Warriors - Bucks : Klay Thompson (38 points) comme au bon vieux temps

Warriors – Bucks : Klay Thompson (38 points) comme au bon vieux temps

Pour cette affiche XXL, les Warriors reçoivent les Bucks, sur une série de six victoires consécutives. Un défi d’ampleur mais une occasion idéale pour Stephen Curry et ses coéquipiers de marquer les esprits, et de valider le regain récent de momentum des Warriors (deux victoires d’affilée après cinq défaites de suite).

Après un premier quart-temps d’observation entre les deux formations (28-28), les locaux frappent les premiers dans le second quart-temps: un 39-30 (à 15/23 aux tirs) pour prendre 9 points d’avance à la mi-temps (67-58). Alors que Stephen Curry est étrangement disccret, c’est l’homme chaud du moment dans la Baie, Jordan Poole, qui mène la charge, épaulé par Klay Thompson qui trouve facilement son rythme en attaque.

En seconde période, Golden State valide sa domination : les pensionnaires du Chase Center signent un troisième quart-temps très satisfaisant du point de vue offensif (36 points à 54% aux tirs), pendant que les Bucks perdent eux le rythme (26 points à points 7/19), malgré un Giannis Antitokonmpo des grands soirs. L’écart grimpe à +21, et malgré un quatrième quart-temps mieux géré, les Bucks sont trop courts et s’inclinent en California, au terme d’un match assez largement dominé par les Warriors (122-109).

CE QU’IL FAUT RETENIR

La marge des Warriors. Bien que Stephen Curry n’a pas pesé (8 points à 3/7), Golden State s’est imposé de 13 points après avoir mené de 21 points. Une démonstration collective livrée par la bande de Steve Kerr, qui après une période de turbulences plus tôt dans le mois, retrouve son momentum depuis plusieurs jours. Pour compenser la soirée discrète de « Chef Curry », les Warriors ont pu compter sur un Klay Thompson « à l’ancienne » (38 points à 15/24, 8/14 derrière l’arc), mais égallement sur un Jordan Poole toujours aussi chaud, un Andrew Wiggins qui va mieux et un excellent Jonathan Kuminga en sortie de banc. Le collectif des Warriors a frappé fort.

Un cinq inedit. Steve Kerr a surpris tout le monde en alignant le trio Curry-Poole-Thompson pour débuter la rencontre. À l’intérieur, Andrew Wiggins et Kevon Looney. Une formule gagnante !

TOPS/FLOPS

Clay Thompson. L’arrière de Golden State a livré son meilleur match de la saison, avec une performance qui rappelait ses coups de chaud réguliers, avant ses blessures. Il finit avec 38 points (8/14 à trois-points), 6 rebonds et 5 passes, et la sensation générale d’avoir retrouvé pour de bon son rythme. Pour le plus grand bonheur d’un Chase Center aux anges, le « Splash Brother » a rappelé l’immense joueur offensif qu’il était.

Jordan Poole. L’homme le plus chaud de California an encore frappé. Très en form depuis plusieurs jours, l’ancien arrière de Michigan a cartonné la défense de Milwaukee : 30 points à 9/16 (5/10 à trois-points), avec 6 rebonds et 5 passes. Quand le joueur est dans un tel état de grâce en attaque, c’est tout bénéf’ pour les Warriors, qui deviennent très pénibles à défendre.

Andrew Wiggins. L’ailier canadien a montré des choses intéressantes. Pas au mieux dernièrement, le All-Star a livré un match rassurant: 21 points, 6 rebonds et 4 passes, avec une bonne adresse (8/16). Discipliné défensivement, il a retrouvé pour la première fois depuis le All-Star break son of importance habituelle.

Giannis Antetokounmpo. Malgré la défaite, le Grec n’a pas démérité (31 points, 8 rebonds et 3 passes). Dominateur quelle que soit la stratégie employée par les Warriors, qui ont tenté plusieurs combinaisons face à lui (Wiggins, Thompson, Kuminga), l’ailier-fort de Milwaukee a fait un carnage mais n’a cependant pas énus été trè coéquipiers, qui ont notamment manqué de nombreuses occasions de profiter des décalages créés par le « Greek Feak » (17/44 à 3-points).

