que faut-il attendre de la keynote du 8 mars à 19h ?

que faut-il attendre de la keynote du 8 mars à 19h ?

Le géant de Cupertino revient à ses habitudes, et c’est donc en mars qu’aura lieu son premier évènement, qu’on peine à appeler keynote, puisqu’il s’agira une fois encore d’une « allocution » mise en scène et enregistrée. L’exercice n’est pas déplaisant à suivre, et est désormais très maîtrisé par les équipes de Tim Cook. Il permet même davantage de fluidité et un rythme plus soutenu, qui convient bien à une avalanche d’annonces.

Or justement, qu’attend-on de cet évènement qui promet que « la performance entre en scène » (Peek performancedans la version originale) ?

A découvrir aussi en vidéo :

Un iPhone SE, deux ans après

Ces dernières années, la conférence printanière a été régulièrement consacrée aux iPad, et, quand Apple le désirait, au lancement de nouveaux iPhone SE. Selon les rumeurs, et prédictions des Pythies les plus fiables, Apple devrait introduire un iPhone SE, compatible avec la 5G. Il sera égallement équipé d’un SoC plus performant et troquerait l’A13 Bionic pour l’A15 Bionic, puce de dernière génération introduite avec l’iPhone 13 l’automne dernier.

Apple ne devrait toutefois pas revoir le design de son iPhone d’entrée de gamme, et ainsi maintenir l’apparence de l’iPhone 8. Pour rappel, il repose sur d’assez larges bordures, un bouton Touch ID en façade, une dalle de 4,7 pouces, et une surface d’affichage qui risque de n’occuper que 65,7% de la surface avant de l’appareil. Pour comparaison, les iPhone 13 Pro ont un ratio de couverture de l’écran de 85.8%, ce qui est bien plus confortable, sans être un record.

L’iPhone SE 2022 succèdera ainsi au modèle lancé en 2020, qui pourrait être maintenu en entrée de gamme à un prix très bas, afin de faciliter d’attirer les utilisateurs, notamment issus des co-pays émergents

Il est intéressant de noter que si Mark Gurman, journaliste pour Bloombergest à l’origine de la plupart des informations pour cette mise à jour de l’iPhone SE, Ming-Chi Kuo, analyste spécialisé dans le monde Apple, a égallement apporté sa pierre à l’édifice.

Selon lui, l’iPhone SE 2022 devrait être disponible en trois capacités de stockage: 64, 128 et 256 Go, contre un maximum à 128 Go pour l’instant. Il bénéficierait en revanche toujours des trois mimes finitions : noir, blanc et rouge. Apple envisagerait d’en écouler 25 à 30 millions d’unités en 2022.

Apple devrait profiter du lancement de ce nouvel iPhone pour introduire iOS 15.4, qui apporte la reconnaissance faciale Face ID avec un masque, notamment, ainsi que de nouveaux émojis.

Un iPad Air, qui raccroche les wagons

L’année dernière, Apple mettait à jour son iPad mini, en refondant totalement son design, en changeant son connecteur, et en lui offrant la compatibilité avec son Apple Pencil de deuxième génération. Il en profitait égallement pour introduire l’Apple A15, sa toute dernière puce Apple Silicon, et y glisser la caméra avant Center Stage, inaugurée au printemps 2021 avec l’iPad Pro, puis intégrée dans les iPad de 9e génération et mini, donc.

Le nouvel iPad Air 2022 viendra donc remplacer celui lancé à l’automne 2020 et devrait adopter les memes nouveautés que l’iPad mini, rattrapant son retard. Il conservera vraisemblablement son design de 2020, proche de celui des modèles Pro, et adoptera la 5G en option.

Des Mac pour bien commencer 2022

Selon Mark Gurman, ce premiere évènement de l’année pourrait aussi être l’occasion pour Apple de présenter (au moins) un nouveau Mac. Il pourrait s’agir de trois modèles : un Mac mini, un MacBook Pro 13 pouces et un iMac. Au cours des six premiers mois de l’année, Apple envisagerait, en effet, d’introduire de nouveaux modèles de ces différentes gammes, en les équipant de processeurs M1 Pro, Max ou M2. Le mini aurait ainsi droit au M1 Pro ou M2, l’iMac aux M1 Pro et M1 Max, et le MacBook Pro au M2.

