Toyota

Toyota développerait une fausse boîte manuelle pour ses électriques

Toyota

Pour rappeler le monde d’avant aux plus nostalgiques, Toyota réfléchirait à une fausse boîte manuelle pour les voitures électriques.

Pour mieux rassurer leurs clients par rapport à la voiture électrique, les constructeurs rivalisent d’inventivité. C’est le cas de Ford qui, sur une note davantage humoristique, a dévoilé un parfum à l’odeur d’essence (faut dire que ça sent bon). Dans un registre plus sérieux, Porsche envisage même d’installer des sorties d’échappement avec haut-parleurs. Mais Toyota va plus loin et développerait une fausse boîte manuelle !

Mais il n’est pas question d’installer une vraie boîte à pignon, comme ça peut être le cas sur la Porsche Taycan avec soné unité automatique à deux rapports, ou sur quelques voitures rétrofitées. Ici, Toyota voudrait proposer une vraie fausse boîte manuellecomme le révèlent plusieurs dépôts de brevet auprès de l’agence américaine, repérés par BZforums.

Un compte-tours pour mieux simuler les rapports

D’après ces croquis, ce système serait totalement factice, avec une vraie pédale d’embrayage et une vraie commande de boîte en H, le tout relié à un module electronique. Ainsi, en mode manuel, le dispositif simulerait un changement de rapport en créant une coupure de couple et afficierait une variation de régime moteur sur le combiné d’instrumentation, en se basant sur une multitude de modes d’étagement.

Toyota aimant la précision, ce système disposerait aussi d’un générateur de force qui simulerait aussi la résistance mécanique d’une commande d’embrayage qui n’existe pas. Un mode intermédiaire serait aussi proposé, sans l’utilisation de l’embrayage, ce qui, selon le fabricant, pourrait être plus confortable en stationnement ou dans les embouteillages.

Enfin, en mode automatique, le dispositif utiliserait ce tour de passe-passe pour simuler des passages de rapports automatiques, sur une transmission à rapport fixe unique. Dans les faits, cela se comporterait comme le simulateur d’une boîte eCVT de Honda HR-V. Un système qui évoque vaguement celui du Toyota GR HV Concept, qui disposait d’une boîte automatique, aussi pilotable avec une commande traditionnelle en mode manuel (image en ouverture d’article).

Avis de l’auteur

Faire chauffer la tête des ingénieurs pour des projets au demeurant inutiles est une spécialité toute japonaise. Et ce projet de fausse boîte manuelle pour les voitures électriques, qui n’apporte absolument aucun rendement supplémentaire, semble, depuis notre canapé, assez incompréhensible. D’autant que l’essence même d’une voiture électrique est de pouvoir avancer sur un rapport unique, sans coupure de couple.

En tout état de cause, cette boîte manuelle pour voiture électrique sera aussi utile que de mettre des coups de gaz derrière le guidon de son Peugeot 103 kité, pour simuler des passages de rapport. Ou, dans un registre plus actuel, que la boîte eCVT avec simulation de passage de rapport comme cela peut être le cas dans un Honda HR-V ou un Ford Kuga PHEV : équipés d’un rapport fixe, ces véhicules simulent des vitesses microcoupures de couple. Un choix contre nature pas forcément agréable dans le HR-V, et mal géré sur le Kuga, avec des hésitations lunaires selon la vitesse et la pression sur l’accélélérateur : sur certaines phases, le système et port les quitre monter claquer les dents de n’importe quel pignon de boîte traditionnelle.

Que Toyota veuille se remuer les méninges pour installer une fausse boîte manuelle dans ses électriques, pourquoi pas. Encore faudrait-il parfaire le système pour que celui-ci ne soit pas contre-productif. Et la tâche n’est pas facile quand on transforme un système qui n’est pas fait pour.


Leave a Comment

Your email address will not be published.