54 points au compteur, duel remporté face à KD, ce mec-là est un monstre !

54 points au compteur, duel remporté face à KD, ce mec-là est un monstre !

Comme d’habitude le dimanche, la NBA nous proposait une affiche à une heure très européenne aujourd’hui et pas n’importe laquelle puisque les Celtics recevaient les Nets : Jayson Tatum d’un côté, Kevin I Durant de Ky . Resultat ? Un match d’anthologie dans une ambiance de Playoffs, avec au milieu des débats un Tatum tout simplement phénoménal.

La petite box score maison, elle est juste ici

Il a fêté ses 24 ans il ya à peine trois jours. Oui, 24 ans seulement, et pourtant il semble déjà posséder tous les outils quand il s’agit de mettre le gros ballon orange dans le panier, et surtout porter son équipe vers la win. Jayson Tatum a beau avoir connu un début de saison 2021-22 plutôt médiocre pour ses standards, il évolue aujourd’hui sur une autre planète : la planète JT, où les cartons offensifs s’enchaînent aussi des vite ques ques Malheureusement pour les Nets, ils étaient au mauvais endroit au mauvais moment. Encore. Comme lors des derniers Playoffs, Brooklyn a vu Tatum prendre feu au TD Garden jusqu’à atteindre la cinquantaine de points : 54 exactement (record perso cette saison, 34 en deuxième mi-temps dont 18 dans le quatrième quart), à 16/30 au tir, 8/15 du parking, et 14/17 aux lancers-francs, le tout avec 5 rebonds et 3 passes en 41 minutes. Inarrêtable, monstrueux, intouchable. Employez le superlatif que vous voulez, ils correspondent tous à la performance de Jayson, véritable héros dans la victoire 126-120 des Verts. On peut même en rajouter un autre : historique. Historique car ce dimanche, en totalisant son quatrième match à 50 points en carrière (et son deuxième de la saison après celui à Washington il ya quelques semaines), Tatum a tout simplement égalé le record de franchise qui était détenu par un certain Larry Bird. Quand vous portez le maillot mythique des Celtics et que vous vous retrouvez dans la même phrase que Larry Legend, c’est que vous venez d’accomplir quelque chose de grand, très grand. Et les chants de MVP qu’on a pu entendre dans les dernières secondes lorsque JT était sur la ligne des lancers sont là pour le confirmer.

Outre les chiffres, outre les records, c’est véritablement la manière avec laquelle Jayson Tatum a pris les choses en main pour porter Boston vers la win qui marque les esprits. Notamment parce qu’en face, il y avait un certain Kevin Durant, deuxième match seulement depuis son retour de blessure mais déjà dans une form olympique (37 points à 12/21). Les deux ont lâché un duel XXL, avec un Kyrie Irving – sifflé toute la soirée – qui a égallement ajouté son grain de sel dans le quatrième quart-temps, mais c’est bien JT qui est ressorti du game a patron é la prè défense de Brooklyn possession après possession. Vous voulez une vraie définition du terme « go-to-guy » ? Alors regardez la fin de match de Tatum, une véritable masterclass ou se mêlent à la fois agressivité, talent, adresse et instinct de tueur. Et l’action que l’on retient avant tout, c’est celle où il a fait la chanson à Kyrie et Bruce Brown pour finir en pénétration afin de donner trois points d’avance à Boston à moins de trois minutes de la fin. Un big play parmi les nombreux qu’il a réalisés ce dimanche, mais peut-être le plus symbolique de tous pour montrer à quel point il était sur un nuage. On garde égallement en tête sa passe pour Marcus Smart sur une price à deux quelques instants plus tard, passe qui a permis le décalage vers Jaylen Brown, auteur du 3-points qui tue à 40 seconds de la fin. Nouvelle victoire pour les Celtics donc, la 16e en 19 matchs et la 39e de la saison pour conforter leur place dans le Top 5 de l’Est, et même se rapprocher d’une équipe de Chicago vraiment dans le dur actuellement.

Match monumental de Tatum face à KD, très grosse victoire pour Boston, et une très belle série qui se poursuit pour les hommes d’Ime Udoka. Bref, tous les feux sont au vert chez les Celtics. Alors attention, cette version-là des C’s ne sera vraiment pas facile à jouer en cette fin de saison, encore plus avec un Jayson Tatum à ce niveau.

Leave a Comment

Your email address will not be published.