Equidia

Quinté+: Vicki Laksmy en bonne voie dans le Quinté+ de ce mardi 15 février à Vincennes

C1 – Prix de Château-Gontier – Quinté+ – 2100m – Autostart – 13h50

Les forces en presence

excellent durant l’automne, Vicki Laksmy (15) a déçu ses supporters durant la première partie du meeting hivernal. Pleinement rassurant en dernier lieu, sur le parcours qui nous intéresse, cet élève de Fabrice Souly trouve ici une tâche à sa portée. Malgré sa position en seconde ligne, ce fils de Ganymède peut être considéré comme un solide point d’appui.

Habituellement très régulier, Espoir du Noyer (12) ne doit évidemment pas être jugé sur sa récente disqualification, d’autant plus qu’il était compétitif pour les accessits au moment de commettre l’irréparable. Performant sur les tracés réduits, il ne devrait pas décevoir.

Transformé depuis qu’il a rejoint l’effectif de Franck Terry, Extra du Chatelet (8) ralliera logiquement de nombreux suffrages, en dépit de son numéro en dehors. Piloté par Jean-Michel Bazire pour l’occasion, Extra du Chatault (7) peut tenir la dragée haute aux principaux favoris.

Même s’il a été disqualifié après enquête le 7 février, Sam The Man (13) a montré qu’il était capable de se distinguer sur la grande piste de Vincennes. De nouveau présenté pieds nus, il fait partie des candidats aux accessits.

Fascinoso de Lou (10), sur la bonne voie, Forbach (9), s’il parvient à se sortir de ce numéro exécrable, et Dear Money (1), dont le mentor a affiché une belle confiance au micro de nos reporters, sont capables d’accrocher une place.

Le pronostic d’Olivier Pivain

Les partants en détail et l’avis des pros

1 – Dear Money

Fautif à plusieurs reprises cet hiver, alors qu’il était encore compétitif pour les places, cet élève de Nils Pacha aborde ce rendez-vous en pleine form. Performant lorsqu’il se présente pieds nus, il a simplement contre lui ce numéro piège. A ne pas négliger.

Nils Pacha, entraîneur et driver : “Dear Money (1) est resté bien depuis sa dernière course. Cette épreuve arrive à point nommé dans son programme. Nous en avons fait un objectif. Le lot s’est creusé et je vais certainement le driver offensivement. S’il reste au” trot, il devrait prendre une part active à l’arrivée.”

2 – Fiston d’Awagne

Remarqué le 31 décembre, sur le parcours classique, ce fils de Soleil du Fossé possède moins de références sur les tracés réduits. Sérieux et bien placé derrière la voiture, il devrait encore faire de son mieux. En cas de défaillances.

Patrick Desprez, entraîneur : “En dernier lieu, dans le rang des amateurs, Fiston d’Awagne (2) était moins bien. Il a été soigné et nous lui avons laissé un peu de temps. Il m’a l’air bien au travail, mais il pe” manquer d’une course. Ce numéro est un sérieux avantage, d’autant plus qu’il démarre bien derrière la voiture.”

3 – Driango de Nile

Ce sujet intermittent n’a rien montré depuis le mois de septembre. Il n’a jamais gagné sur une distance inférieure à 2.600 mètres et risque d’être pris de vitesse sur ce parcours. Vieillissant, il aura probablement fort à faire.

Anthony Muidebled, entraîneur et driver : “Je cours Driango de Nile (3) car il semble pas mal au travail. Dans une telle épreuve, sa tâche semble tout de même compliquée.”

4 – Calicio Bello

En six essais à Vincennes, cet ex-pensionnaire de Jean-Paul Marmion n’a jamais fait mieux que sixième. La qualité de son engagement attire l’attention, mais force est de constater que ses cadets lui sont largement supérieurs. Pass evident.

Alexandre Wissocq, entraîneur : “Les dernières sorties de Calicio Bello (4) ne sont pas mauvaises, mais il lui manque toujours la petite étincelle pour finir dans les cinq premiers. Il doit impérativement subir dans un parcours. un avantage. Il peut envisager une place en fin de combinaison, mais guère mieux.”

5 – Dorun Beam

Ce fils de Jag de Bellouet n’a guère convaincu ces derniers temps et ne possède aucune référence sur les tracés réduits. Pour ne rien arranger, il est désormais plus performant corde à droite. Sa présence à l’arrivée serait synonyme de grosse surprise.

Jean-Rémi Delliaux, entraîneur : “Les dernières courses de Dorun Beam (5) ne sont pas si mauvaises, mais il se laisser un peu aller en compétition. Le matin, il est en form. Il est de retour sur plus court, j’espère que ça va le réveiller un peu. Je le préfère sur l’herbe et il sera à suivre dans les étapes du Trophée Vert.”

6 – Zio Tom Jet

Remarqué au second plan lors de ses débuts à Vincennes, ce fils de Maharajah nous an ensuite laissés sur notre faim, toujours sur le parcours classique. Le raccourcissement de la distance servira ses intérêts, mais son niveau reste difficile à évaluer. Une affaire d’impression.

Jerry Riordan, entraîneur : “Zio Tom Jet (6) s’est montré très décevant lors de ses deux premières courses in France. Le matin, il est toujours en grande forme. Cette fois, il évoluera sur une distance plus à son goût. Le numéro 6 est un avantage car il préfère aller de l’avant. Cependant, j’ai un doute concernant son aptitude à Vincennes.”

