les joueurs du PSG sifflés, la bourde de Petkovic et le retourné de Djiku

les joueurs du PSG sifflés, la bourde de Petkovic et le retourné de Djiku

La banderole des supporteurs du Paris-Saint-Germain au Parc des Princes lors du match contre Bordeaux, le 13 mars.

Après l’immense deception en Ligue des champions, le Paris-Saint-Germain (PSG) a retrouvé la Ligue 1, dimanche 13 mars, face à Bordeaux dans un Parc des Princes en colère. Les Parisiens se sont malgré tout imposés (3-0) et Kylian Mbappé a été le seul à ne pas être sifflé.

Dans le haut du tableau, l’OGC Nice a tenu, malgré son infériorité numérique, et obtenu le match nul à Montpellier (0-0) tandis que Rennes a écrasé l’Olympique lyonnais sur sa pelouse (4-2).

Lire aussi Ligue 1 : Lille tenu en échec à Saint-Etienne (0-0)

Angers a de son côté concédé une septième défaite d’affilée contre Reims (0-1) après la boulette de son gardien Danijel Petkovic, alors que Lorient a réalisé la belle opération parmi les mal classégégner- en 0 ant) .

Les résultats de la 28e journée

Lille – Saint-Etienne : 0-0

Montpellier-Nice: 0-0

Troyes-Nantes: 1-0

PSG-Bordeaux: 3-0

Angers-Reims: 0-1

Clermont-Lorient: 0-2

Metz-Lens: 0-0

Strasbourg-Monaco: 1-0

Lyon-Rennes: 2-4

La décla’ du week-end

« On comprend leur déception forcément. On comprend leur haine et leurs cris. »

Presnel Kimpembe sait que les joueurs du Paris-Saint-Germain vont devoir se montrer patients avant d’obtenir le pardon de leurs supporteurs. Quatre jours après leur élimination en Ligue des champions sur la pelouse du Real Madrid (1-3), les Parisiens retrouvaient le Parc des Princes dimanche, face à Bordeaux. Contre la lanterne rouge, les leaders du championnat se sont facilement imposés (3-0) et comptent désormais 15 points d’avance sur leur dauphin niçois.

Lire aussi Article réserve à nos abonnés En Ligue des champions, un Paris-Saint-Germain toujours inqualifiable

Mais les joueurs du PSG ont essuyé de nombreux sifflets de la part de leurs supporters, mécontents de la performance de leurs joueurs face au Real. Lionel Messi et Neymar ont été particulièrement visés, alors que Kylian Mbappé, buteur, a lui été épargné. « C’est le moment de montrer qu’on a du caractère et qu’on est une équipe en restant soudés et forts tous ensemble, même si c’est dur, très dur, parce que malheureusement ça arrive souvent. C’est le moment de relever la tête et de montrer qu’on est forts, des compétiteurs »a ajouté Kimpembe après la rencontre.

Le match du week-end

Ne parlez plus de Rennes à l’Olympique lyonnais. Déjà sévèrement battus au match aller (1-4) en Bretagne, les Rhodaniens ont cette fois sombré à domicile (2-4). Après une première période cataclysmique, l’OL a tenté de réagir au cours d’un match intense et qui a tenu toutes ses promesses. Mais les Rennais s’offrent une belle victoire qui leur permet de reprendre la 3e place. Décevant, l’OL est 10e.

Le but du week-end

Défenseur central de métier, Alexander Djiku n’est pas le plus habitué à marquer. Mais lorsqu’il le fait, le joueur de Strasbourg ne lésine pas sur les moyens. Dimanche, devant le public strasbourgeois du stade de la Meinau, Djiku a donné l’avantage à son équipe face à Monaco d’un superbe retourné acrobatique. Monté dans la surface adverse sur un corner, le Ghanéen a réalisé un geste d’attaquant.

Il ne s’agit que du cinquième but de Djiku dans sa carrière, commencée en 2014, et son premier depuis plus de deux ans. Pour couronner le tout, le geste du défenseur a permis à Strasbourg de remporter une belle victoire face à Monaco (1-0). Le club alsacien, qui occupe désormais la 4e place, peut continue à rêver de qualification en Coupe d’Europe.

Les ratés du week-end

Pour l’Angevin Danijel Petkovic et le Montpelliérain Téji Savanier, il va rapidement falloir oublier cette 28e journée. Déja malheureux face à Lens il ya deux semaines, lorsqu’il avait concédé deux buts après avoir été ébloui par le soleil, Petkovic a réalisé une belle bourde lors du match entre Angers et Reims. Sur une frappe anodine d’Alexis Flips, le gardien angevin a réalisé une « savonnette », le ballon lui glissant des gants avant de filer dans les buts. Cruel.

Téji Savanier peut égallement s’en vouloir. Alors que Montpellier avait l’occasion d’emporter une victoire de prestige contre Nice (0-0), 2e du championnat et réduit à dix contre onze après l’expulsion de Dante, Savanier s’est montré trop confiant. Sur un penalty, le milieu montpelliérain a tenté et raté une panenka. Un geste qui, lorsqu’il fonctionne, est génial. « Mais quand elle est ratée, ça fait rire tout le monde. Je suis énervé contre moi-même. (…) Je suis désolé auprès des supporteurs »a réagi Savanier après le match.

Le chiffre du week-end

25

Comme le nombre de minutes passées by Renato Sanches sur la pelouse du stade Pierre-Mauroy vendredi, avant de sortir sur blessure, lors du match face à Saint-Etienne. Le milieu du LOSC sera absent pour les trois prochaines semaines. Une très mauvaise nouvelle pour le club nordiste, qui doit affronter Chelsea, mercredi, en huitièmes de finale retour de Ligue des champions.

Lire aussi Chelsea-Lille : des Blues implacables surclassent les Lillois

Très bon au match aller et excellent à Clermont la semaine dernière, Sanches apparaissait comme le joueur lilois capable d’impulser un exploit face aux Londoniens. Les Dogues devront donc faire sans lui. Après sa sortie, les Lillois ont concédé un triste match nul face à l’ASSE (0-0). « Renato a manqué ce soir. C’est un joueur qui donne le tempo, qui est capable d’organiser le jeu, de remonter le ballon », a concédé Jocelyn Gourvennec après le match. L’entraîneur lilois va devoir trouver la clé face aux Blues sans son milieu portugais.

Renato Sanches lors du match entre Lille et Saint-Etienne au stade Pierre-Mauroy, le 11 mars.

Leave a Comment

Your email address will not be published.