logo-but

Guion prend une première décision forte à Bordeaux, Gouiri donne déjà des regrets à l’OL

Zapping But! Football Club Olympique Lyonnais: La question de la semaine

Gouiri manque à Caqueret

Amine Gouiri évolue depuis deux saisons à l’OGC Nice après son départ de l’OL. Lors des retrouvailles entre les deux clubs lors de la 24eme journée de Ligue 1 (2-0), le buteur français n’a pas marqué mais a manqué à certains membres du club lyonnais. Au micro de Canal+, Maxence Caqueret son ancien coéquipier est revenu sur son départ : « Je suis content de le voir réussir, mais Gouiri, c’est l’un des plus gros regrets que le club puisse avoir, que moi j’ai aussi . J’ai fait toutes mes classes avec lui et on se connaissait pas mal. Jouer avec lui, ça aurait été beau. »

Guion veut conserver Plasil

Pas encore officialisé sur le banc des Girondins de Bordeaux, en remplacement de Vladimir Petkovic, David Guion a pourtant déjà pris le temps d’étudier les chantiers qu’il a menés en interne. « Présent à Lens pour supervisor les Girondins, David Guion aurait décidé de conserver Jaroslav Plasil et André Monteiro en tant qu’adjoints dans son staff ! Dans un souci de continuité et de stabilité, le coach souhaite leur donner un rôle plus important que sous Vlamidir Petkovic », glisse le bien informé Girondinfos sur Twitter.

Rami, sauveur de l’ESTAC ?

Rien ne va plus du côté de l’ESTAC. Après s’être séparé de Laurent Batlles, le club aubois semble avoir perdu les pédales et s’enlise dangereusment dans les bas-fonds du classement de L1 après son lourd revers à Brest (1-5). La lueur d’espoir se nomme Adil Rami, qui a inscrit son 3e but en L 1 cette saison, soit autant que lors de ses 7 dernières saisons en championnat ! Par ailleurs, aucun défenseur n’a inscrit plus de buts dans l’élite avec Troyes que le champion du monde 2018.

Clement soupire à Monaco

L’AS Monaco n’a pas confirmé sa solide victoire face à l’OL et n’a pu faire qu’un match nul décevant hier (0-0) contre un FC Lorient qui vient de prendre quatre points en deux matches après son succes face au RC Lens (2-0). « Il n’a manqué que le fait de marquer un but. C’est toujours difficile de jouer contre Lorient, qui a prouvé contre Lens et PSG ces dernières semaines, an analysé Philippe Clement. Mais j’ai aussi apprécié notre capacité à couper les transitions offensive offensives. On vient de faire quatre clean sheets en 5 matches. Cela me plaît aussi. »

Garcia positif malgré Nantes

Arrivé à Nantes sans huit absent, Reims a vite porté le total à neuf hier, avec l’expulsion de Yunis Abdelhamid dès la 14e minute, pour un tacle non maîtrisé sur Fabio, qui sortira sur blessure. L’équipe d’Oscar Garcia s’est retrouvée menée au score dans la foulée, sur le coup franc consécutif à cette faute. « Tu a bien préparé ce match et, au bout de 15 minutes, tu dois tout changer, s’est lamenté l’entraîneur espagnol. On a perdu, je ne peux pas être content, mais je suis satisfait de mes joueurs : notre adversaire ne s’est pas créé d’occasions. » De fait, après la sortie de Banzouzi Locko (20e), auteur de la passe trop molle qui amène l’expulsion de son capitaine, et la réorganisation en 4-4-1, les Champenois ont rivalisé, surtout en deuxième période, et ont été plus dangereux que le FCN, symbole du renouveau affiché la semaine précédente contre Bordeaux (5-0).

Pour resumer

Si « But ! Football Club » traite en premier lieu l’actualité de certaines équipes de l’élite, nous avons décidé de vous faire un résumé de ce qu’il s’est passé aujourd’hui dans l’autre partie – moins mediatique – de la Ligue 1.

Adam Duarte

Leave a Comment

Your email address will not be published.