La musique est-elle vraiment universelle ? © Stocklib, gstockstudio

Ce que vos goûts musicaux disent de votre personnalité

Cela vous intéressera aussi


[EN VIDÉO] Une bulle de savon qui danse sur la musique
Pas besoin de pinceaux pour peindre avec de la musique, c’est possible avec du savon ! Des chercheurs des laboratoires Matière et systèmes complexes et du Laboratoire interdisciplinaire de physique ont présenté un dispositif pour observer l’effet du son sur les films de savon : plusieurs phénomènes physiques y dessinent des motifs spec.

« La musique est le langage universel de l’humanité. » Cette phrase célèbre est attribuée à Henry Wadsworth Longfellow, un poète americain du XIXe siecle. Une belle tournure qui devient au fil de la recherche une réalité scientifique. L’étude qu’a menée David Greenberg, un neuroscientifique et musicien, avec ses collègues de l’Université de Cambridge semble confirmer la maxime prononcée par Longfellow. Elle conclut que les préférences musicales rassemblent des individus sous les mêmes traits de personnalité, quelle que soit leur nationalité.

« Nous avons été surpris de voir à quel point les schémas entre music et personnalité sont reproductibles à travers le monde. Les gens peuvent être divisés par la géographie, la langue et la culture, mais si un introverti dans une partie du monde aime la même musique que les introvertis ailleurs, cela suggère que la musique pourrait être un pon s La musique aide les gens à se comprendre et à trouver un terrain d’entente », a déclaré David Greenberg.

Les amateurs du même style de musique partagent des traits de caractère communs, quelle que soit leur nationalité

Les scientifiques ont fait écouter différents styles de musique occidentale à 350,000 personnes vivant dans 53 pays différents sur les six continents. Elles ont rempli un questionnaire standard de personnalité dans lequel elles s’auto-évaluaient sur cinq traits centraux, appelés aussi Big Five : l’ouverture, la conscience, l’amabilité, le névrotisme et l’extraversion. Les 23 genres musicaux soumis à tous les participants ont aussi été classés dans cinq catégories: douce comme la soft pop ou le R&B (Mellow), simple comme la country (unpretentious), complexe comme la musique classique ou le jazz (sophisticated), intense comme le rock ou le metal (intense), et moderne comme le rap ou la pop (contemporary).

Les traits de la personnalité sont corrélés aux goûts musicaux. Les scientifiques ont pu prédire que l’extraversion est associée à l’écoute de musique moderne avec des rythmes entraînants et dansants. De l’autre côté du spectre, des personnes se définissant comme très consciencieuses n’apprécient pas le rock ou le métal. Le cas des individus névrotiques est plus nuancé : « Nous pensions que le névrotisme aurait probablement suivi l’une des deux voies suivantes, soit préférer la musique triste pour exprimer leur solitude, soit préférer la musique entraînante pour changer leur humeur. En fait, en moyenne, ils semblent préférer des styles musicaux plus intenses, ce qui reflète peut-être une angoisse et une frustration intérieures », explique David Greenberg. Ces observations ne varient presque pas en fonction de la nationalité des personnes, mais aussi de leur genre, leur âge ou d’autres facteurs socio-économiques.

La personnalité humaine est complexe et ne se résume pas à un trait de caractère principal. Nos goûts musicaux évoluent aussi. Les observations faites ici, qui sont des moyennes, sont un premier pas dans l’analyse des liens entre personnalité et musique. Elle sera sûrement affinée dans de prochaines études. Alors que les frontières, la langue ou la couleur de peau peuvent séparer les humains, la music semble les rassembler.

Intéressé par ce que vous venez de lire ?

.

Leave a Comment

Your email address will not be published.