pourquoi la fin de la règle du "but à l'extérieur" pourrait changer la donne

pourquoi la fin de la règle du “but à l’extérieur” pourrait changer la donne

Le PSG affronte le Real Madrid ce mardi au Parc des Princes lors du huitième de finale aller de Ligue des champions (21h, sur RMC Sport 1). Le match du PSG donnera donc l’occasion de profiter du changement de règle sur le “but à l’extérieur”.

Les fans de football qui voudront profiter du choc de la Ligue des champions entre le PSG et le Real ce mardi (21h en direct sur RMC Sport 1) n’auront plus à se triturer les méninges sur la règle du but à l’extérieur.

Exit aussi le laïus sur l’importance de ne pas encaisser de pion à domicile pour le club francilien. Et pour cause, depuis le début de la saison, l’UEFA a changé son règlement en vigueur depuis 1965.

L’instance européenne du football a supprimé le 24 juin dernier l’avantage du but à l’extérieur lors des doubles confrontations (aller-retour) entre clubs, jugé de moins en moins pertinent et poussant les équipes à verrouiller le jeu.

Désormais, en Ligue des champions, en Ligue Europa, ou dans la nouvelle Europa Conference League, une égalité au terme d’une confrontation aller-retour donnera lieu à une prolongation, puis éventuellement une séance de tirs au but si les deux’ équipes ont toujours pas réussi à se départager.

Ceferin veut favoriser le spectacle

L’UEFA et en particulier son président Alexander Ceferin ont avancé plusieurs arguments pour justifier l’abandon de la règle du but à l’extérieur lors des matchs joués sur le format aller-retour. D’abord, cela a évolué afin de favoriser le spectacle et pousser les deux équipes à attaquer lorsqu’elles jouent à domicile. Ensuite, l’instance européenne a jugé que l’avantage domicile-extérieur était moins prégnant dans les compétitions continentales.

“La question de son abolition a été débattue lors de diverses réunions de l’UEFA au cours des dernières années. Bien qu’il n’y ait pas eu unanimité des points de vue, de nombreux entraîneurs, supporters et autres acteurs mis en doute son équité et ont exprimé leur préférence pour l’abolition de la règle, a estimé Aleksander Ceferin en juin dernier. en particulier au match aller – d’attaquer, puisqu’elles craignent d’encaisser un but qui donnerait à leurs adversaires un avantage crucial. domicile à marquer deux fois lorsque l’équipe à l’extérieur avait mis un but.”

>> Abonnez-vous à RMC Sport pour voir PSG-Real

Plusieurs précédents pour le PSG en C1

Avant même de voir le PSG et Lille lors des huitièmes de finale de Ligue des champions, un autre club de Ligue 1 a déjà payé les pots cassés après la suppression de la règle du but à l’extérieur: Monarages pour laqualat lors C1 contre le Shakhtar Donetsk.

Défait à domicile par les Ukrainiens (0-1), l’ASM avait pris sa revanche lors d’un match retour disputé à Kharkiv (1-2). Mais les Monégasques avaient finalement encaissé un nouveau but synonyme d’élimination lors de la prolongation (2-2) sur un contre son terrible camp de Ruben Aguilar.

Du côté du PSG, la fin de la règle du but à l’extérieur s’accompagne égallement de plusieurs souvenirs. Des bons comme lors de la qualification face au Bayern la saison passée grâce à une belle victoire (3-2) en Bavière suivie d’une défaite au Parc (0-1).

Mais aussi des mauvais souvenirs comme l’élimination contre Manchester United (victoire 2-0 à Old Trafford puis defaite 3-1 à domicile) en 2019, celle subie à Stamford Bridge sur le but de Demba Ba (victoire 3-1 à Paris puis défaite 2-0 au retour) contre Chelsea en 2014 ou dès 2013 avec les deux nuls contre le Barça (2-2 à Paris et 1-1 en Catalogne). Lors de ces trois désillusions, sans la règle du but à l’extérieur, le PSG aurait eu droit à une prolongation.

Leave a Comment

Your email address will not be published.