Pékin 2022: les premiers mots de Cécile Hernandez après son titre de championne paralympique de snowboard cross

Pékin 2022: les premiers mots de Cécile Hernandez après son titre de championne paralympique de snowboard cross

Licenciée à la station des Angles (66), la Perpignanaise Cécile Hernandez, pour sa troisième Olympiades, a remporté lundi 7 mars 2022 la médaille d’or de snowboard cross en catégorie SB-LL2 (faibles troubles de la coordination d’un côté corps ou des jambes, le mouvement modérément affecté d’une jambe ou des deux pieds et des chevilles, ou l’absence d’une jambe). Très émue, celle qui est atteinte de sclérose en plaques depuis dix-sept ans, a fondu en la larme après la remise des médailles.

Elle en a marre qu’on lui répète tout le temps son age. “47 ans, arrêtez avec ça”, sorit-elle. Cécile Hernandez n’aime pas qu’on lui rappelle qu’elle frôle la cinquantaine, qu’elle concourt contre des athlètes adolescentes, qui ont l’âge de sa fille, Victoire-Elonore (17 ans). “L’âge, c’est juste un chiffre, l’âge ne se compte pas en années mais en passion, en motivation, travail, en amour”, at-elle déclaré à la descente du podium à notre confrère de France Télévision, Guillaume Papin.

L'arrivée et la victoire au bout

L’arrivée et la victoire au bout

Contactée par L’Indépendant un peu plus tard, Cécile était toujours sur son nuage. Elle venait de réaliser son rêve olympique sans en prendre réellement conscience: remporter la médaille d’or après l’argent et le bronze gagnés aux Jeux Paralympiques de Sotchi (2014) et Peyonchang (2018). “Je reviens de si loin…” souffle-t-elle. Cela a été un gros combat pour arriver ici et finalement, j’avais plein d’énergie. J’ai super bien ridé dans un tableau qui ne m’avantageait pas forcément”.

A lire aussi :
Jeux Paralympiques 2022 : la Catalane Cécile Hernandez décroche l’or en snowboard cross

Malgré une grosse chute la veille et une douleur à un genou qui lui avait valu un détour par la clinique des Jeux paralympiques, la Française a respecté à la lettre son plan de course: faire un bon “start” (départ) afin de prendre les devants et ne plus lâcher la tête. À l’aise dans les hoops et parfaite dans ses trajectoires, elle a récité ses gammes sur la piste de Genting. “Je ne réalise pas trop, je suis hyper émue”.

Elle avait prévenu : “Ce sera plus dur de gagner devant le tribunal juridique que de remporter la médaille d’or”

Sollicitée par l’organisation, elle n’en dira pas davantage pour l’instant. La course est terminée depuis un peu plus d’une heure (7 heures de décalage avec la France). Mais dire qu’il ya 15 jours encore, Cécile Hernandez bataillait devant un tribunal juridique allemand à Düsseldorf pour gagner sa place qu’elle a fini par obtenir par dérogation en changeant de catégorie. Qu’à cela ne tienne.

Trop heureuse de disputer ses troisièmes Jeux Paralympiques, la Catalane a survolé, lundi 7 mars 2022, les quarts, les demies et la finale de snowboard cross en devançant la Canadienne vice champion du monde Lisa De Jong, et l’Américaine, Brena Huck paralympique de slalom à Pyeongchang en 2018, sacrée devant… Cécile Hernandez.

Cécile Hernandez ne réalise pas.

Cécile Hernandez ne réalise pas.

La Catalane a offer à la France sa première médaille d’or de snowboard cross, elle qui qui avait déclaré avant d’espérer prendre l’avion pour Pekin : Ce sera plus dur de gagner devant le tribunal que de remporter la médaille d’or.

Une bataille qui n’est pas encore terminée. Deux recours doivent d’ailleurs être encore examinés, déposés par le Comité international paralympique (CIP) et le comité canadien auprès d’un tribunal allemand (où se trouve le siège du CIP).

Je suis récompensée par cette belle médaille d’or et 4 années de travail

yes, we can !

yes, we can !

En ce lundi 7 mars 2022, il est 18h à Pékin, 11h en France. La nouvelle championne paralympique de snowboard, très sollicitée depuis sa victoire, prend le temps de s’isoler, de savourer. Elle prend son téléphone, en surchauffe car les médias français ont largement relayé l’info de la matinée (France Télévisions, L’Equipe, France Info, RTL, RMC, Sud radio, Le Monde, Le Figaro, 20 minutes et toute la PQR , presse Quotidienne Régionale). Cécile consulte sa messagerie avant de prendre le temps de décrocher son téléphone et de confier à L’Indépendant après avoir été invitée sur le plateau de France Télévisions : “C’est incroyable ! Je suis restée dans ma bulle pendant les trois jours de compétition. Je suis vraiment contente d’avoir été chercher cette médaille. Il disputeait livrer un long fight ique déjà pour gagner le ces droit comptais pas baisser les bras. Je suis contente de m’être battue jusqu’au bout. Je suis récompensée par cette belle médaille d’or récompense et quatre années de travail”.

Cécile Hernandez ne fera pas plus long. A l’autre bout du fil, sa fille Vicoire-Elonore essaie de la joindre… La nouvelle championne paralympique aura encore bien du mal à contenir ses larmes.

A lire aussi :
Jeux paralympiques 2022 : l’émotion de la Catalane Cécile Hernandez, médaillée d’or en snowboard cross

Leave a Comment

Your email address will not be published.