La compagnie espagnole est présente depuis 2012 à Lille. A partir d’avril, elle proposera 15 destinations régionales différentes.

Volotea installe sa septième base française à Lille-Lesquin, cinq nouvelles destinations en avril

Présente sur le tarmac de l’aéroport de Lille-Lesquin depuis 2012, la compagnie espagnole Volotea ancre plus durablement sa présence dans la capitale des Flandres. Volotea vient en effet d’annoncer la création de sa septième base opérationnelle française à Lille.

Une base, cela veut dire un avion et une équipe technique presente toute la semaine sur l’aéroport métropolitain. Et surtout des vols supplémentaires.

« Je me réjouis de cette implantation durable de Volotea sur notre territoire, preuve du potentiel de notre aéroport », estime Marc-André Gennart, directoreur général de l’aéroport de Lille-Lesquin. « Une base est synonyme de nouvelles destinations et d’opportunites de voyages, mais c’est aussi, ne l’oublions pas, la création d’emplois locaux immédias ».

Cinq nouvelles destinations dés avril

À partir du mois d’avril, Volotea desservira 15 destinations au départ de Lille. Outre les dix déjà ouvertes (Ajaccio, Bastia, Figari, Perpignan, Montpellier, Bordeaux, Nantes, Nice, Toulouse, Cagliari), Volotea va proposer 5 autres destinations (non encore communiquées), dont une internationale.

Sur le réseau national, la compagnie espagnole se positionne notamment sur les lignes auparavant desservies par Hop (Nantes, Bordeaux, Toulouse) qui va passer de trois à un seul avion basé à Lille.

Les équipages et des mécaniciens de Volotea seront égallement affectés à Lille. Volotea créera ainsi 30 emplois locaux directs, des personnels recrutés prioritairement dans notre territoire.

La moitié de l’activité de 2019 l’an passé

« Avec pas plus de fréquences, mais des avions (Airbus A319 et A320) d’une capacity de passagers plus importante, Volotea va proposer près de 491 000 sièges in 2022 (contre 100 000 in 2019) », se réjouit Marc-André Gennart.

Avec 10 compagnies desservant l’aéroport de Lille (la principale étant Easyjet), le directeur veut maintenir ce “portefeuille équilibré”. Tout en attendant avec impatience la reprise, la semaine prochaine, des vols vers le Maroc, en attendant toujours l’Algérie. « Nous avons réalisé en 2021 entre 53 et 55 % de notre activité de 2019 (2.2 millions de passagers). Nous restons cependant parmi les aéroports de province les plus résilients, malgré la crise, avec Beauvais. Nous espérons revenir cette année à plus de 80% de notre activité normale ».



La compagnie espagnole est présente depuis 2012 à Lille.  A partir d'avril, elle proposera 15 destinations different regions.

Présente sur le tarmac de l’aéroport de Lille-Lesquin depuis 2012, la compagnie espagnole Volotea ancre plus durablement sa présence dans la capitale des Flandres. Volotea vient en effet d’annoncer la création de sa septième base opérationnelle française à Lille.

Une base, cela veut dire un avion et une équipe technique presente toute la semaine sur l’aéroport métropolitain. Et surtout des vols supplémentaires.

« Je me réjouis de cette implantation durable de Volotea sur notre territoire, preuve du potentiel de notre aéroport », estime Marc-André Gennart, directoreur général de l’aéroport de Lille-Lesquin. « Une base est synonyme de nouvelles destinations et d’opportunites de voyages, mais c’est aussi, ne l’oublions pas, la création d’emplois locaux immédias ».

Cinq nouvelles destinations dés avril

À partir du mois d’avril, Volotea desservira 15 destinations au départ de Lille. Outre les dix déjà ouvertes (Ajaccio, Bastia, Figari, Perpignan, Montpellier, Bordeaux, Nantes, Nice, Toulouse, Cagliari), Volotea va proposer 5 autres destinations (non encore communiquées), dont une internationale.

Sur le réseau national, la compagnie espagnole se positionne notamment sur les lignes auparavant desservies par Hop (Nantes, Bordeaux, Toulouse) qui va passer de trois à un seul avion basé à Lille.

Les équipages et des mécaniciens de Volotea seront égallement affectés à Lille. Volotea créera ainsi 30 emplois locaux directs, des personnels recrutés prioritairement dans notre territoire.

La moitié de l’activité de 2019 l’an passé

« Avec pas plus de fréquences, mais des avions (Airbus A319 et A320) d’une capacity de passagers plus importante, Volotea va proposer près de 491 000 sièges in 2022 (contre 100 000 in 2019) », se réjouit Marc-André Gennart.

Avec 10 compagnies desservant l’aéroport de Lille (la principale étant Easyjet), le directeur veut maintenir ce “portefeuille équilibré”. Tout en attendant avec impatience la reprise, la semaine prochaine, des vols vers le Maroc, en attendant toujours l’Algérie. « Nous avons réalisé en 2021 entre 53 et 55 % de notre activité de 2019 (2.2 millions de passagers). Nous restons cependant parmi les aéroports de province les plus résilients, malgré la crise, avec Beauvais. Nous espérons revenir cette année à plus de 80% de notre activité normale ».

Leave a Comment

Your email address will not be published.