Matt Reeves explique pourquoi Colin Farrell est si méconnaissable dans The Batman

Matt Reeves explique pourquoi Colin Farrell est si méconnaissable dans The Batman

Complètement transformé dans le rôle du Pingouin pour Matt Reeves, Colin Farrell ne devait pas avoir cette apparence au départ.

À l’affiche du film The Batman signé Matt Reeves, Colin Farrell y endosse le rôle de Oswald “Oz” Cobblepot dit Le Pingouin. A la botte de Falcone, la mafieux affiche une apparence complètement opposée à celle de Colin Farrell au naturel. Pour réaliser cette prouesse technique de rendre Farrell méconnaissable sous le costume du Pingouin, Reeves a fait appel à Michael Marino and Naomi Donnetous deux spécialistes du maquillage au cinéma.

Colin Farrell n’a pas eu le droit de faire fumer Pingouin dans The Batman

Spécialement choisi par Reeves pour incarner Oz, Colin Farrell devait apporter au personnage du cran et de la sensibilité en même temps, explique Reeves à Variety. “Il pouvait avoir ce mélange d’être incroyablement, incroyablement effrayant et volatile, et puis tout d’un coup, vous verriez ce côté vulnérable qui vous fait vraiment ressentir pour cerai jegarment von coupe” Don’t be ce rai je qulec vulnérable.. Mais il fallait rapprocher Farrell de l’image que le réalisateur se faisait du mafieux, similaire à John Cazale dans Le Parrain. “Je trouvais que John Cazale avait un nez de pingouin”dit Reeves. “J’ai pensé, eh bien, peut-être qu’il ya quelque chose que nous pouvons faire visuellement”.

Matt Reeves a donc fait appel à Michael Marino et Naomi Donne pour réaliser sa vision du Pingouin, qu’il voyait comme “un gangster Warner Bros. retro”. Avec Cazale, mais aussi Sydney Greenstreet et Bob Hoskins en inspirations, Marino a donc proposé une sculpture sur un moulage de la tête de Colin Farrell. C’est le personnage que vous voyez [dans le film]. Et je me suis dit : Attends, quoi ?” raconte Reeves. “Je ne pouvais pas croire ce que je voyais”. Mais il fallait que tout soit le plus naturel possible, que le maquillage ne se voit presque pas, pour coller au réalisme du film. Marino a alors promis que tout le monde n’y verrait que du feu : “Il a dit : Matt, je te promets que lorsqu’il marchera sur le plateau – pas seulement lorsque tu le filmeras, mais lorsqu’il marchera sur le plateau – les gens penseront: Qui est ce type?”

Après des essais vidéos, Matt Reeves a validé le travail de Marino, couplé au maquillage de Naomi Donne. “Je ne pense pas m’être déjà trouvée devant quelqu’un maquillé de la sorte en oubliant que c’était du maquillage. Je croyais complètement à ce maquillage” raconte-elle. Elle ajoute que leur objectif n’était pas de rendre un personnage comique, mais bien d’obtenir un résultat donnant une impression réelle. “[Colin] est allé chez Starbucks ou autre, et vous n’auriez pas pensé que c’était cet homme parce que le maquillage est tout simplement incroyable et que ses dents étaient incroyables. C’était la différence entre ce film et les autres films de Batman. Il avait l’air réel”. Si réel que Matt Reeves n’a jamais vu Farrell sans son costume pendant le tournage. Chaque jour, trois heures de préparations étaient nécessaires pour transformer Colin en Oz, et à la fin du tournage, Reeves ne connaissait Colin Farrell qu’à travers son apparence dans le film. “Le dernier jour ou Colin a tourné, j’étais vraiment triste”dit-il. Parce que, honnêtement, j’ai appris à connaître Colin un peu pendant la préparation. Mais la personne que je connaissais était Colin ressemblait à Oz. C’est tellement bizarre. J’aime Colin. Mais ce type, Oz, je le connais. C’est le type que je voyais tous les jours.”

Pour ce qui est de Bruce Wayne, Matt Reeves a déjà expliqué s’être inspiré de Kurt Cobain pour créer le personnage incarné par Rob Pattinson. “Il y avait l’idée qu’il soit dans son costume de chauve-souris et qu’il se peigne les yeux en noir pour fusionner son look, mais quand il l’a enlevé, il ne l’a jamais lavé correctement et ça lui a donné ce look légèrement hanté”, precise Naomi Donne. Un look obtenu grâce à un savant mélange de produits capables de résister à la transpiration et à la pluie composé “de pigments et divers products liquides” impossibility. Du côté de la coupe de cheveux de Wayne, la coiffeuse Zoe Tahir a travaillé sur le look longiligne, avec une raie sur le côté qu’arbore le personnage lorsqu’il est en public. “C’est ce qu’elle a créé, avec des cheveux qui pendaient au-dessus de ses yeux et [lui qui regardait] à travers, ce look inspiré de Kurt”, explique donne. “C’était une chose risquée à faire pour ce personnage, mais cela allait avec le maquillage des yeux, le personnage que nous essayions de créer et ce que Robert essayait de créer avec le personnage.”

The Batman : Robert Pattinson réinvente le Chevalier Noir en détective torturé [critique]

.

Leave a Comment

Your email address will not be published.