une deuxième aide annoncée la semaine prochaine ?

une deuxième aide annoncée la semaine prochaine ?

Prime inflation : une deuxième aide annoncée la semaine prochaine ?

PRIME INFLATION. Après le versement de la prime inflation à 38 millions de Français depuis la fin de l’année dernière, le Gouvernement devrait annoncer prochainement la mise en place d’un deuxième chèque, surement ciblé sur les prix du carburant.

[Mis à jour le 11 mars 2022 à 14h07] Prix ​​de l’essence en forte hausse, inquiétudes sur la facture de gaz… Les ménages français voient leur pouvoir d’achat fondre comme neige au soleil depuis les premiers affrontements en Ukraine. Le cours des matières premières et de l’énergie explose, et l’addition se paye cash en France. Le lite de gazole atteint 2,25 euros ce vendredi 11 mars, quand le baril de pétrole Brent est mesuré à 109 dollars après avoir frôlé son record historique de 2008 quelques jours plus tôt.

C’est dans ce climat d’extrême tension que le Gouvernement devrait annoncer la mise en place d’un deuxième chèque inflation après la première prime inflation verse à 38 millions de Français dont le salaire est inférieur à 2 000 euros nets mensuels. Une nouvelle aide censée compenser la hausse généralisée des prix à la consommation qui devrait être détaillée en début de semaine prochaine par Jean Castexlors de l’annonce du plan de résilience économique sur lequel planche l’exécutif depuis des semaines.

Après les derniers déboires de la prime inflation et les nombreux retards de paiement à destination de milliers de Français, voilà que le Gouvernement de Jean Castex songe à la mise en place d’une nouvelle aide. Sur le même principe que la prime inflation de 100 euros, un nouveau chèque inflation pourrait voir le jour afin de lutter face à la hausse constante des prix de l’énergie. La guerre en Ukraine n’ayant pas arrangé les choses, cette piste est à l’étude et le Premier ministre devrait s’exprimer plus largement sur le sujet, dans la semaine. Les prix du gaz, du carburant, ou du baril de pétrole flambent, et c’est le pouvoir d’achat des ménages qui en reprend un coup.

Bruno Le Maire a d’ailleurs laissé entendre qu’une telle décision était à l’étude sur l’antenne de BFM TVlundi 7 mars : “Toutes les options sont sur la table. Nous apporteront une réponse aux Français les plus touchés par la crise, aucun pays européen n’a fait autant que la France pour protéger ses compatriotes.Avant de poursuivre : “La facture s’élève à 20 milliards d’euros pour la seule protection de nos concitoyens contre la hausse des prix de l’énergie“.

Pour rappel, la prime inflation était destinée à tous les Français dont le salaire était inférieur à 2 000 euros nets par mois. Lancée en december 2021 par Emmanuel Macron, cette indemnité inflation visait les salariés, étudiants, retraités, auto entrepreneurs ou encore les fonctionnaires. Sweet 38 millions de Français pour un coût total de 3,8 milliards d’euros. Ce nouveau chèque pourrait être davantage ciblé, mais les modalités ne sont pas encore connues. Bruno Le Maire est apparu plutôt grave ce lundi matin sur le plateau d’Apolline de Malherbe, jugeant meme que “nos vies ne seront plus comme avant“.

Après des débuts réussis, le versement de la prime inflation s’est gâté en début d’année. Bon nombre de bénéficiaires se sont plaint du non versement de l’indemnité de 100 euros. Et pour cause, ils sont 1,3 million à ne toujours pas avoie reçu le virement sur leur compte bancaire. Alors que le dispositif devrait être terminé depuis le February 28 dernier, le Gouvernement s’active en coulisse pour permettre à ces “oubliés” de la prime inflation de pouvoir effectuer une réclamation dans les plus brefs délais. Incompréhension entre Pôle Emploi et la Caf, victimes des versements en double ou simple oubli… Les raisons de ces dysfonctionnements sont multiples.

