Maio Meregalli

MotoGP Maio Meregalli avance son seul argument pour convaincre Fabio Quartararo: “vous savez ce que vous avez, mais pas ce que vous aurez”

La thématique 2023 avait été en quelque sorte mise en sommeil lors des tests de Sepang avec un Fabio Quartararo faisant le constat d’une Yamaha quasiment à l’identique que celle de l’an dernier, mais assurant’ poliment sort ‘en tirer le meilleur parti. Mais le feu a repris en Indonésie où, du tracé de Mandalika, le Champion du Monde français a remis la bûche du “tut est ouvert” dans l’âtre. Avec quelques remarques bien senties sur une vraie déception technique au sujet de cette M1. Le team manager de la structure officielle qu’est Maio Meregalli a été approché pour donner réponse avant qu’il ne rejoigne l’Europe depuis l’Indonésie. Et force est de constater qu’il n’a pas beaucoup d’arguments pour consoler le seul pilote qui réussit pourtant à maintenir encore l’illusion sous l’auvent frappé des trois diapasons…

Maio Meregalli sentirait-il la situation lui échapper ? Le dossier du renouvellement du contrat de Fabio Quartararo a été déclaré comme la prioritemais au vu du niveau d’une Yamaha proposée pour la saison 2022, que l’on a du mal à qualifier de « nouvelle », il n’est pas certain que ce sentiment soit partage par le pilote. Lorsque l’on rapproche les faits sur la piste avec les arguments dans les coulisses, il devient clair que le risque pour Yamaha de perdre le tricolore n’est certainement pas à prendre à la légère.

Fabio Quartararo a pris déjà la mesure de ce que Yamaha lui propose pour défendre sa couronne. Il lui faudra sortir le grand jeu, l’erreur lui est interdite et les signes venus de Mandalika ne sont pas encourageants. Ainsi, les qualifications s’annoncent compliquées et, au troisième jour d’essais en Indonésie, il a réalisé une simulation de course avec le medium arrière qui sera en dotation au moment du Grand Prix. Une expérience que le tricolore a ainsi commenté: « un vrai cauchemar, jamais eu pire sensation ». De fortes vibrations à l’avant laissent penser qu’il n’est pas possible de dépasser une certaine limite et il n’y aura pas de nouveautés pour le Qatar.

Maio Meregalli

Maio Meregalli:nous faisons tout notre possible pour garder Fabio avec nous pour les deux prochaines années, voire plus

Au bilan de tout ça, on se demande ce que Maio Meregalli a dans son jeu pour convaincre Fabio Quartararo de renouveler son bail. Justement, il n’a pas grand-chose, si ce n’est jouer sur les sentiments, car côté moto…” Notre philosophie en ce moment est de maximiser notre package autant que possible. On va bien travailler, c’est un long calendrier avec 21 courses. Et la constance que nous avions l’année dernière nous donne confiance ».

Pas très sexy donc, alors il faut jouer la fibre affective: « c’est normal qu’il ait reçu des propositions » dit l’Italien sur MotoGP.com après la dernière journée d’essais à Lombok. « Nous faisons tout notre possible pour garder Fabio avec nous pour les deux prochaines années, voire plus ». Plus ? On pense alors à un contrat de quatre ans du genre Marc Marquez avec Honda. « Nous essaierons d’évaluer toutes les propositions qu’il recevra, nous découvrirons les cartes sur table et il devra choisir celle qui est la meilleure », déclare le team manager qui abat la sienne. « Vous savez ce que vous aurez, mais pas ce que vous aurez ». Mergalli assure aussi être en contact quotidien avec le manager Eric Mahé.

Eric Mahé Fabio Quartararo

Leave a Comment

Your email address will not be published.