Test Trottinette électrique Onemile B12 Roam : quand élégance rime avec performance

Test Trottinette électrique Onemile B12 Roam : quand élégance rime avec performance

La Onemile Model S8 proposait un look original, mais n’offrait pas des finitions satisfaisantes. Une erreur que ne reproduit clairement pas la B12 Roam, qui se paye le luxe d’être séduisante et bien construite. L’alliance du deck en bois et du cadre noir de notre modèle de test offre une élégance certaine à une trottinette électrique qui n’a pas manqué de succès sur les routes. Seul un élément détonne un peu dans cet ensemble harmonieux, la bande de similicuir qui maintient l’engin plié. Lorsque la trottinette est dépliée, cette bande est suspendue et semble ne pas vraiment trouver sa place.

La Onemile B12 Roam est taillée pour accueillir de grands pilotes. La hauteur du guidon peut être ajustée de 100 à 106 cm du deck. Une distance qui conviendra bien aux utilisateurs de 1,80 m et plus. Le deck en bois se montre particulièrement large avec 23 cm de bord à bord. De quoi caler deux pieds chaussés en 42 côte à côte, quand bien même cette position n’est pas la plus conseillée, notamment et cas de freinage d’urgence. Nous aurions en revanche apprécié quelques centimètres supplémentaires en longueur. La partie relevée à l’arrière pourrait faire office de repose-pied efficace, mais l’attache visant à fixer la trottinette en position pliée perturbe le confort. Il est néanmoins assez facile de trouver une confortable position et les deux bandes de grips font un bon travail pour maintenir les semelles au contact de l’engin.

Le guidon de la B12 Roam profite d’un cintre particulièrement large de 61 cm. Ainsi offre-t-il un excellent équilibre et une stability très satisfaisante. Les poignées disposent de repose-paumes confortables et les commandes tombent parfaitement sous les doigts. L’accélérateur est placé sous le pouce de la main droite et offre une sensibilité appréciable pour la gestion de la vitesse. Les deux leviers de frein sont facilement accessible et permettent un dosage très précis.

Un petit écran affiche les informations habituelles: vitesse instantanée, mode choisi, distance parcourue, niveau de batterie. Le rétroéclairage de l’affichage lui permet de rester lisible sans aucun problème en toutes circonstances. Le pilotage des fonctions se fait à l’aide de 2 boutons. Un appui long sur le bouton du bas permet d’allumer et d’éteindre les feux. L’unique phare à leds à l’avant se montre plutôt puissant. Même s’il peut être orienté comme souhaité, il n’est cependant pas suffisant pour éclairer efficacement notre chemin en l’absence d’éclairage public. À l’arrière, le feu rouge permet d’être vu des autres usagers. Ce même feu se met à clignoter pour indiquer un freinage de la trottinette Onemile.

La Onemile B12 intègre des éléments essentiels comme une béquille pour le stationnement, une sonnette mécanique — la loi l’exige — ainsi que des garde-boue avant et arrière. Ces derniers se montrent efficaces en couvrant une part importante du pneu. Le port de charge de la trottinette électrique est placé à l’avant du deck. Il est obstrué par un petit cache qui assure son étanchéité. La B12 Roam bénéficie d’une certification IPX6 qui garantit une résistance à l’eau suffisante pour rouler sous la pluie.

Avec ses roues gonflables de 12 pouces, son deck et son guidon larges, la Onemile B12 n’est pas un engin compact. Il est très simple de rabattre la colonne de direction sur le deck pour réduire la place occupée et faciliter le transport. Néanmoins, le système d’attache à l’aide d’une lanière de similicuir ne donne pas une grande confiance dans sa durabilité. Le tout reste assez imposant une fois plié et ne trouvera pas facilement une place dans le coffre d’une voiture.

Les 17,9 kg affichés par la balance ne plaident pas non plus pour des virées en transport en commun avec la Onemile B12 Roam. Elle restera bien plus à l’aise en extérieur à déambuler sur la chaussée que dans un schéma multimodal de transport.

La Onemile B12 Roam révèle ses charmes sur la route ou les pistes cyclables. La législation lui imposes de ne pas dépasser 25 km/h, ce à quoi elle se conforme, malgré des capacités supérieures sur le papier. La trottinette propose 3 modes de conduite, cependant, ceux-ci ne brident pas la vitesse maximale, mais la puissance du moteur. Ainsi, en première vitesse, la B12 peut filer à 25 km/h, mais elle mettra plus de temps à atteindre cette vitesse et perdra en couple. Nous regrettons l’absence d’un mode “piéton”, qui briderait la vitesse à 5 ou 6 km/h pour pouvoir circuler paisiblement dans les zones denses.

Le moteur de 500 W n’est pas le plus impressionnant que nous ayons croisé sur le papier. Pourtant, il se montre très satisfaisant à l’usage. La B12 Roam est vive et ne met que 5 seconds pour atteindre sa vitesse de pointe. Une réactivité bienvenue en ville, où les reprises de la trottinette électrique Onemile sont très appréciables.

Lorsque l’on passe sous les 50 % de batterie, la B12 Roam perd très légèrement en vitesse maximale. Sur le plat, elle maintient alors 24 km/h, contre 25 km/h pour les 50 premiers pourcents. Une perte tout à fait acceptable, d’autant qu’elle parvient à maintenir son couple et ses performances en côte. Un exercice de grimpette dans lequel la B12 ne démérite pas, loin de là.

Elle affiche par ailleurs un comportement de routière très agréable. Ses grandes roues gonflables de 12 pouces (30,5 cm) lui apportent stabilité et précision dans les trajectoires. Elles sont égallement bienvenues pour amortir les chocs dus aux passages d’ornières et de trottoirs. Une véritable suspension aurait tout de même été appréciée. La position arrière du moteur n’est pas la plus pratique pour monter les trottoirs, le poids étant porté sur l’arrière. En revanche, cette propulsion trouve son intérêt dans le contrôle de l’adhérence, notamment au démarrage.

S’il faut trouver un point fort qui domine tous les autres avec cette trottinette Onemile, nous pouvons citer son freinage. Le duo de freins à disques hydrauliques Tektro est sans commune mesure avec ce que l’on trouve habituellement sur le segment. La précision de ces freins et leur efficacité donne un véritable sentiment de sécurité. Il faut moins de 3 mètres pour s’arrêter totalement lorsque la B12 est lancée à pleine vitesse. Il s’agit tout simplement du système le plus performant que nous ayons croisé sur une trottinette électrique à ce jour.

Leave a Comment

Your email address will not be published.