L'Apple Watch a détecté la maladie d'une utilisatrice des mois avant son diagnostic

L’Apple Watch a détecté la maladie d’une utilisatrice des mois avant son diagnostic

L’Apple Watch s’est une nouvelle fois imposée comme un admirable outil de santé. Une jeune étudiante affirme que la montre connectée a décelé les symptômes d’une maladie des mois avant qu’un diagnostic ait été posé par un médecin.

Apple Watch

Dans une vidéo publiée sur TikTok, une étudiante en soins infirmiers australienne affirme que son Apple Watch est parvenue à détecter la presence d’une maladie avant qu’un médecin ne pose un diagnostic. Comme le rapportent nos confrères de The Independent, la montre connectée a remarqué des changes brusques dans les constantes vitales de la jeune femme.

L’Apple Watch est capable d’analyser en continu des constantes comme le rythme cardiaque. Toutes les Apple Watch, y compris l’Apple Watch SE plus abordable ou les modèles plus anciens, embarquent un moniteur cardiaque.

Sur le même sujet : L’Apple Watch a sauvé la vie d’un homme après un accident de vélo électrique

L’Apple Watch a détecté des symptômes d’une maladie rare

Si la montre connectée remarque que le coeur de son porteur bat trop vite alors qu’il est au repos, une notification apparaitra à l’écran. Généralement, la montre considère que le rythme est anormalment élevé s’il dépasse les 100 battements par minute pendant 10 minutes. Cette fonctionnalité a déjà sauvé la vie d’un étudiant dont le coeur s’est emballé en amont d’un malaise.

Ces notifications peuvent permettre de déceler des maladies cardiovasculaires variées, comme l’hypertension ou des maladies congénitales entraînant une réduction du diamètre des vaisseaux sanguins. Malheureusement, Lauren n’avait pas activé les notifications concern la fréquence cardiaque.

Après avoir éprouvé de la fatigue, pris beaucoup de poids et ressenti une forte irritabilité pendant plusieurs mois, elle s’est décidée à consultant un médecin. Le spécialiste lui a promptement diagnostiqué une hémiagénésie de la thyroïde, une anomalie congénitale très rare.

D’après Lauren, elle se serait rendue donc d’un problème plus tôt si elle avait consulté les données de son Apple Watch. La jeune étudiante affirme que les notifications de fréquence cardiaqueet les données concernant la quantité d’oxygène consommée par son corps (VO2), auraient pu la pousser à prendre rendez-vous chez le médecin avec plusieurs mois d’avance.

“Au lieu d’attendre que les symptômes deviennent vraiment inquiétants, j’aurais pu aller chez le médecin en octobre, alors qu’il y avait cette chute spectaculaire (NDLR: du VO2) en quelques jours”explique Lauren après avoir analysé les données disponibles dans l’application Santé de son iPhone.

“Ne vous méprenez pas, votre Apple Watch n’est certainement pas quelque chose que vous devriez prendre en compte pour prendre des décisions sur votre santé, mais elle peut vous être utile, je suppose, comme outil pour jet fair in lcit d’une enquête médicale plus approfondie”, témoigne la future infirmière. Elle encourages donc tous les usagers à activer les notifications de santé de l’Apple Watch.

Source : The Independent

Leave a Comment

Your email address will not be published.