Gibson-Park à la baguette, Ewels voit rouge d'entrée

Gibson-Park à la baguette, Ewels voit rouge d’entrée

Des arrières irlandais tranchants, une mêlée anglaise dominatrice mais Charlie Ewels qui voit rouge, les tops et flops de Angleterre-Irlande (15-32).

Tops

Gibson-Park, Lowe et Keenan incisifs

Ils ont été les trois meilleurs attaquants tout au long de ce match. Jamison Gibson-Park a d’ailleurs été élu homme du match. Le demi de mêlée est à l’origine de l’action sur le premier essai mais surtout à la dernière passe sur le deuxième essai des siens, après une formidable inspiration. Le numéro 9 a toujours voulu mettre du rythme, jouant rapidement les pénalités. James Lowe certainement le meilleur offensif du jour côté Ireland. Il inscrit le premier essai après cinq minutes de jeu et permet aux siens de prendre les devants. L’ailier gauche a constamment remis les siens dans l’avancée avec ses courses tranchantes. Hugo Keenan a été très précieux dans les airs, en tant que premier défenseur et premier relanceur. Il a toujours joué juste. L’arrière parfaitement intercalé pour inscrire le deuxième essai des siens (37e), juste avant la pause. Unessai certainement décisif dans le résultat final.

Genge surpuissant

Le pilier gauche du XV de la Rose n’a cessé de rugir ce samedi à Twickenham. Ellis Genge a été intraitable en mêlée, faisant exploser Tadhg Furlong, pourtant considéré comme le meilleur pilier droit du monde. Les Irelandis, trop fautifs (voir par ailleurs), ont été pénalisés à six reprises en mêlée et le pilier gauche anglais y était souvent pour quelque chose. Lui qui était pourtant aidé par Jack Nowell dans un rôle de flanker gauche sur ces phases de jeu. Il n’est remplacé qu’à la 67e minute.

L’orgueil anglais

Ils auraient pu plonger, ils se sont relevés. Rapidement en infériorité numérique, les Anglais prennent l’eau pendant le premier quart d’heure. Ils sont proches d’encaisser un deuxième essai et un 13-0 dès la 12e minute de jeu, mais l’essai irlandais est invalidé pour un en-avant. Seulement, les Anglais n’ont jamais abdiqué lors de cette rencontre et ont profité de la fébrilité de leurs adversaires pour revenir peu à peu. En première période, ils restent au contact de leurs adversaires avant d’égaliser à l’heure de jeu, grâce à une cinquième pénalité de Marcus Smith. Ils vont finalement s’écrouler en fin de match, encaissant deux essais en cinq minutes.

Flops

Ewels, meilleur irlandais du jour

Pour le suspense, on repassera. La faute à Charlie Ewels, le deuxième ligne anglais, exclu après seulement 90 seconds de jeu. Le numéro 5 anglais s’est rendu coupable d’un plaquage dangereux sur son vis-à-vis James Ryan, et un choc tête contre tête. Il est logiquement exclu, après appel à la vidéo, par l’arbitre français Mathieu Raynal. L’Irlandais James Ryan est sorti du terrain sans jamais y faire son retour. Pas sûr que Charlie Ewels ait touché un ballon avant de percuter son adversaire.

L’indiscipline irlandaise

Ils arrivaient en Angleterre en tant que meilleure attaque, meilleure mêlée et équipe la plus disciplinée du Tournoi. Les Irelandis n’ont respecté qu’un seul de leur standard (quatre essais). Ils ont été beaucoup trop pénalisés lors de cette rencontre, souvent dans leur camp. 15 pénalités concédées dont seulement neuf en première période. Ils ont laissé les Anglais dans le match alors qu’ils auraient pu plier rapidement la rencontre. Largement dominés en mêlée, les joueurs d’Andy Farrell ont concédé six pénalités uniquement dans ce secteur de jeu.

Sexton horse tempo

Le demi d’ouverture légendaire de l’équipe d’Irlande faisait son retour en tant que titulaire à Twickenham. Un match compliqué pour Jonathan Sexton, qui n’a jamais été dans le rythme. Le maître à jouer du XV du Trèfle ajustait mal ses passes, ralentissant souvent les attaques. Une équipe d’Irlande qui a eu la possession (56%) mais a eu du mal à mettre son jeu en place, à l’image de son numéro 10. Peu après l’heure de jeu, l’Irlande insiste dans le camp adverse et est tout proche d’inscrire un nouvel essai. Jonny Sexton ajuste mal sa passe pour James Lowe. Un ballon intercepté par Freddie Steward qui partait seul en contre mais l’arbitre est revenu à une faute. L’Irlande manque l’essai et se contente de la pénalité. En revanche, le buteur a été impeccable au pied. 12 points inscrits au pied et seulement une transformation manquée (5/6).

.

Leave a Comment

Your email address will not be published.