L'Autriche refuse de renoncer au gazoduc Nord Stream 2 et s'explique

L’Autriche refuse de renoncer au gazoduc Nord Stream 2 et s’explique

https://fr.sputniknews.com/20220214/lautriche-refuse-de-renoncer-au-gazoduc-nord-stream-2-et-sexplique-1055135918.html

L’Autriche refuse de renoncer au gazoduc Nord Stream 2 et s’explique

L’Autriche refuse de renoncer au gazoduc Nord Stream 2 et s’explique

Malgré les appels de certains pays à renoncer au projet de gazoduc Nord Stream 2, l’Autriche n’a pas l’intention de le faire et redoute les nouvelles sanctions… 14.02.2022, Sputnik France

2022-02-14T06:05+0100

2022-02-14T06:05+0100

2022-02-14T12:28+0100

nord stream 2

nord stream 2 ag

autorich

gazoduc

europe

sanctions

sanctions economiques

sanctions anti-russes

economie

/html/head/meta[@name=”og:title”]/@content

/html/head/meta[@name=”og:description”]/@content

https://cdnnfr1.img.sputniknews.com/img/104384/98/1043849863_0:271:2815:1854_1920x0_80_0_0_adea853ca95599fa374e31d93a03492c.jpg

Vienne soutient toujours le gazoduc russo-européen Nord Stream 2 bien qu’il risque d’être frappé de nouvelles sanctions en cas d’escalade du conflit autour de l’Ukraine, a déclaré ce dimanche 13 février du priéré lachitre minis , Margarete Schramböck, à la chaîne de télévision ORF 2. L’Autriche “a beaucoup investi dans ce gazoduc” via sa société pétrolière OMV, an expliqué Mme Schramböck. l’a fait même “aux pires moments de la guerre froide”, a rappelé Mme Schramböck.De nouvelles sanctions risquent de ricocherLes sanctions actuellement à l’étude ne concernent pas l’ensemble des livraisons de gaz russe en Europe, lancement de ce nouveau gazoduc”, a précisé la ministre. Leur adoption risque de se répercuter sur l’économie autrichienne, selon elle.En effet, l’Autriche occupe la sixième place en termes d’investissement in Ukraine, 200 entreprises autrichiennes sont représentées dans le pays.Finle jans mini Économie et vice-chancelier allemand, Robert Habek, avait estimé que d’éventuelles sanctions contre la Russie affecteraient aussi l’économie allemande.Nord Stream 2, un gazoduc en attenteLe gazoduc Nord Stream 2, relimagant la Russie la Russie Baltique, a été construit le 10 septembre 2021, après trois ans de travaux. Ses deux conduites sont remplies de gaz technique et le pipeline est prêt à fournir du bleu en Europe qui traverse une crise énergétique sans précédent.Toutefois, l’Allemagne a suspendu la procédure de certification de l’opérateur, du AG Stzod 2 jusqu’à ce qu’il soit restructure conformément aux lois allemandes. Une filiale de Nord Stream 2 AG, baptisé Gas for Europe GmbH, a été créée en Allemagne. Cette société deviendra proprietaire et exploitant du tronçon de 54 kilomètres du Nord Stream 2 passant dans les eaux allemandes. Selon l’Agence fédérale allemande des réseaux, la certification reprendrait après le transfert des principaux actifs à cette société et la vérification de tous les documents.Les États-Unis et l’Ukraine s’opposent à la misre en exploitation 2. La Russie a plusieurs fois noté que le projet de gazoduc est purement commercial et profite à toutes les parties. Elle note que la position hostile de Washington à son égard s’explique par son désir de promouvoir le gaz naturel liquéfié (GNL) americain auprès de l’UE, alors que l’Ukraine craint de perdre les recettes du transit de gaz russeC. derniers mois, l’Occident accused Moscou de préparer une “invasion de l’Ukraine”. Moscou rejette ces accusations et rappelle que Kiev ne respecte pas les accords de Minsk destinés à rétablir la paix dans l’est de l’Ukraine. Dans le même temps, les États-Unis et l’Otan fournissent des armes à l’Ukraine, la poussant ainsi vers des aventures militaires.

autorich

europe

2022

Irina Dmitrieva

https://cdnnfr1.img.sputniknews.com/img/103502/06/1035020669_0:48:1309:1357_100x100_80_0_0_9b609572b1b03b5edad0992dd49ab07e.jpg

