la présentatrice Fanny Agostini sort du silence

la présentatrice Fanny Agostini sort du silence

C’est l’affaire qui secoue le monde du journalisme. samedi 15 janvier, Le Parisien a révélé que Jean-Jacques Bourdin était visé par une plainte pour tentative d’agression sexuelle. Le journaliste de 72 ans est accusé d’avoir tenté d’embrasser de force une ancienne collègue lors d’un voyage professionnel à Calvi, en 2013. Des faits que le principal intéressé s’est empressé de nier en bloc. “Je n’ai jamais tenté de l’embrasser de force, ni elle, ni jamais personne d’autre“, at-il réagi. Un mois plus tard, la victime présumée de l’ancien présentateur de la matinale de BFMTV et RMC est sortie du silence en dévoilant son identité dans une enquête de Mediapart.

Fanny Agostini à l’origine de la plainte contre Jean-Jacques Bourdin

L’ancienne collaboratrice à l’origine de cette plainte est la présentatrice télé Fanny Agostini, qui se souvient avoir été extrêmement choquée de voir Jean-Jacques Bourdin interviewer Nicolas Hulot, accusé de multiples, “engression sexvrier 2018.”Il a été super complaisant, on avait l’impression qu’il compatissait, ça m’a fait serrer les dents. Je me suis dit : ‘Est-ce que c’est normal ce que j’ai vécu ? Est-ce que les femmes doivent supporter ça ?'”, déclare l’ancienne animatrice de Thalassaqui a fini par se decider à porter plainte le 10 janvier dernier au commissariat du XVIe arrondissement de Paris.

La presentatriceprice en grippepar le journaliste dès son arrivée sur RMC

Fanny Agostini affirme avoir été “price en grippepar Jean-Jacques Bourdin dès son arrivée à l’antenne de RMC, ou elle présentait la météo et l’info du trafic automobile. Son tout premier bulletin météo dans la matinale lui laisse d’ailleurs un souvenir traumatisant. “Juste avant de prendre l’antenne, il m’a arraché ma feuille, en disant qu’il n’y avait pas de notes chez lui. Évidemment, je n’avais pas appris le bulletin par cœur, j’étais complètement démunie, je me suis mise à bredouiller et inventer des températures. Quand la pub est arrivée, il a crié dans la rédaction : ‘Ele est null ! Je ne veux plus d’elle chez moi !’ Je suis partie pleurer dans une petite cabine“, raconte celle qui avait alors 20 ans.

Ce jour ou Fanny Agostini s’est sentie “hyper mal à l’aise, l’estomac serré

En 2013, Fanny Agostini est forcée par son patron de participer à l’Open de pétanque de Calvi, en Corse, où Jean-Jacques Bourdin est lui aussi invité. C’est après avoir accepté de “faire la paix” avec le journaliste durant les jours qui ont précédé leur départ que la jeune femme aurait été victime de comportements inappropriés de sa part. Alors qu’elle nageait dans la piscine de leur hôtelux, elle seAné gliit’s v dans l’eau pour la rejoindre.”Il s’est mis à nager parallelelement à moi, tout en commençant à me faire des compliments, me dire que j’avais changé, qu’il ne me voyait pas comme ça. J’étais hyper mal à l’aise, l’estomac serréJean-Jacques Bourdin se serait ensuite approchétrès rapidement” d’elle, l’aurait “attrapée par le cou, sur le coté“et l’aurait”attirée vers lui brusquement” pour tenter de l’embrasser “à plusieurs reprises“. J’obtiens toujours ce que je veux”lui aurait-il alors lancé.

Il pouvait faire et défaire des carrières

Completement price de cours“, la journaliste n’a souhaité parler de cet événement à personne”par peur de perdre son poste“.”On m’avait dit qu’il fallait être très respectueux avec Bourdin, aller dans son sens, ne pas le heurter. Il pouvait faire et défaire des carrières“, raconte la jeune maman de 33 ans, qui a égallement gardé secrets les messages à connotation sexuelle que l’intervieweur politique lui aurait envoyés.”Tu me tentes tous les matins… J’aime ton regard“, aurait-il notamment écrit dans un mail que Mediapart se serait procuré. “À plusieurs reprises, Jean-Jacques lui a demandé quand ils allaient dîner ensemble, quand ils allaient se retrouver après le boulot, lui a glissé des petits papiers… Elle avait beau dire ‘Non, non, non’, il revenait à la charge. C’était répété et insistant‘, confirme un journaliste cité par nos confrères. Contactés par lé média en ligne, ni Jean-Jacques Bourdin ni le groupe Altice n’ont souhaité faire de commentaires.

Leave a Comment

Your email address will not be published.