7 – Extra du Châtault

Après un passage à vide, cet adepte de la course en tête a montré un regaining de form le 29 janvier, dans le rang des amateurs. Le lot n’a rien d’extraordinaire et son mentor a fait appel à Jean-Michel Bazire. Mieux vaut donc le retenir en bon rang.

Dominik Locqueneux, entraîneur : “Extra du Chatault (7) nous a rassurés lors de sa dernière course. Celle-ci lui a permis de revenir en bonne condition. Je pense qu’il est monté sur cette épreuve. Quand il est bien, c’est un cheval qui se donne à 100%. Seul bémol, je le préfère sur la petite piste.”

8 – Extra du Chatelet

Réclamé par Franck Terry après son succès du 21 décembre, ce hongre de 8 ans s’est ensuite distingué à deux reprises dans des lots de qualité. Rarement décevant lorsqu’il se présente pieds nus, il mérite un large crédit.

Frank Terry, entraîneur : “Les deux courses d’Extra du Chatelet (8) sous mon entraînement sont très bonnes. Je trouve ce lot moins relevé qu’en dernier lieu. Avec ce numéro à l’extérieur, le parcours fera la différence, sa différence. place est à l’arrivée.”

9 – Forbach

Depuis son premier semistre 2021 remarquable, ce représentant de Fabrice Lindrec a du mal à se distinguer. Il préfère les pistes plates, mais notons qu’il possède la meilleure réduction kilométrique sur ce parcours (1’11”1). Un possibilite.

Fabrice Lindrec, entraîneur : “Forbach (9) est monté en condition sur sa dernière course et il sera mieux sur ce parcours de vitesse. Avec ce numéro tout à l’extérieur, il nous faudra un bon parcours. J’espère qu’il ne paiera pas son initial dans les derniers mètres. J’y crois pour faire l’arrivée.”

10 – Fascinoso de Lou

S’il a glané l’essentiel de ses gains sous la selle, ce fils de Prodigious n’est pas dénué de moyens à l’attelé. Après deux courses de remise en jambes, il semble sur la bonne voie, comme en atteste sa récente cinquième place sur ce parcours. Placé potentiel.

Laurent-Claude Abrivard, entraîneur : “Fascinoso de Lou (10) vient d’afficher un net regain de form sur ce parcours. Il est plus confirmé au trot monté, mais il peut bien se défendre et accrocher une petite place.”

11 – Candido Ges

En douze essais sur la cendrée parisienne, ce hongre de 10 ans n’est jamais parvenu à se hisser sur le podium. Même s’il se présentera sans ses fers, contrairement à ses quatre dernières prestations, sa tâche semble très difficile.

Alexandre Wissocq, entraîneur : “Candido Ges (11) a affiché un petit regain de form lors de ses deux parcours. Tout comme mon autre pensionnaire, Calicio Bello (4), il doit subir dans un parcours. En cas de défaillances des favoris, il peut finir sixième ou septième. Cela me paraît compliqué d’être dans le Quinté+.”

12 – Espoir du Noyer

Excellent quatrième dans un lot supérieur le 5 janvier, ce pensionnaire de Jean-Luc Bigeon vient de se montrer fautif dans une course similaire, alors qu’il luttait pour les accessits. Malgré sa position en seconde ligne, sa chance théorique est de premier ordre.

Jean-Luc Bigeon, entraîneur : “Sans sa faute, Espoir du Noyer (12) aurait pu finir deuxième en dernier lieu. Ce n’est pas dans ses habitudes de se montrer fautif et je n’ai pas trouvé d’explication à cette bévue. Mon cheval un est bel état de form. C’est un bon engagement pour lui. La confiance est de mise.”

13 – Sam The Man

Initialement arrivé troisième dans l’événement du 7 février, ce protégé de Björn Goop a été privé de ses efforts après enquête sur ses allures. En dépit de son compte en banque peu garni, il semble compétitif pour les premières places.

Björn Goop, entraîneur et driver : “Après enquête sur ses allures, Sam The Man (13) a été privé de la troisième place dans le Quinté+ du 7 février. Cette fois, nous allons faire des modifications dans l’enrênement. Il est en bonne forme le matin. Av. un bon parcours, il peut être dans les cinq premiers.”

14 – Zefiro Gual

Discret à l’occasion de ses cinq premiers essais dans l’hexagone, cette nouvelle recrue d’Eric Bondo vient de se révéler dans un Quinté+ de bonne facture. Cela dit, il demeure trop inconstant pour être chaudement recommandé. Du pour et du contre.

L’avis du reporter : Zefiro Gual (14) vient de montrer son meilleur visage en se classant bon deuxième d’un Quinté+ sur 2850 mètres. Il est de retour sur un parcours de vitesse avec un départ à l’autostart, mais il connait sport bien ce l’avoir pratiqué en Italie. Vu la forme de son entourage, il peut se placer.”

15 – Vicki Laksmy

En retard de gains, ce pensionnaire de Fabrice Souly vient de fournir une excellente valeur sur ce parcours, en affichant la réduction kilométrique de 1’11”5. Il lui suffirait de répéter cette prestation pour jouer un premier rôle. Lauréat en puissance.

Frank Nivard, driver : “Vicki Laksmy (15) vient de bien se comporter dans le Quinté+ du 9 février. Il a enfin montré le bout de son nez après un hiver décevant. S’il répète, il sera de nouveau dans le coup.”

Les favoris de la presse

La stat du jour

Le 3 minutes pronos

Leave a Comment

Your email address will not be published.