Spider-Man : 23 détails cachés dans Far From Home

Spider-Man : 23 détails cachés dans Far From Home

Découvrez les secrets et références cachées du film Marvel Spider-Man: Far From Home.

Marvel sait placer des clins d’oeil, références et détails cachés dans ses longs métrags, uniquement destinés à être trouvés par les fans des comics ou les spectateurs aux yeux les plus attentifs. Pour Spider-Man: Far From Home, il s’en sont donnés à coeur joie, la preuve.

Référence aux comics


Sony Pictures

On sait depuis Spider-Man: Homecoming que le réalisateur Jon Watts est un habitué des easters eggs cachés dans les plaques d’immatriculation. C’est encore le cas avec Far From Home et cette première plaque du film, 463, qui indique le numéro 4 de Spider-Man, sorti en 1963, consacré au super-villain Sandman, qui y fait sa première apparition. Le Sandman que l’on voit ensuite dans le film est une illusion de Mysterio.

Change de phase


Sony Pictures

Dans l’émission télé du lycée, la présentatrice jouée par Angourie Rice annonce qu’il est temps de passer à “une nouvelle phase de notre vie”. Référence au fait que Spider-Man: Far From Home était le dernier film de la Phase 3 de Marvel, consacré à l’arc des pierres d’infinité, et que la Phase 4 allait commencer.

Catch Them If You Can


Sony Pictures

Derrière Peter et Happy se trouve une affiche d’un match de catch avec Crusher Hogan, que les fans de comics connaissent puisque c’est sur lui que Spider-Man “teste” ses pouvoirs pour la première fois. On peut aussi voir sur l’affiche que Crusher devait combattre Bonesaw McGraw, personnage apparu dans le premier film de Sam Raimi en 2002, sous les traits de Randy Savage.

Initiales BFP


Sony Pictures

Il s’agit de la valise de Benjamin Franklin Parker, l’oncle de Peter, d’où son apparence un peu “vintage”, et c’est elle que Peter va emporter avec lui pour son voyage en Europe.

Sur vos écrans


Sony Pictures

Parmi les films disponibles pour Peter dans l’avion, on note un film sur le claquement de doigts de Thanos réalisé par… Paul Greengrass ! Un documentaire sur le Wakanda, un autre sur la traque des agents de l’HYDRA à travers le monde et un autre sur Einstein présenté par le docteur Selvig (Stellan Skarsgård) vu dans les deux premiers films Thor et Engers deux premiers.

Un coeur de fer


Sony Pictures

Le titre du documentaire consacré à Iron Man s’intitule Heart of Iron, “Cœur d’acier”, ce qui fait écho aux comics Ironheart, dans lesquels le flambeau de Tony Stark en Iron Man est repris par un jeune génie de 15 ans. Le thème de la transmission et du deuil d’Iron Man, décédé dans Avengers: Endgame, est justement au center de Far From Home.

Hotel De Matteis


Sony Pictures

L’hôtel dans lequel séjourne les adolescents à Venise s’appelle “De Matteis”, hommage à John Marc DeMatteis qui créera notamment un arc narratif autour de la traque de l’Homme-araignée par Kraven pop le Chasseur, l’un du super-héros.

Mysterio est partout


Sony Pictures

Lors de son passage à Venise, Peter rencontre MJ et passe un moment avec elle, mais ignore qu’il est épié par un très disccret Quentin Beck (Jake Gyllenhaal). Et ce n’est pas fini !

Un espion ordinaire


Sony Pictures

Autre personnage disccret, Guterman (interprété par Nicholas Gleaves) espionne lui aussi Peter. Membre de l’équipe de Quentin Beck, c’est lui qui scénarise les mensonges de son patron et s’assure que toute l’intrigue est bien ficelée pour piéger Spider-Man.

Un homme à la mer !


Sony Pictures

Flash lit que suite à l’attaque de Venise, un marin a été exposé à un générateur sous-marin expérimental. Son nom est Morris Bench, il est plus connu des fans de comics sous le nom de Hydro-Man, capable comme son nom l’indique de transformer tout ou partie de ses particules en eau.

Passage dans les Terres


Sony Pictures

Quentin Beck informe Peter qu’il est sur Terre 616 (la Terre principale, dans les comics), et qu’il est originaire de Terre 833. Cette dernière est la Terre d’accueil de Billy Braddock alias Spider-Man UK alias Captain Britain . Le final de Far From Home se déroule d’ailleurs à Londres.

