Nikola Jokic et Joel Embiid encore dominateurs, Dallas domine Utah

Nikola Jokic et Joel Embiid encore dominateurs, Dallas domine Utah

La bataille pour le MVP: Jokic ne faiblit pas…

Vingt-quatre heures après une immense performance contre New Orleans (138-130, ap), Nikola Jokic ressortait déjà le bleu de chauffe avec Denver, pour la réception des Warriors. La franchise californienne arrivait diminuée, privée de Stephen Curry et Clay Thompson (au repos). Mais devant la résistance des joueurs de Steve Kerr, Jokic a dû s’employer pour offrir la victoire à Denver (131-124). Le « Joker », MVP de la saison dernière, a signé un nouveau triple-double (32 points, 15 rebonds, 13 passes), son 18e de la saison, et s’est montré décisif en fin de match avec cinq consécutifs points, dont un lay-up plus la faute dans la défense adverse.

… Embiid non plus

Principal adversaire de Jokic dans la course au MVP, Joel Embiid enchaîne égallement les performances XXL pour Philadelphie. Avec 43 points et 14 rebonds du pivot camerounais, les Sixers ont facilement dominé Chicago (121-106). Embiid a martyrisé Tristan Thompson et Tony Bradley, envoyés en mission pour le ralentir. Aidé par James Harden (16 points, 14 passes), « The Process » permet à Philadelphie de prendre la deuxième place dans la Conférence Est.

Le choc à l’Ouest : Dallas et Doncic reviennent sur Utah

Avec Denver, Dallas est l’équipe en form du moment à l’Ouest. Luka Doncic a retrouvé ses aises après quelques mois difficiles en début de saison et les Mavericks fondent sur le top 3 de leur Conférence.

Avec 35 points et 16 rebonds de leur prodige slovène, les Texans sont venus à bout d’Utah (111-103). Bien défendu par Rudy Gobert lors du dernier affrontement entre les deux équipes, Doncic a cette fois trouvé des solutions, aidé par sa réussite à trois points (5 sur 11). Le champion d’Europe 2017 an aussi réalisé une interception décisive à une minute du buzzer pourer envoy Dorian Finney-Smith au dunk.

Le leader: Miami retrouve Oladipo

Il n’avait plus joué depuis le 8 avril 2021. Victor Oladipo a retrouvé les parquets lundi soir avec Miami contre Houston (123-106). Touché au genou droit, l’ancien All-Star n’avait joué que quatre matches avec le Heat l’an passé avant de rejoindre l’infirmerie. Face aux Rockets, Oladipo a eu droit à 15 minutes pour se dégourdir les jambes (11 points, 4 passes). Son retour offre une nouvelle arme en sortie de banc à Erik Spoelstra, qui pointe toujours en tête de la Conférence Est.

La perf’ : Randle retrouve le sourire

Après une première saison idyllique et un titre de MIP (joueur ayant le plus progressé), la relation entre Julius Randle et le public new-yorkis a tourné au vinaigre. Mais l’intérieur retrouve son meilleur niveau. À 4500 kilomètres de la « Big Apple », Randle a inscrit 46 points et 10 rebonds sur le parquet de Sacramento (131-115). L’ailier-fort a fait mouche huit fois à trois points pour torturer la défense des Kings. New York reste 11e à l’Est.

Les Français : Hayes se montre

En fond de classement à l’Est, Detroit affiche ses progrès. Les Pistons ont battu Atlanta lundi (113-110, ap) avec une copie encourageante de Killian Hayes. Le meneur formé à Cholet a inscrit 13 points (5 sur 8 au tir) – record égalé pour lui en NBA – et distillé 6 passes. Hayes a surtout grandement aidé Detroit à contenir la star des Hawks, Trae Young (14 points, 5 sur 20 au tir).

Dans la victoire des Knicks à Sacramento (131-115), Evan Fournier a inscrit 15 points en 26 minutes, tandis que Rudy Gobert a signé un nouveau double-double (12 points, 13 rebonds) pour Utah face à Dallas (103-111).

.

Leave a Comment

Your email address will not be published.