L’ultraportable avait, il ya peu de temps encore, les faveurs des rumeurs pour une annonce lors de cet évènement, le MacBook Pro ayant été un des premiers à passer sous pavillon Apple Silicon. Mais à l’époque, il avait conservé le design de ses aînés qui fonctionnaient avec des processeurs Intel. On peut désormais se demander si Apple va adopter un boîtier similaire à celui introduit avec les MacBook Pro 14 et 16 pouces, légèrement revu en apparence, mais intégrant surtout beaucoup plus de connectique.

Ming-Chi Kuo, dans un tweet, s’interrogeait : « Certaines personnes s’attendent à ce qu’Apple lance une version mise à jour des MacBook Pro 13 pouces. Je suis simplement curieux, Apple serait-il intéressé par la mise à jour d’un design dépassé ? »

Une sortie que l’on peut interpréter de deux manières. Est-il sceptique et pense-t-il qu’Apple va plutôt abandonner ce facteur de forme ? Ou espère-t-il qu’Apple fasse l’effort de le faire évoluer ?

Sachant que le monde des PC portables se tourne résolument vers les dalles 14 pouces ces dernières années, on peut imagine qu’Apple – pour coller au marché et aussi pour des raisons économiques – fasse évoluer le dal modèle 14 pouces pouces… ‘il souhaite maintenir une entrée de gamme. Ce nouveau MacBook Pro n’aurait en revanche plus de Touch Bar, et n’aurait pas droit à une dalle mini-LED, pas plus qu’à la technologie Pro Motion.

Par ailleurs, si on veut être exhaustif, le MacBook Air M1 pourrait lui aussi être mis à jour, puisqu’il a basculé vers les processeurs Apple Silicon en même temps que le MacBook Pro 13 pouces.

Le Mac mini pourrait égallement connaître son heure de gloire. Après tout, lui aussi a fait partie des Mac mis à jour parmi les premiers vers les puces Apple Silicon, et une partie de sa gamme attend toujours d’abandonner les processeurs Intel.

Le nouveau Mac mini haut de gamme, ou Pro, qui devrait y gagner un design plus compact, pourrait embarquer égallement un SoC M2.

Le M2 serait décliné en plusieurs versions : l’une d’elles embarquerait huit cœurs CPU (quatre haute performance, et quatre basse consommation) et dix cœurs GPU.

L’arrivée d’un nouveau Mac de bureau, sans affichage intégré, pourrait être l’occasion, pour Apple, d’enfin dévoiler un écran externe, dont la rumeur parle depuis de longs mois. Ce nouveau moniteur, plus grand public, viendrait compléter le positionnement très haut de gamme du Pro Display XDR, lancé en 2019.

Ming-Chi Kuo, une fois encore, contribue à donner un peu plus de précisions. Ce nouvelle Apple Display pourrait proposer une dalle de 27 pouces, non-mini-LED, and et effectivement le compagnon ideal du Mac mini. Mark Gurman croit savoir que les équipes d’Apple ont terminé leur travail sur ce produit il ya plusieurs mois et attendent cet évènement pour l’annoncer officiellement.

La presentation d’un écran collerait égallement au petit slogan de cette keynote. Il ne s’agirait toutefois pas du Studio Displaydont parlait 9to5Mac en cours de semaine dernière. Cet écra Studio serait le remplaçant du Pro Display XDR et passerait à une définition 7K.

Le journaliste de Bloomberg pense, en revanche, que les iMac Pro et les Mac Pro ne sont pas près d’être commercialisés, mais, peut-être qu’Apple aura envie de les montrer avant leur lancement plus tard cette année, avance -il prudent. Cela semble cependant peu probable. D’une part parce qu’Apple, qui aura une année 2022 très riche en annonces, préfère habituellement lever le voile sur ce type de produits lors de la WWDC, destinée aux développeurs et donc aux Pro.

D’autre part, parce que Ming-Chi Kuo, toujours lui, estime désormais que les Mac Pro et iMac Pro seront introduits en 2023 – ce qui impliquerait toutefois que la transition vers les puces Apple Silicon des Macux se fasse en plus de de .

Leave a Comment

Your email address will not be published.