Convertir son véhicule au bioéthanol : le pour et le contre d'une tendance qui carbure

Convertir son véhicule au bioéthanol : le pour et le contre d’une tendance qui carbure

Le Superéthanol, E85 sur les pompes, est surnommé le “carburant du pouvoir d’achat”. Autour de 70 centimes d’euro le litre, il n’y a pas photo. Face à la flambée de l’essence, beaucoup cherchent à convertir leur véhicule à ce biocarburant. C’est facile. Mais il faut peser le pour et le contre.

LE POUR

Il est économique. Pas de doute là-dessus, même en ces temps de coups de pompe. Il coûte autour de 70 centimes d’euros le litre, si l’on se réfère au site de référence www.prix-carburants.gouv.fr, qui suit les tarifs appliqués dans les stations-service de France. Moitié moins cher que le sans-plomb 95. L’explication : il est composé à 85 % d’éthanol, un alcool produit à partir de betteraves et céréales (plus 15 % d’essence sans plomb). Considéré comme un produit agricole, il est donc moins taxé que ses homologues pétroliers. Fabriqué en France, il met aussi moins de temps à être produit et à arriver près de chez nous.

Il est écologique. Oui, et c’est aussi un bon argument sur une planète en surchauffe. Primo, l’E85 est fabriqué à partir de végétaux. Secondo, il réduit de 90 % les émissions de particules fines par rapport à l’essence, et de 70 % environ celles des gaz à effet de serre. On estime que le bioéthanol produit en France permet d’économiser 1 million de tons de CO2 par an. Grosse cerise sur le gâteau : au passage, on pousse au train l’agriculture française.

Il peut être utilisé pour n’importe quel véhicule. Presque. Alors que les véhicules neufs “flexifuel” proposés par les constructeurs représentent une part anecdotique, un boîtier de conversion peut être monté sur sa voiture, modèle essence (exit les diesels). À condition qu’elle réponde à la norme Euro3, mais on est large : cela concerne les VL mis en circulation après le 1er janvier 2001. La conversion est simple. Il suffit d’un boîtier spécifique, qui permet de mélanger dans un même réservoir l’E85 avec n’importe quelle essence, dans n’importe quelles proportions. Ce dispositif doit être homologué par l’État et installé en moins de deux heures par un professionnel agréé. Pour plus de sécurité, et aussi parce que la conversion doit s’accompagner d’une modification de la carte grise. Si l’on veut rester dans les clous.

A lire aussi :
Carburant: en Occitanie, toujours plus de stations-service passent au superéthanol

LE CONTRE

On ne fait pas forcément des économies. Pour l’installation du boîtier, compter entre 700 et 1500 euros tout de même, en fonction du type de moteur (600 euros en moyenne selon 60 Millions de consommateurs). Pour amortir ce coût, tout dépend de ses trajets. Les avis ne convergent pas. Selon les sources, la dépense peut être compensée, en moyenne, quand on fait autour de 20 000 kilomètres annuels. Le site www.bioethanolcarburant.com permet de calculer les économies faites, selon le modèle du véhicule. Pratique.

On consomme plus. C’est un autre désavantage du bioéthanol à prendre en compte, dans la colonne dépenses: une surconsommation de 15 à 25%, par rapport au sans-plomb classique. C’est un carburant moins calorique, donc il doit envoyer un peu plus de jus dans le système d’injection. Gare aussi aux basses températures: l’éthanol a peur du froid, il faut souvent insister pour mettre en route le moteur. Cela peut ramer. et consomer.

On due faire attention à certains obstacles. Si l’on convertit son moteur, il faut modifier sa carte grise. Attention aussi : la modification peut faire sauter la garantie du véhicule. Et même s’il ya là encore débat, la conversion peut abîmer le moteur. L’alcool est capable de décaper le réservoir et saturer plus vite les filtres à essence. L’éthanol, alcool, est par ailleurs sensible à la présence d’eau. Éviter de laisser un véhicule trop longtemps sans avoir le réservoir plein, sous peine de condensation d’eau dans ce dernier. Enfin, on ne trouve pas partout du E85. En novembre 2021, 2607 stations, un peu moins de 30%, le distribuaient. Pour les trouver, direction encore le site spécialisé.

A lire aussi :
On vous donne sept clefs pour “éco conduire” votre voiture

A lire dans notre dossier #Solutions “Comment améliorer son pouvoir d’achat”

Leave a Comment

Your email address will not be published.