Test Realme GT 2 Pro : un smartphone qui vient chasser sur les terres du haut de gamme

Test Realme GT 2 Pro : un smartphone qui vient chasser sur les terres du haut de gamme

Le Realme GT opte pour une configuration photo assez ambitieuse composée d’un capteur principal de 50 mégapixels, dont l’objectif grand-angle ouvre à f/1,8, un ultra grand-angle de 50 Mpx (f/2,2) , mais aussi un microscope proposant un grossissement jusqu’à 40x. Ce module fait évidemment penser à celui du Find X3 Pro, auquel nous avions dédié un article labo. Il se révèle assez amusant, mais perd rapidement de son intérêt après quelques utilisations.

Nous aurions pu le comparer au Pixel 6, actuellement l’un des meilleurs photophones toutes références confondues, mais le duel aurait largement tourné en sa défaveur. Nous avons donc choisi de le placer face à l’Oppo Find X3 Neo, qui se débrouillait bien dans l’exercice. C’est d’autant plus intéressant que tous deux partagent le même module principal : le Sony IM766. Ce capteur se retrouve désormais dans des smartphones milieu et (très) haut de gamme. Il est donc intéressant d’analyser son comportement dans différents appareils.

Module principal : 50 Mpx, f/1.8, éq. 24 mm

Le grand-angle utilise le pixel-binning pour capturer les clichés “standard”. Cette technique permet de fusionner quatre pixels en un afin de récupérer davantage de lumière quand celle-ci vient à manquer. Par défaut, le smartphone capture donc des clichés en 12,5 Mpx. Le Find X3 Neo fonctionne à l’identique.



Oppo Find X3 Neo (éq. 24 mm, f/1.8, ISO 173, 1/125 s)


Realme GT 2 Pro (éq. 24 mm, f/1,8, ISO 341, 1/250 s)

Dans de bonnes conditions, le cliché du GT 2 Pro est très convaincant. Non seulement sa colorimétrie est mieux maîtrisée, mais il offre égallement un peu plus de détails. Bien qu’ils utilisent tous deux le même capteur, l’algorithme du Realme force un peu plus la saturation des couleurs et l’ensemble paraît donc plus flatteur. Le temps de pose est égallement plus court qu’avec le Find X3 Neo, ce qui limite les effets de flou.



Oppo Find X3 Neo (éq. 24 mm, f/1,8, ISO 2560, 1/15 s)


Realme GT 2 Pro (éq. 24 mm, f/1,8, ISO 4404, 1/15 s)

Dans des conditions plus difficiles, le smartphone de Realme tient son rang. Il bénéficie d’une exposition largement meilleure que celle de son concurrent, et parvient à conserver un bon niveau de détails. Le lissage numérique n’est pas trop agressif, même s’il se fait sentir (sur la couverture du livre, par exemple).

L’ensemble est bien lisible, même si les couleurs ont forcément perdu de leur vigueur. Ce n’est pas un appareil doué pour la photographie nocturne, mais il saura faire face à un peu d’obscurité.

Mode 50 Mpx

Il est toujours possible de profiter de la définition maximal. Nous avons donc comparé les photos de 12,5 Mpx à cells de 50 Mpx pour vérifier si les différences étaient flagrantes. Pour cela, nous avons isolé une zone de 0,45 Mpx sur chaque cliché, de quoi donner une idée de la différence d’échelle.



Oppo Find X3 Neo (50 Mpx, éq. 24 mm, f/1.8, ISO 300,1/250 s)


Realme GT 2 Pro (12.5 Mpx, éq. 24 mm, f/1,8, ISO 341, 1/250 s)



Realme GT 2 Pro (50 Mpx, éq. 24 mm, f/1,8, ISO 4500, 1/15 s)


Realme GT 2 Pro (12.5 Mpx, éq. 24 mm, f/1,8, ISO 4404, 1/15 s)

De jour comme de nuit, la pleine définition n’apporte pas un gain significatif, même si on constate un peu plus de détails sur les visas. Cela sera utile pour recadrer certains clichés, mais nous ne conseillons pas d’utiliser ce mode constamment, d’autant que les photos pèsent beaucoup plus sur le stockage.

Module ultra grand-angle : 50 Mpx, f/2,2, éq. 15 mm

Les résultats obtenus à l’ultra grand-angle sont rarement satisfaisants sur le milieu de gamme. Le module choisi par Realme reste malgré tout très intéressant, d’autant plus comparé à celui du Find X3 Neo.



Oppo Find X3 Neo (éq. 13 mm, f/2,2, ISO 183, 1/50 s)


Realme GT 2 Pro (éq. 15 mm, f/2,2, ISO 603, 1/100 s)

Dans de bonnes conditions, le résultat livré par le GT 2 Pro est nettement meilleur que celui du Find X3 Neo. La colorimétrie est beaucoup plus juste et le niveau de détails bien plus élevé. On aurait néanmoins aimé profiter d’un peu plus de piqué et de contraste sur les visages ou la carte. Ceci étant, le résultat est vraiment satisfaisant.



Oppo Find X3 Neo (éq. 13 mm, f/2,2, ISO 4208, 1/10 s)


Realme GT 2 Pro (éq. 15 mm, f/2,2, ISO 15360, 1/10 s)

De nuit, le rendu est hélas trop flow pour être véritablement exploité. L’exposition est une fois encore meilleure que chez son concurrent, mais le niveau de détail s’est effondré. À ce petit jeu, le Google Pixel 6 reste loin devant.

Module frontal et video

Le Realme GT 2 Pro est doté d’un module avant de 32 Mpx dont l’objectif ouvre à f/2,4. Le résultat est convaincant quand la lumière répond présente, même si on note une teinte générale qui tire un peu trop vers le jaune. Le capteur a parfois du mal à gérer les fortes expositions, mais dans l’ensemble l’expérience est agréable.

Le smartphone est capable de filmer jusqu’en 8K à 24 i/s et en 4K, Full HD et 720p à 60 i/s. Si la 8K n’a pas grand intérêt, le rendu en 4K et 1080p est de bonne facture, à condition de ne pas faire de mouvements trop brusques. Il ya tout de même moyen de procéder à quelques jolies prises de vue.

Leave a Comment

Your email address will not be published.