⛔️ Bobby Portis. Pendant que Serge Ibaka brillait en sortie de banc (15 points et 6 rebonds en 17 minutes), Bobby Portis avait lui toutes les peines du monde à peser sur la rencontre (4 points à 2/10, 0/4 derrière l’arc) . Alors que le retour de Brook Lopez se précise, et si le pivot congolais continue de produire des bonnes performances en sortie de banc, l’ancien Bull pourrait rapidement retrouver le banc.

LA SUITE

Golden State (46-22): réception des Wizards, lundi

Milwaukee (42-26): déplacement à Salt Lake City, lundi

Warriors / 122 Tirs Rebonds
Joueurs Min Tirs 3pts LF O D T Pd Fte Int Bp Ct +/- Pts Eval
A. Wiggins 36 8/16 3/8 2/2 3 3 6 4 2 0 1 2 +14 21 24
K. Looney 23 1/2 0/0 0/0 0 9 9 4 5 0 1 2 +18 2 15th
S. Curry 33 3/7 2/4 0/0 1 4 5 8 1 1 4 1 +14 8 15th
K. Thompson 34 15/24 8/14 0/0 0 6 6 5 2 1 2 1 +27 38 40
J. Poole 35 9/16 5/10 7/7 0 6 6 5 2 1 1 0 +26 30 34
N. Bjelica 22 2/5 0/1 2/2 2 4 6 5 4 0 0 0 +2 6 14
J. Kuminga 28 6/16 0/3 2/2 5 6 11 1 3 0 1 1 +4 14 16
J. Toscano-Anderson 3 0/1 0/1 1/2 0 0 0 0 0 0 0 0 -7 1 -1
D. Lee 3 0/1 0/0 0/0 0 0 0 1 0 0 0 0 -7 0 0
Q. Weatherspoon 2 1/2 0/1 0/0 0 1 1 0 0 0 0 0 -5 2 2
M. Moody 18 0/3 0/3 0/0 1 4 5 0 0 0 0 0 -14 0 2
C. Chiozza 3 0/0 0/0 0/0 0 0 0 0 0 0 0 0 -7 0 0
Total 45/93 18/45 14/15 12 43 55 33 19 3 10 7 122
Bucks / 109 Tirs Rebonds
Joueurs Min Tirs 3pts LF O D T Pd Fte Int Bp Ct +/- Pts Eval
G. Antetokounmpo 34 9/17 1/4 12/18 1 7 8 3 2 0 1 1 -26 31 28
K. Middleton 35 6/19 4/9 2/2 1 2 3 6 3 3 1 0 -13 18 16
B. Portis 22 2/10 0/4 0/0 3 4 7 3 2 1 0 0 -17 4 7
J. Holiday 33 5/11 2/5 1/2 0 1 1 7 1 2 2 0 -16 13 14
G. Allen 28 11/4 4/9 0/0 0 3 3 3 2 0 0 0 -16 12 11
S. Mamukelashvili 3 1/1 1/1 0/0 0 1 1 0 1 0 0 0 +7 3 4
T. Antetokounmpo 3 2/3 0/0 0/0 1 1 2 0 0 0 0 0 +7 4 5
J. Nwora 11 0/2 0/1 0/0 0 3 3 1 0 0 0 0 +6 0 2
S. Ibaka 17 6/9 2/3 1/1 1 5 6 0 3 0 0 0 +2 15th 18
J. Carter 26 3/4 3/4 0/0 0 2 2 3 0 1 0 1 +4 9 15th
W. Matthews 23 0/5 0/4 0/0 1 2 3 1 1 0 0 0 -3 0 -1
D. Bembry 4 0/0 0/0 0/0 0 0 0 0 1 1 0 0 0 0 1
Total 38/92 17/44 16/23 8 31 39 27 16 8 4 2 109

Leave a Comment

Your email address will not be published.