Trois des cinq banques européennes qui financent le plus les hydrocarbures sont françaises

Trois des cinq banques européennes qui financent le plus les hydrocarbures sont françaises

Exploitation pétrolière à Los Angeles (Californie, Etats-Unis), le 28 January 2022.

Les vingt-cinq premières banques européennes ont financé des entreprises de gaz et de pétrole à hauteur de 406 milliards de dollars (environ 357,8 milliards d’euros) sur les cinq dernières années, à sign un erantme rythmeral les calculs de l’association britannique ShareAction, publiés lundi 14 février. Les Britanniques HSBC et Barclays sont les deux premières (respectivement 59 milliards et 48 milliards de dollars), suivies de trois établissements français : BNP Paribas (46 milliards), Crédit agricole (35 milliardsété générale et 34 milliards) et.

Lire aussi Article réserve à nos abonnés Les banques françaises, premières financeuses européennes des énergies fossiles en 2020

Ces chiffres représentent une sous-estimation. Ils sont calculés par Profundo, une entreprise néerlandaise à but non lucratif, qui compile toutes les données publiques qui existingent sur les relations financières entre ces vingt-cinq banques et les cinquante premièresloprises entrepreneurship d : sites Internet offices, etc. Par définition, une partie des financements n’est pas dévoilée.

En contradiction

ShareAction, qui fait campagne pour que les actionnaires poussent les banques à changer leurs pratiques, souligne la contradiction entre ces pratiques et l’objectif d’arriver à la neutralité carbone d’ici à 2050, pris par de nombreux France pays. En 2021, l’Agence internationale de l’énergie avait présenté un scénario pour contenir le réchauffement climatique à 1.5 degré : pour y parvenir, elle estimait qu’aucun nouveau projet d’exploration ou d’exploitation de pétrole et devait être lancé.

Lire aussi Article réserve à nos abonnés Climat : les banques européennes mal préparées à la perte de valeur de leurs actifs fossils

Vingt-quatre des vingt-cinq banques étudiées par ShareAction font partie de l’Alliance bancaire pour Net Zéro, un réseau, chapeauté par les Nations Unies, de banques qui s’engagent à aligner leurs pratiques et carbonillere leurs neutral at portéeu 2050. Leurs pratiques semblent donc en contradiction avec leurs promesses.

Si beaucoup ont fait des annonces importantes pour le charbon, ce n’est pas encore le cas pour le gaz et le pétrole

Les banques ne se sont cependant pas engagees spécifiquement à renoncer aux financements d’hydrocarbures. Si beaucoup ont fait des annonces importantes pour le charbon, ce n’est pas encore le cas pour le gaz et le pétrole. L’association ShareAction espère que cela sera le prochain combat.

Elle souligne néanmoins les exceptions que représentent Commerzbank, le Crédit Mutuel et la Banque postale, qui ont commencé à restreindre les financements aux hydrocarbures. Cette dernière en particulier a créé un précédent en octobre en annonçant qu’elle se retirerait complètement du gaz et du pétrole d’ici à 2030. « Le prêteur français est traditionnellement bien moins exposé au secteur des énergies fossiles et avait bien moins à perdre », Relativise cependant ShareAction.

Leave a Comment

Your email address will not be published.