Ligue 2 - 28e journée : le TFC chute lourdement à Caen et subit sa première défaite en championnat en 2022 (4-1)

Ligue 2 – 28e journée : le TFC chute lourdement à Caen et subit sa première défaite en championnat en 2022 (4-1)

l’essentiel
Le TFC s’est incliné à Caen ce samedi soir sur le score de 4-1. Bousculés d’entrée de jeu, les Toulousains ne sont jamais réellement rentrés dans leur match.

Le film du match : une défense en perdition

Ils étaient prevenus. Les Toulousains connaissaient la bonne dynamique caennaise et pourtant. Les hommes de Stéphane Moulin avaient remporté 4 de leurs 5 derniers matchs. Après 15 premières minutes où le TFC était bousculé, c’est Alexandre Mendy qui est venu punir Maxime Dupé et ses coéquipiers. Yoann Court est venu toucher la barre du capitaine des Violets et Nicolaisen est intervenu de justesse devant Mendy. Bousculés, les Toulousains se sont réveillés mais ni Ngoumou, ni Healey ne sont parvenus à marquer. C’est Court qui a réalisé le break pour les siens.

D’entrée de seconde période, Rafael Ratao est venu relancer les Toulousains d’une superbe frappe. Branco van den Boomen signait la sa 17e passe décisive de la saison. Mais deux minutes après, Oniangué, d’une tête, venait tromper Maxime Dupé pour la troisième fois de la soirée. Da Costa est venu alourdir la marque d’une frappe enroulée dans le petit filet en se jouant facilement de Nicolaisen auparavant. À Caen, le TFC avait le ballon (plus de 70% de possession) mais ne l’a pas utilisé correctement.

Le tournant du match : les fameuses 5 minutes après un but

On parle souvent des fameuses 5 minutes après avoir inscrit un but. Les Toulousains en ont fait les frais en Normandie. Après être revenus au score grâce à Ratao, les Violets n’ont pas réussi à rester concentrés pour contenir des Caennais très inspirés. Alors qu’ils auraient pu espérer revenir à 2-2, les coéquipiers de Branco van den Boomen, ont encaissé ce troisième but, seulement deux minutes après avoir égalisé. Oniangué est venu doucher les espoirs haut-garonnais d’une tête que n’a pas réussi à repousser Maxime Dupé. Après ce but, les Toulousains ont semblé flancher et ne possédaient pas les armes ce samedi soir pour renverser la situation.

Le joueur clé : Rafael Ratao esseulé

Le brésilien s’est démené ce samedi soir au stade Michel D’Ornano mais il était trop seul pour renverser la situation. Pourtant, c’est lui qui a marqué l’unique but des siens. Trois minutes après la pause, Ratao a éclairé une soirée terne pour les Toulousains. D’une frappe splendide de l’entrée de la lucarne, le brésilien a trouvé la lucarne de Remy Riou pour entretenir l’espoir des Violets.

Celui-ci n’aura pas duré très longtemps puisque les coéquipiers de Maxime Dupé ont encaissé un but seulement deux minutes après. Ratao aurait pu s’offrir un doublé mais son contrôle (51e) ne lui a pas permis de venir affronter le portier caennais. Il aurait égallement pu être l’auteur d’une passe décisive, mais la frappe de Rhys Healey était trop enlevée (28)e). Une très bonne rencontre pour Rafael Ratao mais qui n’a pas été assez accompagné par ses coéquipiers pour renverser la vapeur.

L’enseignement de la soirée : la route de la Ligue 1 est encore semée d’embûche

Alors que les Toulousains auraient pu posséder 9 points d’avance sur Auxerre, actuellement troisième, les hommes de Philippe Montanier ont raté l’occasion d’avoir un gros matelas d’avance. Surtout, le TFC voit revenir le Paris FC dans son rétroviseur. Les Parisiens, tombeurs de Niort, sur le score de 2-0, reviennent à deux petits points des Violets.

Sur 5 victoires consécutives, le TFC subit une lourde défaite qui pourrait venir effriter la bonne confiance des Haut-Garonnais. Il ne faudra surtout pas rater les prochaines échéances qui arrivent. En effet, le TFC accueille Amiens mardi prochain et se déplace à Auxerre samedi dans une rencontre qui s’annonce décisive. Après la trêve, c’est le Paris FC qui viendra au Stadium.

Leave a Comment

Your email address will not be published.