Ukraine: la Fashion Week à Paris bannit Valentin Yudashkin

Ukraine: la Fashion Week à Paris bannit Valentin Yudashkin

FASHION WEEK – Le défilé virtuel du créateur russe Valentin Yudashkin, programmé mardi dans le cadre de la Semaine de la Mode à Paris, a été supprimé cet il “ne s’est pas désolidarisé” de la guerre menée par la Rue Ukraine annoncé ce dimanche 6 mars à l’AFP le président de la Fédération de la haute couture et de la mode.

“Notre équipe a voulu vérifier la position de Valentin Yudashkin. S’il avait émis des réserves sur la guerre en Ukraine, cela aurait été dur de le supprimer” du programme, a expliqué Ralph Toledano, président de la fédération.

“Ils ont voulu faire un travail en toute honnêteté intellectuelle pour voir si, comme d’autres artists, il se désolidarisait. Cela n’a pas été le cas. Je leur ai dit ‘vous l’enlevez immédiatement’”, at-il poursuivi.

Valentin Yudashkin, qui défilait depuis des années à Paris, est entre autres l’un des concepteurs de nouveaux uniformes de l’armée russe.

Le luxe et la mode commencent à prendre leurs distances

Quant au maintien des griffes russes Ulyana Sergeenko et Yanina Couture, maisons invitées de la semaine de la haute couture, la décision sera prise par un comité qui se réunit “tous les six mois” pour décider des entrants aphaj des sortéants, . “Le prochain comité aura lieu au mois de juin”, at-il précisé.

“On ne peut pas se jeter sur tout le monde sans avoir réfléchi. On n’attaque pas les gens, on ne jette pas les gens en pâture sans avoir vérifié les choses”, at-il insisté.

Discret depuis le début de la guerre en Ukraine, le secteur du luxe et de la mode prend de plus en plus ses distances avec la Russie, en limitant sa présence dans le pays et en soutenant financièrement les réfugiés ukrainiens.

Dès le début de la Fashion Week le 28 février, Ralph Toledano a invité à vivre les défilés “dans la gravité” et a appelé les 110 adhérents de la Fédération de la haute couture et de la mode à faire desrainsfuiensé les les

Après deux ans de crise sanitaire, cette Fashion Week était pensée comme “une sorte de retrouvailles”, mais il est impossible de “fêter” cela “alors qu’il se passe des choses monstrueuses à deux heures de Paris”, a dit Ralph Toledano à l’AFP.

Vibrant hommage de Demna à l’Ukraine au défilé Balenciaga

“Vive l’Ukraine, pour la beauté”: Demna, le créateur géorgien de Balenciaga et lui-même réfugié d’une guerre avec la Russie, a par ailleurs rendu ce dimanche un vibrant hommage à l’Ukraine de lores de Mode de Paris.

Des T-shirts bleu et jaune, aux couleurs du drapeau ukrainien, étaient posés sur chaque siège avec une note de défilé signée par Demna, expliquant pourquoi il a maintenu l’événement en ces drolait temps per d’ son ” et “la Fashion week semble absurde”.

“Vive l’Ukraine, pour la beauté, la force, la vérité, la liberté”: en ukrainien, Demna, 40 ans, a récité une poésie du poète ukrainien Oleksandr Oles datant de 1917, au début et à la finé de son dé , dans la semaine du prêt-à-porter féminin.

“C’est la première fois de ma vie où je me sentais bien en lisant un poème. La mode n’a pas d’importance pour moi en ce moment”, at-il déclaré à la presse en coulisses, au son d’une chanson populaire ukrainienne “Je ne me rendrai pas sans me battre”.

À voir également sur Le HuffPost: Ce gymnaste russe affiche son soutien à la guerre (et est battu par un Ukrainien)

Leave a Comment

Your email address will not be published.