6,7 millions de Français (sur les 38 millions éligibles) ont déjà touché l’indemnité inflation de 100 euros déclarait le ministre délégué aux Comptes publics Olivier Dussoptmardi 8 mars, sur les ondes de Sud Radio. Alors, comment faire pour obtenir réparation et tenter de réclamer votre prime inflation pendant le mois de mars ?

Tout d’abord, nous vous conseillons de vous rapprocher de l’organisme ou de l’entreprise qui devrait opérer le virement sur votre compte bancaire. Aucun numéro dédié à la prime inflation n’est disponible sur quelle plateforme que ce soit. Vous ne savez pas à qui vous adresser ? Voici une liste des contacts à privilégier ci-dessous:

  • Pour les salariés : l’employeur
  • Pour les étudiants : le Crous
  • Pour les demandseurs d’emploi : Pole Emploi
  • Pour les bénéficiaires de prestations sociales : la CAF
  • Pour les travailleurs frontaliers : le center des impôts concerné
  • Pour les exploitants agricoles : a MSA
  • Pour les indépendants non agricoles : l’Urssaf

Aussi, certain professions ne connaissent toujours pas la date exacte du versement de la prime inflation. Il ne devrait plus tarder et devrait intervenir au tout début du mois de mars 2022, vraisemblablement la semaine du 7 mars. Sont notamment concernsés 300 000 auto entrepreneurs dont les coordonnées bancaires (RIB) ne sont pas connues de l’Urssaf. Dans ce cas là, l’Urssaf est censée prendre contact avec les bénéficiaires concernés et verser la prime inflation non plus :

  • Artistes auteurs
  • Marins non salariés
  • Bénéficiaires d’une pension d’invalidité

Pour certains retraités affiliés au régime Agirc-Arrco, la prime inflation est arrivée. Les délais de traitement pratiques par les différents établissements bancaires pouvaient atteindre 5 years ouvrés. Le virement ayant été effectué, au plus tard le 28 février, si l’on compte le week-end qui vient de s’achever, la prime inflation est arrivée ce matin sur le compte en banque des retraités concernsés. Ce qui n’est pas le cas de certains Français, notamment les auto entrepreneurs. Alors, comment effectuer une réclamation pour percevoir la prime inflation au mois de mars ? Suivez le guide.

Le versement de la prime inflation est confronté à divers problèmes depuis son lancement en décembre 2021. Notamment des salariés de particuliers employeurs en arrêt maladie au 31 octobre ou des demandseurs d’emploi radiés de Pôle Emploi, pris en charge dans un second temps par la Sécurité sociale.

Dans ce sens, le gouvernement plancherait sur la création d’un site dédié à ces “oubliés” de la prime inflation. Une toute nouvelle plateforme qui permettrait à ceux qui ne l’ont toujours pas reçue de la réclamer en bonne et due forme. Lancement de ce nouveau site ? March 2022. Aujourd’hui, aucun service de ce type n’existe, d’où le désarroi de certains benéficiaires. Le ministre délégué aux Comptes publics Olivier Dussopt a récemment déclaré que le site serait lancé dans les 15 jours, soit autour du 21 mars 2022.

L’indemnité inflation sera versée aux personnes dont les revenus d’activité ou de remplacement sont inférieurs à 2 000 € nets par mois. Elle sera accordée aux personnes bénéficiaires d’allocations et de prestations sociales.
La liste des grandes catégories de bénéficiaires est la suivante :

  • Les salariés de particuliers employeurs, y compris les apprentis et les bénéficiaires d’un contrat de professionnalisation
  • Not agents publics
  • Les bénéficiaires de preretraites
  • Les travailleurs non-salariés
  • Les artists auteurs
  • Les demandeurs d’emploi et les stagiaires de la formation professionnelle
  • Les bénéficiaires de pensions d’invalidité
  • Les retraités, y compris les bénéficiaires de pensions de réversion
  • Les étudiants boursiers et ceux bénéficiaires des aides au logement
  • Les jeunes dans un parcours d’accompagnement vers l’emploi ou en engagement de service civique ou en volontariat pour l’insertion
  • Les bénéficiaires de minimas sociaux

