Les Nuggets renversent les Pelicans en prolongation avec un match de mammouth de Nikola Jokic

Les Nuggets renversent les Pelicans en prolongation avec un match de mammouth de Nikola Jokic

Sur quatre victoires de rang, dont une face à Phoenix et une autre face à Utah, les Pelicans étaient sur une grosse dynamique avant de reprendre la route vers le Colorado. Reboostée par l’arrivée de CJ McCollum à la “trade deadline”, La Nouvelle-Orléans a donné du fil à retordre à Denver, mais, portés par un Nikola Jokic de feu, les Nuggets ont réussi à s’imposer après 138 -130).

Dans un match aux multiples rebondissements, marqué par les performances extraordinaires de Brandon Ingram (38 points, 9 passes) et Nikola Jokic (46 points, 12 rebonds, 11 passes), mais aussi par l’expulsion de Mike Malone après deux fautes techniques en fin de troisième quart-temps, Denver s’est compliqué la tâche mais finit bien par engranger une dixième victoire sur ses douze derniers matchs.

CE QU’IL FAUT RETENIR

Le match de traînards des Pels. Partis sur les chapeaux de roue, avec un 34-13 à un peu plus d’une minute de la fin du premier quart-temps, les Nuggets avaient réalisé l’entame parfaite. Un véritable récital à 14/20 aux tirs dont 4/6 à 3-points, c’en était presque trop beau. Car, derrière, les Pelicans ont lentement mais sûrement réussi à refaire leur retard. Petit à petit, le Pelican a fait son nid, grâce à son duo Ingram – McCollum, respectivement à 14 et 8 unités en 2e quart uniquement. Dont un panier dingue d’Ingram, au buzzer de la mi-temps envoy,é à l’aveuglette, et du milieu de terrain !

Le craquage des Nuggets. À +5 à la pause, Denver reprenait sa marche en avant au retour des vestiaires, comptant à nouveau un matelas de 10 points d’avance avec la puissance de Gordon sous les panneaux. Mais si l’ancien du Magic venait repousser le dunk de Valanciunas au cercle ou en écrasait un autre en attaque, ce sont bien les Pels qui donnaient le tempo en troisième quart. Après son deuxième quart à 14 points, Ingram enchaînait avec une 3e période à 17 unités, propulsant NOLA devant au tableau d’affichage, ce qui fit carrément péter un plomb à Mike Malone, expulsé pour deux fautes techniques!

Jokic, ce héros. Contraints à leur tour à courir après le score, les Nuggets se sont logiquement tournés vers leur MVP. Alors à 16 points, 8 passes et 8 rebonds, il va prendre le match en main avec 23 points en à peine plus de 10 minutes en dernier quart, le tout à 7/8 aux tirs et 9/9 aux lancers, dont les deux derniers pour égaliser à 3 seconds de la fin. Exclu pour 6 fautes, Jonas Valanciunas ne pouvait que constater les dégâts depuis le banc: sa doublure, Willy Hernangomez, était tout aussi impuissant que lui face au pivot serbe intenable. Tout proche du KO avec une interception que Jeff Green ne pouvait conclure juste avant la fin du temps réglementaire, Jokic s’occupait encore de tout en prolongation, lançant un 12-0 fatal aux Pélicans.

TOPS/FLOPS

Nikola Jokic. Que dire sur le Joker ? Le MVP en titre a encore fait des miracles hier soir. Avec 46 points, 12 rebonds et 11 passes, il a non seulement réussi un nouveau triple double (son 17e de l’année), mais il a plus encore été décisif avec 30 de ses 46 points dans le dernier quart, et la prolongation qui s’en est suivie. Ajoutez-y 4 contres et 3 interceptions (mais aussi 5 balles perdues) et vous obtenez une évaluation monstrueuse de 64 !

