Top 14 - L'USAP sauvée de la descente directe en Pro D2 ?

Top 14 – L’USAP sauvée de la descente directe en Pro D2 ?

À l’issue de la 20e journée de Top 14, et alors que l’USAP a gagné le Racing 92 (34-13) et remporté 5 points, un palier a été franchi dans la lutte au maintien entre les équipes du bas de tableau .

À six journées de la fin de la phase régulière du championnat, c’est sans doute le tournant de la saison pour la course au maintien qui s’est produit ces derniers jours.

L’USAP devait prendre des points impérativement face au Racing 92 après n’avoir rien ramené de ses déplacements à Toulon (29-18) et à Clermont (52-12). Et ce n’est pas un, ni quatre, mais cinq points qui ont été engrangés face aux Racingmen samedi (34-13). Une opération comptable plus qu’intéressante au terme de la 20e journée de Top 14 quand on jette un œil aux résultats des équipes avec qui l’USAP bataille dans le bas du classement.

Haro sur Brive

Biarritz (14 .)e24 points) a encore sombré (17-45), cette fois à domicile face à Toulon (12e, 36 points). Avec leur victoire bonifiée, les Catalans ont donc fait le break sur les Basques. Ils comptent 10 points d’avance sur l’actuelle lanterne rouge du championnat et peuvent presque écarter l’idée de se voir descendre directement en Pro D2. Pour que Biarritz rattrape l’USAP, il faudrait que les Basques remportent trois matches de plus que les Catalans, en six matches.

Du côté de Toulon, les gars de la Rade sont allés décrocher leur première victoire à l’extérieur au Pays basque. Ce qui les ramène à deux points d’écart de l’USAP (13e, 34 points). Mais, ils ont toujours deux matches de retard au compteur.

Brive (11e, 37 points) peut crindre de commencer à se faire titiller par les Catalans. Avec trois points de retard sur les Brivistes, qu’ils accueilleront le 30 avril, les hommes de Patrick Arlettaz doivent désormais se mettre en tête de disputer LE match du maintien à l’occasion de la 24e et antépénultième journée de Top 14.

Pour le dernier grand virage, l’USAP se déplace à Pau, reçoit Montpellier, se rend à La Rochelle, accueille Brive donc, va à Castres et finit avec la réception de l’UBB. Brive pour sa part, réceptionne Castres, va à Clermont, affronte Lyon, s’oppose à l’USAP à Aimé-Giral, puis reçoit le Stade Toulousain avant d’aller à la capitale chez l’autre Stade, Français celui-l.

Le président Aldigé (Biarritz) n’y croit plus

Si du côté de l’USAP l’espoir de rester dans l’élite demeure… À Biarritz c’est la sinistrose. Le président Jean-Baptiste Aldigé ne croit plus au maintien de son équipe en Top 14, comme il l’a exprimé en conférence de presse d’après-match samedi. Interrogé par nos confrères de Sud-Ouest, le président du BO a affirmé que son club n’avait « pas un pied et demi » en Pro D2 mais « deux ! Continuer à se dire “tant qu’il ya des matches, il reste une lueur d’espoir”, c’est se raconter des blagues. Un rêve s’efface ce soir. C’est un jour malheureux pour les joueurs, les supporters et le club dans son ensemble. » Pour le president Aldigé, « ce Top 14 est compliqué pour tous les clubs qui montent (…) Depuis que la règle actuelle a été instaurée, aucun club ne s’est maintenu plus de trois ans à l’étage au-dessus. Peut-être Brive, s’il se maintient cette année. »

Leave a Comment

Your email address will not be published.