Netflix: 3 comédies romantiques à binge-watcher en amoureux pour la Saint-Valentin - Actus Ciné

Netflix: 3 comédies romantiques à binge-watcher en amoureux pour la Saint-Valentin – Actus Ciné

C’est la Saint-Valentin ! L’occasion idéale pour vous inviter à binge-watcher trois comédies romantiques sur Netflix. Avec Hugh Grant, Julia Roberts, Clovis Cornillac ou encore Mélanie Bernier…

Universal Pictures France (UPF)

COUP DE FOUDRE À NOTTING HILL (1999)

Comédie romantique 100% culte, Coup de foudre à Notting Hill raconte l’histoire d’amour pas comme les autres entre une célèbre actrice hollywoodienne et un modeste libraire britannique. Dans les deux rôles principaux de ce film franchement irrésistible, Julia Roberts et Hugh Grant étincellent. Et on oubliera pas l’hilarant Rhys Ifans dans le rôle de l’impayable voisin décalé.

“J’ai voulu écrire une histoire rafraîchissante, humaine, faite de petites choses, où les sentiments, tous les sentiments, auraient leur place”déclare le scénariste Richard Curtis. “Notting Hill est un quartier plein de douceur, de vie et lorsqu’il y fait beau on s’y sent bien. C’est aussi simple que cela. Que pouvait-il se passer dans un endroit pareil ? Une sorte de conte de fées, une fable, une rencontre entre deux êtres, entre deux mondes.

“Je suis profondément convaincu que les films romantiques et les contes de fées ont de nombreux points communs”, complète Curtis, grand spécialiste de la romcom à qui l’on doit aussi les incontournables Quatre mariages et un enterrement, Le Journal de Bridget Jones et Love Actually. “Tous deux reposent sur une idée simple, sur la valeur humaine de chacun des protagonistes, sur les épreuves qu’ils traversent dans leur quête. C’est souvent la simplicité d’une idée qui fait sa force”.

Conçu pour un budget de 42 millions de dollars, Coup de foudre à Notting Hill a été un énorme succès public en salles avec près de 364 millions de bills verts au compteur. A note que si vous aimez le Hugh Grant en mode comédie romantique, L’Amour sans préavis et Le Come-back, égallement disponibles sur Netflix, devraient vous ravir.

UN PEU, BEAUCOUP, AVEUGLÉMENT (2015)

Un peu, beaucoup, aveuglément, c’est l’histoire de Machin, inventeur farfelu mais surtout misanthrope, qui a besoin de calme pour travailler. Il est si odieux qu’il fait fuir tous ses voisins, toujours trop bruyants à son goût. C’est alors que Machine, une pianiste, emménage dans l’appartement mitoyen.

Contre toute attente, Machin et machine apprennent à se connaître et même à s’apprécier, le tout sans se voir, à travers le muriculement fin et mal insonorisé qui sépare leurs logements. Ils décident de se donner rendez-vous. Hélas, Machin a vulu se faire passer pour un ténébreux italien. Aussi Machine, tombant sur un véritable Italien, passe par erreur son rendez-vous avec ce dernier.

Pour son premier passage derrière la caméra, Clovic Cornillac, qui donne la réplique à Mélanie Bernier, propose une romantic franchise originale. “Dans les comédies où des gens n’ont rien à faire ensemble et évidemment tout à faire ensemble, c’est un régal parce que forcément, il ya un chemin. Et cette idée de chemin, cette notion de ‘cheminement,'” m’a beaucoup intéressé”, déclare-t-il.

“Prendre en considération les idées des personnages et les sortir de leur chemin balisé m’a beaucoup plu”poursuit Cornillac. “Ce que j’aime bien aussi au cinéma, c’est de voir des choses que je n’ai pas vues auparavant. Ce film-là avec cette idée-là de départ, je ne l’ai pas vu. Et pourtant, il s’inscrit pleament dans le genre.”

LOVE ACTUALLY (2003)

Si la comédie romantique chorale culte Love Actually fonctionne aussi bien, c’est sans doute car on retrouve aux commandes Richard Curtisspécialiste du genre à qui l’on doit égallement les histoires de Quatre mariages et un enterrement, Coup de foudre à Notting Hill et Le Journal de Bridget Jones. C’est égallement sans doute car le casting, luxueux, est impérial.

Dans Love Actually, on retrouve ainsi, s’il vous plaît, Hugh Grant, Keira Knightley, Liam Neeson, Emma Thompson, Colin Firth, Andrew Lincoln ou encore Alan Rickman. Tout ce (très) joli monde se retrouve embarqué dans de folles aventures ou l’amour est partout, imprévisible, inexplicable, insurmontable. Il frappe quand il veut et souvent, ça fait pas mal de dégâts…

Le réalisateur Richard Curtis, grand spécialiste des comédies romantics, en a tiré une certain e vision de l’amour. “J’ai exploré les rouages ​​de l’amour, ce qui le contrarie, ce qui le menace ou le fait naître”déclare-t-il. “J’en ai acquis une sorte d’expérience, une certaine approche de la vie. Lorsque je regarde autour de moi, je vois d’abord des gens qui cherchent, se courent après, se déchirent et parfois, s’aiment.”

“C’est à mon sens le principal moteur de la vie, le plus émouvant, le plus puissant, le plus humain aussi”poursuit Curtis. “Pouvoir l’observer, en rire et finalement se rendre compte qu’aucune place n’est idéale, aider les gens à se sentir moins seuls, moins fragiles et beaucoup plus joyeux, c’est ce que je cherche à faire.”

Contrairement à ses precédents films, Curtis proposes ici d’état le destin amoureux d’une vingtaine de personnages principaux au travers de plusieurs histoires s’entrecroisant au fil du récit. Le réalisateur explique avoir voulu rendre compte que “dans une même seconde se côtoient le sublime et le ridicule, la confiance et la trahison. Au moment où vous êtes fou de bonheur, ailleurs, quelqu’un d’autre désespère. Tous ces ces moments dunt autant la partition notes qui monde, sa musique et sa vie.”

Leave a Comment

Your email address will not be published.