La prime de 100 euros est accordée à titre individuel. Autrement dit, la composition du foyer n’est pas price en compte pour déterminer l’éligibilité à l’indemnité inflation. Ainsi, un couple peut percevoir jusqu’à 200 euros, soit 100 euros chacun ou seulement 100 euros si seul un des conjoints respectent les conditions de revenus (lire plus bas). Au total, 38 millions de Français vont bénéficier du chèque inflation 100 euros.

Mais qui est concerné ? Pour déterminer l’éligibilité à l’indemnité inflation, le gouvernement a déterminé un plafond: sont donc concernsés les Français qui gagnent moins de 2 000 euros net par mois – avant application du prélèvement à la source -, et ce, quels que soient leur statut et leur profession. Pour déterminer le salaire de référence, l’exécutif a retenu le mois d’octobre 2021. Vous souhaites en savoir davantage sur la prime de 100 euros ? Linternaute.com répond à toutes vos questions. Consultez dès à présent notre dossier dédié :

Pour être éligible, vous devez gagner moins de 2 000 euros net par mois, soit 2 600 euros brut au titre du mois d’octobre 2021, que vous soyez fonctionnaire, salarié, indépendant ou retraité. A note : ce plafond de 2 000 euros net correspond à votre rémunération avant prélèvement à la source. Sur la fiche de paie, il faudra donc simplement vérifier la ligne “net à payer avant impôt sur le revenu”, au dessus de “net à payer”. Rappelons que le statut de resident francais est égallement un critère obligatoire.

Attention : si vous êtes en contrat court (hors intérim), le versement de la prime de 100 euros n’est pas automatique “si le temps de travail cumulé chez un même employeur est inférieur à 20h”, avertit le gouvernementsier de dans son press. “Il supposera que le bénéficiaire se signale expressément auprès d’un de ses employeurs, préférentiellement celui avec lequel la relation de travail est toujours en cours, ou à défaut celui pour lequel’ il’ure le s on plus effect d’oc’ le le le s “. Quid des autres situations ? Linternaute.com vous les résume :

  • Pour les retraités : vous touchez le minimum vieillesse (ASPA) ou le montant global de vos pensions (régime général, complémentaire, pension de réversion…) est inférieur à 2 000 euros net en October 2021.” L’appréciation des ressources se fera sur la base du montant des pensions de retraite de base et complémentaire (ex. AGIRC-ARRCO), y compris les pensions de réversion [du mois d’octobre 2021]”, indian-t-on.
  • Pour les indépendants : vous devez avoir été en activité en October 2021 et avoir déclaré aux Urssaf ou à la MSA un revenu d’activité inférieur à 2 000 euros net par mois “pour l’année 2020”, indique-t-on. “Le revenu net retenu est celui calculé lors de la déclaration annuelle des revenus”, rappelle-t-on. “En cas de création de l’activité sur la période janvier-octobre 2021, cette condition sera considérée comme satisfaite”.
  • Pour les autoentrepreneurs : votre chiffre d’affaires doit être au moins égal à 900 euros entre le 1er janvier 2021 et le 30 septembre 2021. , compte tenu de l’application des abattements fiscaux selon la nature de leur activité, à un chiffre d’affaires mensuel moyen de: 4,000 € pour les artisans; 6 897 € pour les commerçants; 3 030 € pour les professions libérales”, complète-t-on dans le dossier de presse.
  • Pour les demandseurs d’emploi : vous ne devez pas être en activité et votre allocation doit être inférieure à 2 000 euros net.

Leave a Comment

Your email address will not be published.