Aaron Gordon. Maladroit à 3-points (0/5), Aaron Gordon a compensé par son jeu intérieur. Dissuasif avec cet énorme contre sur Jonas Valanciunas, Aaron Gordon a parfaitement profité de sa relation privilégiée avec Jokic, en se déplaçant intelligemment sous le cercle pour des dunks et des paniers facils. A 28 points au final, plus 8 rebonds et 2 contres, Gordon a été précieux.

Brandon Ingram. Après un premier quart très délicat à 0/6, Ingram a réussi à se lancer en deuxième quart avec 14 points, dont ce panier fantastique et improbable du milieu de terrain sur la cloche. Mais l’ailier All-Star a fait encore plus fort en troisième quart, durant lequel il a scoré 17 points, cumulant donc 31 de ses 36 points en l’espace de deux quarts temps. Seul souci, et de taille, Ingram a disparu des radars en fin de match…

Herb Jones. Il tournait à 21 points dans son duel face à Denver depuis le début de saison, Mike Malone expliquant qu’il avait eu droit à beaucoup trop de largesses de la part de sa défense, notamment sur transition. Mais, dimanche, le rookie Herb Jones est revenu sur terre avec 7 points à 3/9 aux tirs seulement.

LA SUITE

Denver (38-26) : réception des Warriors dans la nuit de lundi à mardi.

La Nouvelle-Orléans (27-37) : déplacement à Memphis dans la nuit de mardi à mercredi.

Nuggets / 138 Tirs Rebonds
Joueurs Min Tirs 3pts LF O D T Pd Fte Int Bp Ct +/- Pts Eval
Je. Green 34 3/7 0/1 2/2 0 3 3 3 1 1 0 0 +11 8 11
A. Gordon 43 9/17 0/5 10/15 3 5 8 2 5 1 3 2 +10 28 25
W. Barton 24 3/7 2/5 1/2 0 4 4 3 1 2 1 0 -1 9 12
N. Jokic 43 16/22 3/5 11/12 3 9 12 11 3 3 5 4 +22 46 64
M. Morris 36 7/14 2/6 2/2 0 3 3 8 2 0 2 1 +15 18 21
Ja. Green 19 4/4 0/0 2/2 3 5 8 1 3 0 1 0 -4 10 18
D. Cousins 10 0/4 0/2 1/2 1 3 4 0 3 0 2 0 -13 1 -2
B. Hyland 17 3/5 2/4 3/4 0 3 3 3 2 0 1 0 -7 11 13
A. Rivers 24 0/2 0/2 0/0 0 1 1 1 3 0 0 1 +9 0 1
B. Forbes 15th 2/5 1/3 2/2 0 1 1 0 3 0 0 0 -2 7 5
Total 47/87 10/33 34/43 10 37 47 32 26 7 15th 8 138
Pelicans / 130 Tirs Rebonds
Joueurs Min Tirs 3pts LF O D T Pd Fte Int Bp Ct +/- Pts Eval
B. Ingram 40 12/24 3/7 11/13 0 5 5 9 4 0 5 1 -8 38 34
H. Jones 40 3/9 1/3 0/0 0 4 4 2 5 3 3 0 -16 7 7
J. Valanciunas 30 9/16 1/3 0/0 4 10 14 2 6 0 3 0 -5 19 25
J. Hayes 26 3/6 0/1 0/0 1 5 6 0 3 1 0 1 +8 6 11
C. McCollum 43 9/19 2/6 4/6 3 2 5 9 3 1 1 0 -20 24 26
T. Snell 22 2/2 2/2 0/0 0 1 1 1 1 0 0 0 -6 6 8
N. Marshall 9 1/2 0/1 2/4 2 2 4 0 1 1 0 0 -4 4 6
W. Hernangomez 22 3/9 0/0 2/3 4 4 8 2 3 1 1 2 -8 8 13
D. Graham 21 4/10 3/7 1/3 0 1 1 3 3 1 1 0 +2 12 8
J. Alvarado 11 2/4 2/3 0/0 0 1 1 2 1 1 0 0 +17 6 8
Total 48/101 14/33 20/29 14 35 49 30 30 9 14 4 130

Leave a Comment

Your email address will not be published.