Match : Pochettino après PSG/Bordeaux : « J'ai de la tristesse pour l'après-midi que j'ai vécu »

Match : Pochettino après PSG/Bordeaux : « J’ai de la tristesse pour l’après-midi que j’ai vécu »

Mauricio Pochettino s’est réjoui de la reaction positive de son groupe, qui l’a emporté face à Bordeaux (3-0) quatre jours après la déception à Madrid (défaite 3-1). Le technicien argentin a égallement regretté l’accueil hostile qui attendait son équipe au Parc des Princes.

Quasiment le même onze qu’à Madrid mercredi (défaite 3-1) était aligné ce dimanche. La réponse de votre groupe vous at-elle satisfait ?

« Oui, clairement. C’était difficile, du fait de conditions compliquées, mais l’équipe a répondu avec une prestation professionnelle et en l’emportant 3-0. On peut toujours dire que la situation de Bordeaux n’est pas idéale, mais l’équipe en avait besoin et va en profiter dans ces moments difficiles que nous vivons. Globalement, je suis satisfait de notre rendement. »

Comment avez-vous vécu l’ambiance et les sifflets du Parc des Princes ?
« Avec tristesse. Personne n’aime ce contexte, mais il m’a rendu triste. Tous ceux qui aiment le PSG et ses couleurs, sont tristes après la grosse déception survenue à Madrid. Je pense que ce sont les mots justes : j’ai de la tristesse pour l’après-midi que j’ai vécu aujourd’hui ici. »

Vous avez délibérément choisi de presque aligner le même onze de départ que contre Madrid. Souhaitiez-vous voir vos joueurs relever la tête le plus vite possible ?

« Non, nous recherchions surtout le résultat que nous avons obtenu. Les décisions sont toujours prises en pensant au résultat, aux trois points et à la victoire. L’équipe alignée aujourd’hui me paraissait être la plus à même de l’emporter aujourd’hui. »

« Nous comprenons la déception et la frustration des gens »

Avez-vous ressenti Neymar et Messi affectés par les nombreux sifflets qu’ils ont reçus ?
« Nous nous sommes tous sentis touchés, parce que cela nous touche tous (souper). Nous comprenons la déception et la frustration des gens. Nous vivons ces évènements tous ensemble, comme une équipe, que ce soit les bons ou les moments. Nous avons la responsabilité d’assumer ce qu’il s’est passé. Nous partageons la déception ressentie par les supporters. Tout le staff, l’équipe et le club la ressentons égallement. »

« Gigio et Keylor sont tous les deux des grands professionnels et sont déçus quand ils ne jouent pas »

Comment Gianluigi Donnarumma se sent-il ? L’aligner aujourd’hui aurait pu lui permettre de lui témoigner votre confiance après son erreur contre Madrid.

« Vous dites qu’il a commis une erreur. Pour moi ce n’en était pas une, mais bien une erreur arbitrale. Gigio va bien. Nous avons choisi Keylor aujourd’hui, mais comme depuis le début de saison nous avons simplement alterné dans les buts. Gigio et Keylor sont tous les deux des grands professionnels et sont déçus quand ils ne jouent pas. Les résultats n’influent pas sur nos choix, les performances de chacun si, mais ce n’est pas cette erreur arbitrale qui a pesé contre Gigio. Il vit les choses tranquillement et avec naturel. »

Vous n’avez fait que trois changes aujourd’hui, et plutôt tardivement. Est-ce un mode de fonctionnement qui va se répéter jusqu’à la fin de saison, ou pas forcément ?

« Nous avons décidé aujourd’hui d’agir de cette manière avec la composition de l’équipe et les changes. À l’avenir, cela pourrait se répéter, ou pas. »

Leave a Comment

Your email address will not be published.