L'amour est dans le pré : les drôles de manies des nouveaux agriculteurs

L’amour est dans le pré : les drôles de manies des nouveaux agriculteurs

l’essentiel
Les premiers portraits des agriculteurs de la nouvelle saison de “L’amour est dans le pré” ont été diffusés lundi soir sur M6.

Ils ont neuf hommes et quatre femmes à chercher l’amour. Treize agriculteurs bien décidés à combattre la solitude qui les ronge et qu’ils ne supportent plus. Sept premiers portraits on et diffusés lundi soir sur M6 – les autres le seront lundi prochain – pour permettre aux téléspectatrices ou téléspectateurs tombés sous le charme de leur écrire. Aucun candidat n’est originaire d’Occitanie cette année.

A lire aussi :
DIAPORAMA. L’amour est dans le pré 2022 : découvrez les portraits des nouveaux candidats

Noémie regarde les chaussures chez un homme

Noémie élève une cinquantaine de vaches Charolaises en Bourgogne-Franche-Conté. Issue d’une famille d’agriculteurs, brièvement aide-soignante, elle a 25 ans. Harcelée trois ans au collège en raison de son embonpoint – un souvenir encore doulouureux – elle est sociable, timide et n’a pas confiance en elle. Sa vie amoureuse est “un néant” depuis quatre ans. Elle a connu quatre histoires d’amour : elle a été trompée à chaque fois. La jeune agricultrice joue au rugby. Noémie recherche un homme grand et costaud. Quelle est la première chose qu’elle regarde chez un homme ? Ses chaussures. “Ça veut tout dire” sur un homme, estime-t-elle.

Jean mange des raviolis froids pour ne pas faire la vaisselle

Jean, 58 ans, est éleveur bovin en Auvergne Rhône Alpes. Issu d’une famille d’agriculteurs, il est célibataire depuis 2020. Ses trois enfants volent de leurs propres ailes. Il a connu deux longues histoires d’amour de dix et vingt ans. Son alimentation n’est plus vraiment équilibrée : chips, pizzas, cola, Pepito, glaces et peu ou pas de légumes… Les raviolis, il peut les manger chauds ou froids, car ça permet de ne pas faire la vaisselle ! Jean recherche une femme plus jeune de quelques années, aux cheveux longs, gentille et agréable. Quelques tatouages ​​ou piercings ne le gênent pas. Depuis le tournage, Jean a fait refaire sa dentition.

Sébastien rend visite à toutes les mamies du village

De l’avis de nombreux internautes, Sébastien est joli garçon ! À 35 ans, il élève 200 cochons noirs et il est producteur de châtaignes dans son petit village corse. Ex-étudiant en médecine ou vendeur en bricolage, il s’est installé il ya cinq ans. Il rend visite à sa grand-mère de 95 ans quatre fois par jour ! Sébastien passe aussi voir les grands-mères de son village corse qui apprécient ses visites. Célibataire depuis deux ans, ce grand timide a vécu une belle histoire pendant quatre ans. Il recherche une femme de son âge, “pas un petit mouton”, avec les cheveux longs et il souhaite deux ou trois enfants.

Alain est passionné par les vaches

Alain, 58 ans, est originaire d’Auvergne Rhône Alpes. Il élève des veaux sous la mère, des moutons et de la volaille. Ancien boucher dans la grande distribution, il s’est installé comme agriculteur il ya 30 ans pour profiter de ses deux enfants. Passionné par les vaches, il a du mal à les envoyer à l’abattoir. Au quotidien, il travaille avec son fils de 26 ans. En 2008, Alain a subi un important incendie et a dû repartir de zéro. Un moment toujours doulouureux qui a ému les internautes. En 2007, Alain a fait son coming out. Il n’a pas trop de critères, il recherche un homme pas trop maigre, “quelqu’un qui aime la vie”, indépendant, drôle et équilibré.

Un vrai papa poule …Qui a élever ses,enfants, son coming out …Quel parcours, quelle force après tout ce qu’il a vécu ud83dudc4fud83dudc4fud83dudcaaud83dudcaa. ..Sacré personnage …#adp #ADP2022

— u2764Sam Lécasseu2764? u2666ufe0f (@Samleretour) February 14, 2022

Jean-Paul s’est remis en couple avec sa femme après 12 ans de séparation

Jean-Paul, 70 ans, du Grand-Est recherche l’amour tout comme sa fille de 41 ans. Père et fille sont vignerons et cherchent l’amour en même temps dans l’émission, une grande première. Jean-Paul a perdu sa femme d’un cancer il ya dix ans. Il a raconté que le couple s’était séparé six ans après la naissance de leur fille unique. Avec son épouse, ils se sont remis ensemble douze ans plus tard. Jean-Paul est vigneron depuis 27 ans, il travaillait auparavant dans l’immobilier. Il n’a pas de critère physique mais recherche “une beauté intérieure”, une femme dynamique et battante.


Les autres candidats

Agnès, 56 ans, est la première maître brasseur de “L’amour est dans le pré” en 17 ans d’émissions. Divorcée depuis huit ans, elle travaille encore avec son ex-mari avec lequel elle a eu trois enfants. Dans le même temps, elle tient un bar dans son village pour recréer du lien social. Pour Agnes, pas question de rester seule ! Célibataire depuis deux ans, cette boule d’énergie an envie de dévorer la vie à deux. Elle cherche un homme grand, souriant, jovial et communicatif. Et “un petit ventre” ne la gêne pas.

Guillaume du Limousin, 28 ans, élève des vaches limousines et 17 000 poulets Label rouge. Il a repris l’exploitation familiale et a créé un Gaec avec ses parents en 2013. Il a subi un grave accident cérébral à l’âge de 15 ans mais n’a pas de séquelles. Ce “bon copain”, aux airs de “nounours” est trop timide pour draguer. Il joue au rugby comme pilier trois fois par semaine. Il recherche une femme gentille, câline et attentionnée.

Si le portrait d’un de ces agriculteurs vous attire, il faut écrire un courrier avec des photos récentes à : L’amour est dans le pré, TSA 21234, 75070 Paris Cedex 02, ou envoyer un mail, des voire sur une vidéo photos 6play.

Leave a Comment

Your email address will not be published.