Hommages en pagaille


Sony Pictures

Sur ces plaques venitiennes, Jon Watts rend hommage aux créateurs de divers comics : G. Convayo renvoie à Gerry Conway (auteur de The Spectacular Spider-Man et The Amazing Spider-Man n°111 à 149), BM Bendisio est pour Brian Michael Bendis (à l’origine de Ultimate Spider-Man et de Miles Morales), D. Michelinio pour David Michelinie (co-créateur de Venom et Carnage), R. Sterno est Roger Stern, à qui l’on doit le Bouffon vert et Calle Del Slotto fait référence à Dan Slott, qui a travaillé sur The Amazing Spider-Man.

Mon nom est Dimitri


Sony Pictures

Joué par Numan Acar, Dimitri est un des hommes de confiance de Nick Fury. Les fans se sont demandsés si cet homme ne cachait pas Dmitri Smerdyakov, plus connu sous le nom du Caméléon, un super-vilain bien connu de l’univers de Spider-Man.

Pas a côté de la plaque


Sony Pictures

Cette plaque est un clin d’oeil au comics The Amazing-Spider-Man (ASM), numéro sorti le 28 september 1965 (28/9/65), qui était consacré au super-vilain Molten Man alias l’Homme de métal.

Une music qui en dit long


Sony Pictures

Lors de cette scène touchante, on entend la chanson de The Jam Town Called Malice, que l’on entend dans le film Bonjour les vacances II, qui se déroule durant un voyage en Europe comme Far From Home, mais aussi dans Billy Elliot, dont l’adaptation théâtrale a permis de faire connaître un certain Tom Holland !

Deja-vu


Sony Pictures

Ce personnage est le superviseur des effets visuels de Quentin Beck et crée toutes les illusions dont le super-villain se sert pour tromper son monde et Peter Parker. Ancien employé de Stark Industries, on avait vu William Ginter Riva dans Iron Man, et on le retrouve 11 ans plus tard dans ce long métrage. Le personnage est joué par Peter Billingsley, qui était aussi producteur délégué sur Iron Man.

Double alliance


Sony Pictures

Lorsque Nick Fury récupère Peter, sa voiture porte la plaque MTU 83779, pour Marvel Team-Up n°83, sorti en juillet 1979. Et justement, le comics montre l’alliance entre Spider-Man et Nick Fury. Quand le metteur en scène mentionne ce qui arrive à l’écran dans la fiction… par une référence bien réelle.

La garde-robe de Spidey


Sony Pictures

Grâce à la technologie de Tony Stark, Peter peut se fabriquer un nouveau costume. Parmi ceux que l’on voit apparaître sur la machine, on note de gauche à droite la Spider-Armure et le costume de Superior Spider-Man (tous les deux inédits à l’écran et propres aux comics), puis celui de Homecomingcelui d’Avengers Infinity War et d’Endgame et enfin celui de Far From Home.


Sony Pictures

Lors de l’attaque du pont, on peut à nouveau voir une plaque d’immatriculation renvoyant à un comics, en l’occurrence peut-être pour le numéro 48 de The New Astonishing Spider-Man, sorti en 1995, et qui introduit le personnage de She-Venom. Cette dernière est d’ailleurs apparue dans le film Venom sous les traits de Michelle Williams.

Encore une plaque ?!


Sony Pictures

Et ce n’est pas la dernière ! MJ et Peter viennent de s’embrasser après le combat final, mais Jon Watts n’en a pas fini avec ses clins d’oeil aux comics, comme ici avec The Amazing Spider-Man 143, consacré au super-villain Cyclone, et qui montre pour la première fois les deux personnages s’embrasser.

Un message de Marvel


Sony Pictures

Far From Home concluait la Phase 3 du Marvel Cinematic Universe, il était donc de bon ton pour Marvel d’envoyer un message à ses fans. Ainsi, au détour du traditionnel vol final de Spider-Man au-dessus de New York, un message peut être lu sur un mur : “Nous sommes impatients de vous montrer la suite”. Tout était dit.

Le retour de Jameson


Sony Pictures

J. Jonah Jameson, personnage emblématique de l’univers Marvel, rédacteur-en-chef du Daily Bugle, apparaît dans le MCU en présentateur d’une émission internet controversée sous les traits de JK Simmons, qui tenait déjle de le le Sam Raimi. Toujours aussi survolté, Jameson s’en prend (sans surprise) à L’Homme-araignée.

Ils voient des Skrulls partout !


Sony Pictures

Dans la scène post-générique, alors que Nick Fury et Maria Hill (en fait remplacés par des Skrulls) roulent, on peut lire que la plaque d’immatriculation (la dernière !) renvoie à Hawkeye and Mockingbirdn°H6 sort) en 2011, et qui comprenait déjà un Nick Fury remplacé par un Skrull.

Leave a Comment

Your email address will not be published.