance, généralement son oeuvre en pâtit. Avec un scénario peu convaincant, Dark Shadows ressemble surtout à un accident industriel.

Leave a Comment

Your email address will not be published.