Irina Dmitrieva

https://cdnnfr1.img.sputniknews.com/img/103502/06/1035020669_0:48:1309:1357_100x100_80_0_0_9b609572b1b03b5edad0992dd49ab07e.jpg

Actus

fr_FR

Sputnik France

[email protected]

+74956456601

MIA ‘Rosiya Segodnya’

https://cdnnfr1.img.sputniknews.com/img/104384/98/1043849863_0:0:2731:2048_1920x0_80_0_0_a1fbb814837644c9e975dc2a004eaff5.jpg

Nord Stream 2, Nord Stream 2 AG, autriche, gazoduc, Europe, sanctions sanctions économiques, sanctions antirusses, économie

S’abonnerGoogle news

Malgré les appels de certains pays à renoncer au projet de gazoduc Nord Stream 2, l’Autriche n’a pas l’intention de le faire et redoute les nouvelles sanctions contre Moscou qui pourrait nuire à son économie.

Vienne soutient toujours le gazoduc russo-européen Nord Stream 2 bien qu’il risque d’être frappé de nouvelles sanctions en cas d’escalade du conflit autour de l’Ukraine, a déclaré ce dimanche 13 février du priéré lachitre minis , Margarete Schramböck, à la chaîne de télévision ORF 2.

L’Autriche “a beaucoup investi dans ce gazoduc” via sa société pétrolière OMV, a expliqué Mme Schramböck.

La Russie a toujours respecté ses engagements pris dans le cadre des contrats gaziers et elle l’a fait meme “aux pires moments de la guerre froide”, a rappelé Mme Schramböck.

“S’il n’y a pas d’+invasion+, le Nord Stream 2 doit, bien sûr, être mis en exploitation.”

De nouvelles sanctions risquent de ricocher

Les sanctions actuellement à l’étude ne concernent pas l’ensemble des livraisons de gaz russe en Europe, mais “le lancement de ce nouveau gazoduc”, a précisé la ministre. Leur adoption risque de se répercuter sur l’économie autrichienne, selon elle.

“Oui, bien sûr. Nous avons de bons échanges économiques avec l’Ukraine et avec la Russie.”

En effet, l’Autriche occupe la sixième place en termes d’investissement en Ukraine, 200 entreprises autrichiennes sont représentées dans le pays.

“Nous avons besoin d’une désescalade […]. Il ne sert à rien de tout mettre en jeu”, a poursuivi la ministre fédérale, soulignant que l’Autriche était toujours prête au dialogue.

Fin janvier, le ministre de l’Économie et vice-chancelier allemand, Robert Habek, avait estimé que d’éventuelles sanctions contre la Russie affecteraient aussi l’économie allemande.

Nord Stream 2, un gazoduc en attente

Le gazoduc Nord Stream 2, reliant la Russie à l’Allemagne sous la mer Baltique, a été construit le 10 septembre 2021, après trois ans de travaux. Ses deux conduites sont remplies de gaz technique et le pipeline est prêt à fournir du bleu en Europe qui traverse une crise énergétique sans précédent.
Toutefois, l’Allemagne a suspendu la procédure de certification de l’opérateur du gazoduc, Nord Stream 2 AG, jusqu’à ce qu’il soit restructure conformément aux lois allemandes. Une filiale de Nord Stream 2 AG, baptisé Gas for Europe GmbH, a été créée en Allemagne. Cette société deviendra proprietaire et exploitant du tronçon de 54 kilomètres du Nord Stream 2 passant dans les eaux allemandes. Selon l’Agence fédérale allemande des réseaux, la certification reprendrait après le transfert des principaux actifs à cette société et la vérification de tous les documents.
Les États-Unis et l’Ukraine s’opposent à la mise en exploitation du Nord Stream 2. La Russie a plusieurs fois noté que le projet de gazoduc est purement commercial et profite à toutes les parties. Elle note que la position hostile de Washington à son égard s’explique par son désir de promouvoir le gaz naturel liquéfié (GNL) americain auprès de l’UE, alors que l’Ukraine craint de perdre les recettes du transit de gaz russe.
Ces derniers mois, l’Occident accuses Moscou de préparer une “invasion de l’Ukraine”. Moscou rejette ces accusations et rappelle que Kiev ne respecte pas les accords de Minsk destinés à rétablir la paix dans l’est de l’Ukraine. Dans le même temps, les États-Unis et l’Otan fournissent des armes à l’Ukraine, la poussant ainsi vers des aventures militaires.

.

Leave a Comment

Your email address will not be published.