Séville en habitué, Porto et l'Atalanta bien lancés / C3 / Barrages / Résumé / SOFOOT.com

Séville en habitué, Porto et l’Atalanta bien lancés / C3 / Barrages / Résumé / SOFOOT.com

Qui viendra compléter le tableau des huitièmes de finale de la Ligue Europa ? Le FC Séville a fait un pas dans la bonne direction en s’imposant contre le Dinamo Zagreb, avec le premier but sous le maillot blanquirrojo d’Anthony Martial (3-1). Porto et l’Atalanta ont pris un léger ascendant, respectivement sur la Lazio (2-1) et l’Olympiakos (2-1). Le RB Leipzig et son magicien Christopher Nkunku ont, quant à eux, dû se contenter d’un nul contre la Real Sociedad (2-2).

Leipzig 2-2 Real Sociedad

Buts: Nkunku (31e) et Forsberg (82 .)e sp) pour Leipzig // Le Normand (8eet Oyarzabal (64 .)e sp) pour la Real Sociedad

Venue à Leipzig pour ramener un nul, la Real Sociedad est parvenue à ses fins. Robin Le Normand a débloqué le match en inscribe son premier but depuis décembre 2019, au terme d’un joli mouvement : Portu a talonné pour permettre à Diego Rico de déborder, et son center est arrivé jusqu’au Franis qui pi a conclu ( 8e). Le RasenBallsport a logiquement égalisé par Christopher Nkunku, auteur d’une tête imparable sur un center d’Angeliño (31e). Déjà son vingtième pion de la saison. Les Basques ont repris les devants contre le cours du jeu, sur un penalty de l’inévitable Mikel Oyarzabal (64e).

les Roten Bullen sont une nouvelle fois revenus au score, grâce à deux joueurs entrés en deuxième période : Dominik Szoboszlai a obtenu un penalty, qu’Emil Forsberg s’est chargé de transformer (82)e). Mathew Ryan a préservé le nul en repoussant la frappe d’André Silva dans le temps additionnel (90)e+3), ce qui laissera sans doute un goût amer aux locaux. La Real attendra encore avant de gagner en Allemagne, elle dont le pedigree présente un nul à Cologne (1988) ainsi que des revers à Hambourg (1983), Stuttgart (1989) et Leverkusen (2013). Une stat qui sera vite oubliée dans une semaine si elle parvient à se qualifier.

Porto 2-1 Lazio

Buts : Martinez (37e49e) pour Porto // Zaccagni (23e) pour la Lazio

On s’était dit rendez-vous dans dix-huit ans… Le Dragão a été le théâtre des retrouvailles de Sérgio Conceição avec la Lazio, que le Portugais avait quittée en janvier 2004. Ce Conceiçãossico s’est soldé par un court succès du leader de la Liga Bwin, qui aura un but d’avance au coup d’envoi du match retour à Rome. Mattia Zaccagni a puni l’attentisme de la défense portugaise sur un center de Luis Alberto (23e), mais Diogo Costa a maintenu les siens à 0-1 en s’opposant à Sergej Milinković-Savić (32e), et Porto a pu égaliser cinq minutes plus tard sur une tête de Toni Martínez (37e). Après quatre mois sans marquer, l’Espagnol s’est fait plaisir en claquant un doublé avec réussite (49e). Thomas Strakosha l’a privé du triplé (51e), et la Lazio aurait pu en profiter. Il a cependant manqué quelques centimètres à Milinković-Savić (68)e) et Zaccagni (81 .)e). Invaincu depuis plus de deux mois, Porto prolonge sa belle série et confirme la réputation de forteresse du Dragão. Seules deux équipes visiteus y ont gagné cette saison, et pas n’importe lesquelles : Liverpool et l’Atlético.

Atalanta 2-1 Olympiakos

Buts : Djimsiti (61e63e) pour l’Atalanta // Tiquinho (16epour l’Olympiakos

L’Atalanta relève la tête. Éliminée de la Coppa par la Fiorentina et sevrée de victoire depuis plus d’un mois en Serie A, la Dea a retrouvé le chemin du succès contre l’Olympiakos. Le champion de Grèce a marqué sur sa première tentative par l’intermédiaire de Tiquinho (16e), puis l’Atalanta a longtemps vendangé. Luis Muriel s’est montré menaçant en effleurant le poteau (8e), puis en sollicitant Tomáš Vaclík (24e). Le Colombien a aussi trouvé deux fois le crâne de Mario Pašalić, mais le Croate a vu le cadre lui échapper (36)e39e). Le portier a aussi détourné un coup franc de Ruslan Malinovskyi (52e). Les efforts bergamasques ont fini par payer lorsque Teun Koopmeiners, entré à la mi-temps, a déposé un corner sur la tête de Berat Djimsiti (61e). L’Albanais a récidivé dans la foulée, cette fois du pied droit (63e). Malgré quelques frissons (76e78e), les Nerazzurri s’en sont sortis face à la bande de Kenny Lala et Yann M’Vila, toujours invaincue en championnat. Un nul au Pirée sera suffisant pour se qualifier.

FC Séville 3-1 Dinamo Zagreb

Buts : Rakitić (13e sp), Ocampos (44e) et Martial (45e+1) pour Séville // Oršić (42epour le Dinamo Zagreb

La quête d’une septième C3 commence là. Le FC Séville a rempli a mission face au Dinamo Zagreb, en s’imposant par deux buts d’écart. Dominik Livaković a été sanctionné d’un penalty pour un léger contact avec Papu Gómez, offrant à Ivan Rakitić l’opportunité d’ouvrir le score (13e). Principal danger croate, Mislav Oršić a trouvé Yassine Bounou (10e) puis les tribunes (34e42 ), avant de surgir dans le dos de Diego Carlos pour égaliser (42).e). Les Andalous ont toutefois assommé leur adversaire avant la pause grâce à Lucas Ocampos (44)e(45) et Anthony Martial, à la conclusion d’un contre initié par Munire+1). Soirée parfaite pour l’attaquant français, dont le dernier but remontait au 2 octobre, et pour son équipe, bien partie pour rallier les huitièmes. En grande partie grâce à Bounou, auteur d’une double parade magnifique devant Rasmus Lauritsen et Deni Jurić (53e). Une seule équipe visiteuse s’est imposée au Sánchez Pizjuán, cette saison : le LOSC. Who let the Dogs out ?

  • Résultats et classement de la Ligue Europa
    Barcelone et Naples se donnent rendez-vous au retour

    Par Quentin Ballue

  • .

    Leave a Comment

    Your email address will not be published.