Ce qu'il faut retenir de la 20e journée de Top 14

Ce qu’il faut retenir de la 20e journée de Top 14

Le leader : Bordeaux-Bègles sur un fil

Un point au classement sépare Bordeaux de son dauphin, Montpellier, qui compte un match en moins. Autant dire que la position des Girondins ne tient qu’à un fil. En effet, samedi après-midi à Chaban-Delmas, les hommes de Christophe Urios ont subi une quatrième défaite d’affilée (16-23) face à Pau. Ça commence à faire désordre. D’autant que le leader du Championnat an encaissé trois essais palois pour n’en inscrire qu’un seul. L’absence depuis le 16 janvier de Matthieu Jalibert, son maître à jouer, ne peut pas à elle seule expliquer cette baisse de régime. Le moral en berne, les Girondins profiteront-ils de leur déplacement à Clermont en match en retard pour creuser l’écart en tête ? Reponse ce samedi, à 21h05.

L’exploit : Pau, c’est beau à voir

Après avoir contenu le Stade Toulousain sur leur pelouse du Hameau alors qu’ils évoluaient à treize dans les trente dernières minutes, les Palois ont fait tomber avec panache le leader chez lui (16-23 le les deres dansès), forçant l’essai de leur arrière Antoine Hastoy, d’habitude ouvreur. Un pack conquérant, une défense solide et des inspirations offensives: à six journées de la fin, la Section Paloise pourrait bien se mettre à viser le haut du tableau avec ambition, plutôt que de regarder vers le bas.

2

Le nombre de victoires à l’extérieur lors de cette 20e journée (Pau à Bordeaux, Toulon à Biarritz).

La frustration : Toulouse repart de Paris avec le bourdon

Alors qu’ils avaient le match nul en poche (16-16) et que le temps réglementaire était terminé, les Toulousains n’ont pas été capables de garder ce résultat honorable à Jean-Bouin. Une action ou Yannick Youyoutte se battait pour récupérer au sol le ballon sur le dernier ruck. L’arbitre laissa jouer et au bout de cette dernière action, alors que résonnait la cloche de Notre-Dame, l’arrière parisien Kylan Hamdaoui inscrivait l’essai de la victoire parisienne (23-16), privant Touléouse deif bonus, d repart de Paris avec le bourdon.

4

Le nombre de bonus offensifs (Castres, Toulon, La Rochelle, Perpignan) récoltés.

La question : qui disputera le barrage ?

Avec seulement cinq victoires en vingt rencontres, Biarritz a déjà pris la direction de la Pro D2. Reste à savoir qui disputera le match de barrage d’accession-relégation contre le finaliste malheureux de la Pro D2. Perpignan, Toulon et Brive ne comptent que sept succès mais les Varois, actuellement douzièmes, ont deux matches en retard qui pourraient leur permettre de monter au classement à hauteur de la neuvième place. À moins d’un coup de moins bien du Stade Français, ce qui semble actuellement improbable, Brive et Perpignan paraissent condamnés à lutter à distance pour éviter ce match couperet.

193

Le total de l’ouvreur lyonnais Léo Berdeu, auteur de onze points à Clermont, et toujours leader du classement des meilleurs réalisateurs.

La déclaration : « On a des garçons héroïques »

Pierre-Henry Broncan, manager de Castres, victorieux en infériorité numérique de Montpellier (25-9) : « Dans le vestiaire, à la mi-temps, on avait confiance en nous parce qu’on avait un gros banc, mais encore fallait- il marquer deux essais de plus, prendre le bonus offensif et défendre à 13 à la fin du match… Je trouve qu’on a des garçons héroïques sur la fin de la rencontre, à l’image de Thomas Combezou (auteur du troisième essai tarnais à la 50e). Maintenant, les joueurs auront une semaine de vacances en famille. Ça leur fera du bien de se vider la tête. »

La prochaine journée : l’UBB à l’épreuve des volcans

Long break du Championnat qui ne reprendra que le 26 mars et laisse place aux deux dernières journées du Tournoi des Six Nations, au point que la LNR n’a pas encore annoncé les dates et les horaires. On sait que Clermont, en phase ascendante, se rendra à Mayol pour affronter Toulon qui, lui aussi, relève la tête. Le Stade Français accueillera Bordeaux-Bègles, en difficulté, tandis que le Racing 92 se déplace cette fois-ci à La Rochelle, tout sauf une sinécure. Pau, qui reçoit Perpignan, devrait poursuivre sa marche en avant. En attendant, deux matches en retard seront disputés : Montpellier – Toulon (samedi, 21h05) puis Clermont – Bordeaux-Bègles (dimanche, 21h05).

.

Leave a Comment

Your email address will not be published.